Nous somme heureux enfin de donner une suite à l’essai du Triban 100 que nous avions publié il y a 2 ans. Ce test nous avait enthousiasmé car le vélo avait montré une polyvalence intéressante. Il ouvrait une voie vers un gravel accessible et nous avions perçu un signal fort d’ouverture du marché d’entrée de gamme dans un segment plutôt élitiste.

Une belle opportunité dans un marché qui se cherche

Chaque année nous voyons les responsables de la R&D de l’activité vélo de Decathlon pour savoir si le Triban 100 serait suivi d’un autre vélo plus abouti … Les 43 000 vues de notre article de 2017 sur ce vélo nous avaient convaincu qu’il existait de la part de nos lecteurs une véritable attente.

Triban 520 Gravel
Salon du Roc d’Azur un mpment de rencontres et d’échanges – photo Bike Café

J’échange souvent avec des responsables commerciaux de grandes marques de vélo et ce qui est certain c’est qu’ils ont du mal à quantifier précisément le marché du gravel en France. Certains semblent encore traumatisés par le « soufflé » du Fat Bike qui est retombé à peine levé. Les segments atypiques sont déstabilisants, sur un marché français basé sur une dichotomie très nette entre la route et le VTT. Comme pour chahuter un peu plus  le monde du vélo actuel, le VAE est venu apporter son grain de sel électrifié. Par ailleurs, une grosse partie des efforts commerciaux se mobilise pour faire passer la pilule des disques sur les vélos de route. Alors dans tout ça, le gravel présente peu d’intérêt … Et pourtant ! …

La réalité est que les stocks de vélos de gravel sont « secs », et que le commerce de détail ne répond pas à la demande. Les artisans fabricants français, qui produisent ces vélos sont débordés et les délais s’allongent. Alors l’arrivée de ce Triban 520 Gravel est une formidable opportunité pour apporter un ballon d’oxygène au développement du gravel : Decathlon propose un vélo abordable … et adapté à la pratique.

Enfin …

La stratégie commerciale de Decathlon, concernant ce marché particulier, est atypique pour une enseigne de la grande distribution. Après être passé par la Grande Bretagne pour attaquer ce segment avec le Triban, Decathlon utilise plutôt les réseaux sociaux et s’appuie sur les témoignages d’expériences vécues publiés sur des blogs. B’Twin, marque créée par Decathlon en 1986, a été enterrée sans cérémonie et la marque Triban est née côté « Road ». Le gravel appartiendra à cette famille Triban road.

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Decathlon nous confirme que la marque s’engage de façon volontariste et durable sur le segment du gravel – photo Bike Café

Les réseaux sociaux avaient depuis plusieurs mois contribué à faire fuiter l’info : Decathlon allait commercialiser un vélo de gravel. Après notre expérience sur le Triban 100 on ne pouvait que se réjouir de cette bonne nouvelle. Entrevus sur plusieurs épreuves la Gravel Origins du Roc d’Azur, la gravelxinoise en région parisienne, … les Triban 520 aux mains de l’équipe projet se débrouillaient plutôt pas mal sur nos pistes françaises.

Eric Goussen, chef de produits de la gamme road chez Decathlon nous confirme que la marque s’engage de façon volontariste et durable sur le segment du gravel. Ce vélo est une première étape mais déjà du côté Villeneuve d’Ascq on pense à la suite.

Les présentations

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Decathlon se jette à l’eau avec son Triban 520 Gravel – photo Bike Café

L’esprit gravel habite le Triban 520 gravel que nous avons reçu … Quelques marqueurs indique sa vocation : son cintre large et évasé à 16°, ses roues 700 chaussées de pneus Tubeless Ready en 35, le Shimano 105 R7000 et le compact 50/34 …

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – En accord avec le paysage après le vallon du marbre aux pieds de la Sainte Victoire – Photo Bike Café

