J’essaye de profiter régulièrement des sorties organisées par Classic-Challenge, si vous ne connaissez pas, c’est ici. Oui, ce sont des sorties vélos mensuelles pour les heureux rouleurs d’Ile-de-France, même si rien ne vous empêche de sauter dans un train pour venir en profiter.

Le Classic-Challenge : un club de rencontres

Fin 2018, je suis dans le groupe 25/27km/h et je me retrouve à rouler avec une petite quarantaine de cyclistes. Certains sont des compagnons réguliers de sortie, d’autres des têtes inconnues. Les 80 bornes du jour vont m’amener à rencontrer Maximilian Schnell. Il dénote dans le peloton. C’est le seul sans cuissard, le seul sans pédales automatiques, le seul, ou presque à rouler sur un vieux course acier d’un autre âge. Le type de vélo que je prendrais avec plaisir pour mes déplacements quotidiens parisiens, mais je vous l’avoue pas nécessairement celui sur lequel j’ai envie d’accumuler les bornes.

Classic Challenge
photo Classic Challenge

En dépit de son équipement, Maximilian n’a aucun mal à tenir le rythme, il semble même être très en jambes. Il faut dire qu’il parait affuté, qu’il est jeune et que ses cuisses larges et épaisses, moulées dans son legging, laissent à penser qu’il passe du temps sur le vélo.

De Anchorage à Ushuaïa

Je ne sais plus comment la discussion débute, mais très vite nous nous retrouvons à rouler ensemble, tels de vieux compères. C’est là que Maximilian m’explique qu’il revient de 5 mois de vélo trip en Europe, et même un peu plus loin (puisqu’il a roulé entre autres en Arménie, en Ukraine, en Slovaquie, en Autriche). Qu’il voyage en solitaire et en autonomie complète. Même s’il s’est autorisé, au gré de son périple, des pauses chez l’habitant ou à l’hôtel. Maximilian anime son blog ici ou est visible sur facebook là : Lignes de crêtes.

Lignes de crêtes
Lignes de crêtes

Maximilian, toujours en pédalant tranquillement, m’explique qu’il se prépare pour un très long périple avec un départ fin mars d’Europe, direction (en avion) Anchorage en Alaska, pour rouler à dos de vélo, avec son compère Shervin, jusqu’à Ushuaïa. Oui oui, 25,000 km, 250,000 m de D+, 1 an ou plus de voyage, 13 pays traversés. Quelques sommets en alpinisme aussi au passage.

Bike-Café va vous proposer de suivre cette aventure, au gré des contacts que nous aurons avec Maximilian. Il est en ce moment en pleine finalisation des préparatifs de son voyage.

Maximilian Schnell
Maximilian Schnell

Suivez avec nous, cette aventure, il y aura certainement plein de choses à apprendre de ces jeunes aventuriers de 25 ans, qui vont vivre leur rêve. Peut-être même, qu’ils vont nous emmener dans leur maigre bagage, et nous faire rêver également.

Comme ils disent dans le milieu, stay tuned …

 

 

LEAVE A REPLY