Lors du conférence de presse organisée à Paris le 21 février, nous avons pu enfin voir et toucher les nouveaux vélos de la marque Méral qui vient d’être « ressuscitée ». L’auteur de cette résurrection : Aymeric Lebrun, patron des cycles Cyfac, était présent avec Boris Demeure pour nous présenter ces dernières nouveautés.

Cette conférence était la suite à l’annonce, le 09 Novembre 2018, dans ses ateliers de La Fuye, en Touraine, de la renaissance des cycles MÉRAL, une marque mythique dont Cyfac est l’héritière directe. Nous avions pu voir les 2 randonneuses Francis et Francette illustrant le lancement de petites séries de vélos réalisées dans l’esprit et la culture de l’artisanat d’excellence. Intéressant dans le contexte du Paris – Brest – Paris cette année.

Méral ça repart
Le gravel Méral

Nous nous somme plus intéressés aux deux modèles de gravel : Hansel et Gretel …

« Le positionnement du Hansel est de proposer un produit français de qualité face aux produits actuels, comme Genesis par exemple, fabriqués ailleurs et que l’on trouve généralement sur ce segment du gravel. Hansel n’est pas une copie de ces modèles existants et sa géométrie a été pensée sur la base de l’expérience acquise avec le sur-mesure chez Cyfac. À chaque fois nous partons d’un cahier des charges, et pour ce Hansel c’était une définition capable d’utiliser 2 formats de roues, sur un vélo dynamique avec des bases relativement courtes avec une gamme de tailles standards », explique Boris Demeure qui est en charge de la commercialisation et qui a travaillé avec l’équipe projet.

Méral ça repart
Méral ça repart

Un gravel féminin

D’ailleurs pour illustrer ce travail d’adaptation aux besoins, Méral a pensé aux femmes en proposant une version féminine « Gretel ». C’est nouveau dans le domaine du vélo standard. En gravel, les femmes pouvaient soit rouler sur des vélos d’hommes, soit passer par le sur-mesure pour tenir compte de leur morphologie.

Méral ça repart
Méral a pensé aux femmes

« Les femmes, qui ont généralement des bustes plus courts et des jambes plus longues que les hommes, ont du mal a trouver des cadres de série qui leur conviennent. Elles doivent adapter des potences très courtes et choisir des tailles trop petites pour se positionner correctement sur ces vélos masculins. Avec Gretel nous avons proposé une solution de série pour répondre à leurs besoins », précise Boris.

Méral ça repart
our les roues le choix se fera entre du 700 x 28 ou du 650 x 42

Pour les roues, le choix se fera entre du 700 x 28 ou du 650 x 42 si l’on veut pouvoir mettre des gardes-boue. On pourra espérer mettre respectivement du 35 et 47 si les pneus ne sont pas trop cramponnés. Cette contrainte affirme l’esprit gravel / randonneuse de ces 2 modèles.

Pour le choix de la transmission c’est le client qui indiquera ses options. Pour les « gravel » il existe deux propositions avec des groupes Sram Rival ou Apex.

Méral ça repart
Couleurs : 4 propositions par modèle à choisir dans Colorama Méral

LEAVE A REPLY