Sobre, serait le qualificatif qui pourrait venir au premier coup d’œil. Habillé de noir et d’un brossé métal verni qui trompe son monde, si on en croit la réflexion de l’un des participants de la Gravel Sainte Victoire où nous avons fait rouler ce vélo : « Il existe un vélo titane chez Décathlon ? « . La finition ne prête pas vraiment à la critique. Un logo spécifique Triban 520 Gravel affiche et assume la vocation du vélo même si la cassette allant seulement à 32 dents max et les pneus de 35 laissent imaginer quelques limites à son usage gravel. On verra, dans notre essai, que cela n’est pas bloquant. En regardant de plus près les larges cordons de soudure du cadre alu respirent la santé : du simple et solide. C’est bien le credo qui revient à la lecture des informations techniques, ainsi que son prix… calculé au plus juste. Côté transmission un Shimano 7000, s’il vous plait.

Triban Route versus Gravel

Dans la famille Triban 520 je voudrais le .... à gauche le cyclotourisme à droite la version gravel
Dans la famille Triban 520 je voudrais le …. à gauche le cyclotourisme à droite la version gravel

Un Triban 520 peut en cacher un autre … En effet la base de cette version gravel que nous avons essayée est le Triban route endurance (traduisez cyclotouriste) qui est déjà en vente. Le cadre est le même mais : roues, pneus, guidon, … diffèrent, pour que ce vélo devienne gravel. Pas de secret donc il fallait ce tronc commun pour répondre à une nécessité de volume de production dans cette première approche commerciale.

Le cadre

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Le cadre en alu soudé. Les câbles apparents sont habillés de protections contre les frottements. Le câble du frein avant pourrait être mieux fixé sur la fourche – photo Bike Café

Le cadre est soudé à partir de l’alu classique 6061-T6. Il est largement équipé d’œillets qui permettent le montage des équipements de voyage et des gardes-boue, la taille des pneus acceptée reste limitée toutefois à 36 mm sans le garde-boue. La géométrie du cadre est annoncée « slooping orientée confort ». En taille M, on mesure 185 mm de tube de direction et 56,4 cm du tube horizontal, base de 425 mm et 385 mm de reach.

Pas d’axes traversants pour les roues, mais la solution simple et éprouvée des « quick release » qui fonctionne très bien. On retrouve le montage d’étriers hydrauliques sont du type « post mount ». Sur la balance, le poids de 1,780 kg le positionne dans la moyenne de cette gamme. Au passage rappelons que le cadre, cintre et potence sont garantis à vie par Decathlon.

La fourche

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Cette fourche autorise un passage de pneu maximum théorique de 36 … On a roulé avec des 38 sans problème – photo Bike Café

La fourche Triban Evo propre à la marque a pour particularité d’associer le carbone pour les fourreaux et l’aluminium pour le jeu de direction en 1″1/8. Rigidité latérale, filtration des vibrations frontales et légèreté sont les objectifs visés par cette réalisation. Cette fourche autorise un passage de pneu maximum de 36 mm. Elle est équipée d’œillets pour l’installation d’un garde-boue et d’un porte bagage, elle est annoncée pour supporter 8 kg.

La tentation de montage d’un pneu trop large pourrait être fatale aux fourreaux de carbone sur le long terme en raison de l’abrasion qui en résulte à cause de l’accumulation de boue et le frottement qui se produira. Les câbles sont extérieurs au cadre, la simplicité a été privilégiée par rapport à l’entretien et l’esthétique.

Les équipements

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Pédalier Shimano FC-RS510 2 x 11 vitesses 50-34 – photo Bike Café

C’est le dernier groupe 105 R 7000 de Shimano qui à été en partie retenu (leviers et dérailleurs). Ce nouveau groupe inspiré de l’ancien Ultegra est un choix premium en regard des proches concurrents de ce vélo. Le nouveau dérailleur arrière dit « Shadow » possède l’avantage de rester protégé derrière les haubans par la cassette pour éviter les arrachements.

Le pédalier est un Shimano FC-RS510 2 x 11 vitesses (autorisant 50-34 dents) et la longueur des manivelles est différente en fonction de la taille du vélo. La cassette installée est une Microshift CS H110 11/32 dents.

Les freins

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Les freins à disque à disque TRP HY/RD 160 mm – photo Bike Café

Les freins à disque à disque TRP HY/RD 160 mm ont remplacés ceux sur jante de la version 100 que nous avions testé. La commande est à câble, c’est un compromis, mais avec  gaines (et câbles) renforcées et incompressibles de chez Jagwire. Les plaquettes d’étriers TRP sont semi-métalliques.

Les roues

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Les roues sont équipées de pneus Hutchinson Overide 35 tubeless ready tyre 35c-622/700 en standard, nous avons monté des 38 pour nos pistes un peu sèches du sud – photo Bike Café

Les jantes sont des Triban tubeless Ready 6106-T6 dimensions 700x17c, hauteur 24  avec 28 rayons avant et arrière. Le  poids annoncé de la paire est de 2000 g. Elles sont équipées de base avec des pneus Hutchinson Overide 35 tubeless ready tyre 35c-622/700

Les périphériques

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel Très bon guidon Triban apprécié des 3 testeurs et potence de 100 en taille de vélo M … c’est marqué dessus – photo Bike Café

Les autres équipements restent ceux de la marque Triban  : selle New Triban Ergofit, tige de selle alu Triban dia 27.2 mm … Potence Triban  et cintre Triban  alu évasé a 16°, en taille M : longueur de potence 100 mm, largeur de cintre 440 mm cintre. Le poids du vélo est donné pour 10,3 kg en taille M sans les pédales.

Adaptations réalisées

Pour affronter les terrains difficiles sur lesquels nous roulons dans le sud de la France : DFCI rocailleuses, forts dénivelés, … Nous avons apporté deux modifications au modèle standard :

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – Les deux modifications apportées par rapport au modèle standard : cassette Sram avec un 36 dents et pneus Overide de 39 montés en tubeless – photo Bike Café
  • les pneus : nous avons montés des Overide 38 en tubeless … Ce faisant nous avons outrepassé la limité de 36 annoncée. En fait ça le fait très bien et cela démontre une possibilité d’évolution pneumatique par rapport au modèle de base. Nous avons roulé néanmoins avec les 35 et ça marche très bien aussi. Notre conseil est de passer en tubeless pour abaisser la pression et mieux accrocher dans les montées pierreuses. Pendant l’essai nous n’avons pas crevé une seule fois.
  • la cassette : 34 dents sur le plateau à l’avant et 32 sur la cassette ça ne le fait pas sur nos pistes avec des passages à 18% sur sol instable. Shimano annonce 34 maxi pour son 105 7000 équipé pourtant d’une chape longue. Nous avions déjà fait le montage d’une cassette Sram avec un 36 sur une configuration identique et c’est ce que nous avons fait sur ce vélo d’essai. Ça marche très bien et cela nous a permis ne ne pas mettre pied à terre dans les passages les plus durs.
Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – L’overide 38 passe très bien dans le cadre – photos Bike Café

Nos tests

Ce vélo a été confié à 3 pilotes : Pierre qui avait réalisé le test du Triban 100. Venu de Paris pour participer à la Gravel Sainte Victoire il a roulé avec le Triban pour nous livrer ses impressions. Patrick de Bike Café a également roulé avec le Triban sur plusieurs sorties sur les pistes du Massif de la Sainte Victoire et sur la gravel du Tour de l’Etang de Berre Gravel (90 km). Philippe a pu également faire une sortie avec le vélo pour donner son avis.

Pierre

Convaincu que le Triban 100 aurait une suite, j’étais très curieux de pouvoir essayer cette nouvelle mouture. D’abord conquis par les évolutions du modèle, je ne suis pas déçu aux premiers tours de roue : ce n’est pas le même vélo.

Gravel Sainte Victoire
Gravel Sainte Victoire – Pierre en maillot bleu casque bleu sur le Triban 520 Gravel – photo Luc Royer

Facile à rouler, la position est immédiatement agréable, confirmée par un bon rapport stack & reach. La forme de la selle reste conventionnelle (sans évidemment), plate et confortable. Le cintre (qui existe au détail sur le site Decathlon) vaut largement quelques confrères bien plus coûteux.

J’ai pris possession du vélo la veille de la Gravel Sainte Victoire, après le changement de cassette. Cette modification était un soulagement pour moi qui vient de la banlieue ouest de Paris où les pentes sont moins raides, moins rocailleuses et surtout moins longues. Le parcours qui nous attendait autour de cette Sainte Victoire est une suite de pistes roulantes avec parfois de fortes montées sèches pouvant atteindre 18%, des descentes tout aussi pentues et très caillouteuses. Ce tracé présente relativement peu de difficultés techniques avec une alternance pour moitié de pistes et de petites routes goudronnées c’est un bon exemple de terrain pour la pratique du gravel. .

Je n’ai pas eu de mauvaise surprise avec ce vélo. Le passage des vitesses est resté parfaitement fluide tout au long du parcours sans un seul saut de chaîne. La montée et la descente sur le 36 dents s’est très bien passée. On peut recommander ce montage pour ceux qui en auraient la nécessité. Le freinage reste précis, endurant. Il est progressif tout aussi puissant que l’hydraulique malgré la nécessité d’une action plus forte sur le levier .

J’ai été étonné par la stabilité du vélo en descente et sa capacité d’absorption des chocs. On lui pardonne d’être un peu paresseux en relance au regard du plaisir qu’il nous offre en roulant sur les longues pistes du sud.

La limite de l’exercice pour certains avec ce vélo restera la taille des pneus admissibles. Le rapport de l’offre en regard du prix en est indiscutablement son point fort.

Patrick

J’ai sorti du carton ce Triban 520 que l’on attendait depuis un moment. Montage rapide : hauteur de selle, guidon, … direction la Sainte Victoire pour plusieurs séances de reconnaissance. Dans un premier temps je roule en pneus de 35. Je connais bien les Overide et leurs qualités route / piste. Le vélo file sur la route, le comportement est sain, les vitesses passent bien et j’apprécie le freinage des TRP semi hydro. Avec le 32 dents j’arrive à franchir une des mes pistes test que je passais difficilement en mono 42 x 42 : un bon point pour ce Triban qui montre une belle motricité de son train arrière.

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – La transmission a été d’une fidélité sans faille … photo Dan de Rosilles

J’ai immédiatement apprécié le poste de pilotage avec ce guidon de 44 et le flare de 16°. Le drop est plus important que mon habituel guidon Ritchey Venture Max mais les mains tombent bien sur les bases et l’ensemble est confortable. J’ai également aimé la selle. N’étant pas fan des selles curved celle là : plate et légèrement creusée, m’a apporté un appui parfait lorsque calé sur le fond il faut pousser le braquet. On bouge bien dessus entre le position avancée dans les montées raides et le fond lorsque l’on envoie sur piste ou sur route. La transmission a été d’une fidélité sans faille, même lorsque qu’il a fallut face à une pente surprise grimper sur le 32. Sur le parcours mixte de l’Étang de Berre le 32 dents a été bien suffisant. Le rapport 34 x 32 conviendra aux cyclistes entraînés et effectivement pour des trajets un peu longs avec un profils montagneux surtout en bikepacking ce sera intéressant de passer à un ratio inférieur à 1 avec un 34 x 36.

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – 90 km en gravel autour de l’Étang de Berre – photo Dan de Rosilles

Lors de ma sortie sur l’étang de Berre le vélo a fait sensation auprès des autres participants. Tout le monde s’est réjouit de l’arrivée de Decathlon dans le monde du gravel. Chacun y voyait des possibilités de custom et l’équation équipements + qualités de roulage / prix a été largement appréciée. Lors de cette sortie les performances du vélo sur la route m’ont permis de faire des passages efficaces devant le groupe face au vent.

En conclusion, j’aurais vraiment du mal à dire du mal de ce vélo. Decathlon a pris son temps pour le proposer, mais il fallait sans doute attendre la maturité commerciale de ce marché. Ce vélo est né est bien né, et même si c’est une adaptation d’un modèle « road », je salue le signal fort que sa prochaine sortie va donner à la pratique du gravel. Si Decathlon, qui accompagne le développement de tous les sports, propose un gravel c’est bien que le marché existe … Le produit est « malin » car pour bénéficier d’un coût mesuré la mutualisation des éléments majeurs avec le 520 Road permet de fournir un vélo gravel sans trop prendre de risque sur ce marché difficilement quantifiable.

Philippe

Je roule sur une monte identique de pneus (Hutchinson Overide 38 tubless). Ce point commun entre mon vélo habituel (GT Grade Carbon 105) et ce Triban me permet d’éliminer le facteur pneumatique dans ce bref comparatif. Dès que j’ai chevauché le Triban, je me suis senti bien sachant que, à part la hauteur de selle, la taille et les réglages étaient adaptés pour Patrick. J’aurais été mieux sur un taille L mais je pense que j’aurais conservé une potence de 100.

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel … Va t-il oser à passer ? … Le Triban passe partout, mais il y a des limites, et le débit de l’Arc était un peu fort pour tenter la traversée – photo Bike Café

Après un temps d’adaptation réduit à sa plus simple expression, je découvre des vitesses et plateaux passent sans soucis ; normal car l’ensemble manettes/dérailleurs/pédalier est en Shimano 105.

Pour se frotter aux pistes raides, il a été équipé spécialement d’une cassette vtt 11/36 Sram. Aucun frottement ni bruit lors de l’utilisation du grand pignon avec le grand plateau (je sais ce n’est pas bien de croiser …). J’ai senti une différence normale à l’accélération avec ma monture habituelle. Avantage du carbone sur l’alu  pour le cadre comme pour les roues. J’ai perçu une différence dans le comportement de la direction, qui est légèrement plus vive à l’amorce de la rotation du cintre. Est-ce du au cintre plus large, à la potence plus longue ou à la taille du cadre, ou à la géométrie différente ?

La direction est stable, le vélo se dirige aussi facilement avec le bassin. Le freinage est puissant et dosable, même s’il faut un peu plus forcer sur les leviers, freinage mixte câble/hydraulique oblige. Le confort sur les irrégularités du goudron et les pistes est de même niveau que sur le GT (je pense que c’est le job des pneus) même si le ressenti est différent : le Triban renvoie un peu moins vite l’impact mais en l’amortissant moins (pour être plus factuel, il faudrait se doter d’accéléromètres et d’outils de télémétrie embarquée pour le mesurer …). Au début j’ai trouvé la selle dure, puis je l’ai oubliée.

En résumé : un très bon gravel polyvalent avec un excellent rapport qualité/prix avec une belle finition et des périphériques à la hauteur du cadre et du groupe. Je serais curieux de le tester avec des roues plus légères.

Un vélo qui aime le baroud

La plus grande qualité d’un gravel est sa polyvalence. Entre un usage permettant d’aller au marché pour acheter ses légumes et faire une rando bikepacking de 500 km pendant le week-end, en imaginant entre ces deux extrêmes tous les usages possibles d’une bicyclette : le gravel est le vélo parfait.

Pour évoquer l’extrême, je peux citer 2 expériences. Une menée par l’équipe projet de Decathlon qui a roulé sur la bikepacking de plus de 300 km « Gravel Origins » : un aller retour entre Fréjus et le Verdon pendant le Roc d’Azur 2018. C’était en octobre dernier.

L’équipe de projet a testé également sur les routes du nord …

La reco de la Malteni Bootleggers

L’autre aventure que je vous invite à lire est celle de Alex Voisine organisateur de la Malteni Bootleggers. Il a fait son ultime reco avec un Triban 520 … Lire son récit  https://triban.exposure.co/lultime-reco

Extraits de son récit :

« C’est une bonne idée de tester le TRIBAN RC520 Gravel sur ce tracé afin de le pousser en dehors de ses limites. Je lui ai apporté 2 modifications (une potence de 90 mm au lieu de 110 mm afin d’avoir une position moins allongée sur une si longue distance et pour être plus à l’aise sur les drops) et le changement pour mes pneus favoris (Compass Steilacoom 700X38c, un peu au dessus de la compatibilité normative de 36c) mais bien plus adaptés pour la boue que les Hutchinson Overide 35 mm », explique Alex.

Test Triban RC520 gravel
Test Triban RC520 gravel

« Partir sur un vélo qu’on ne connaît pas sur une épreuve pareille est risqué, mais je me suis tout de suite trouvé à l’aise à son guidon, je l’ai senti bien équilibré, stable et agile dans les zones techniques pour lequel il n’a pas été pensé en priorité. Je le place où je veux et c’est important quand on roule vite sur un chemin jonché de cailloux à la seule lueur de sa frontale ! », poursuit Alex.

La famille va s’agrandir

Triban 520 Gravel
Triban 520 Gravel – La famille s’agrandit : à gauche le modèle que nous avons testé en roues de 700 et double plateau à droite le modèle en roues de 650 section 23 et pneus de 42 équipé en mono plateau

Début avril, arrivée comme un poisson, j’ai découvert l’annonce pour juin / juillet d’un petit nouveau dans la famille Triban : un gravel monté sur des roues 650 x 23 sur lesquelles il y aura des pneus WTB Resolute en 42. Côté groupe il possédera un mono Apex 44 avec une cassette 11/42 … On aurait préféré un 42 à l’avant mais les hommes du nord oublient que dans d’autres régions c’est bien d’avoir un braquet plus court 😉  Les freins à disques resteront hydro-mécaniques. Les deux vélos seront commercialisés au tarif de : 999 €.

La calendrier des dispos est le suivant : mi-mai pour le vélo que nous venons d’essayer. Et juillet pour le modèle équipé en 650 / mono. Mais Eric Goussen, a qui je laisse le mot de la fin, nous promet dans les années qui viennent un bel avenir pour le gravel chez Decathlon. Il y aura un modèle encore plus accessible en terme de prix et dans le futur on verra arriver une conception de cadre plus gravel permettant de monter des sections de pneumatiques plus larges. L’histoire du gravel chez Decathlon ne fait que commencer.

Voir les infos sur le site : https://www.decathlon.fr/triban-rc520-gravel-id_8504030.html. Pour l’instant le message produit épuisé n’a pas de sens. C’est simplement un automatisme informatique qui signifie que le stock est à zéro. Rassurez-vous il va se remplir : 400 vélos sont attendus. Il faut savoir que la commercialisation se fera uniquement par internet. Le vélo ne sera pas vendu en magasin.

 

35 COMMENTAIRES

  1. Excellent article/essai très complet et détaillé. Il a l’air prometteur ce vélo même s’il s’agit pour le moment d’un cadre route.
    À propos du changement de cassette, j’ai monté sur mon Diverge une 11/34, ce qui me donne avec le petit plateau 34/34. Avec le dérailleur d’origine (Sora), c’est franchement limite: pas question de croiser avec le grand plateau, blocage immédiat et risque de tout casser. Cela m’amène à une question : il me semble avoir lu qu’il ne fallait jamais avec deux denture identiques av/ar. Cela semble pourtant bien marcher. Quelqu’un peut m’éclairer ? Merci. Marc

  2. Les allégations les plus curieuses circulent dans le monde du vélo comme ailleurs … Je roule en mono 42 x 42 : pas de souci … La chape longue du Triban est sans doute plus permissive que le Sora.

    • Merci pour cette réponse rapide et… sans ambages. Une petite question complémentaire, sans abuser. 42×42 ou 34X34, ou n’importe quelle combinaison où les deux facteurs sont égaux entraine le même développement, non? (j’ai jamais été très bon en math et puis le lycée, c’est si loin…)

    • Hello

      Merci bcp pour ce test ! Concernant le « montage d’une cassette Sram avec un 36 », quelle est la réf de la cassette ? C’est du 10vit ? Faut-il changer le corps de roue libre d’origine (shimano) ? Merci

      • C’est une cassette SRAM CASSETTE PG-1130 11V que vous pouvez trouver facilement chez Alltricks ou commander chez votre détaillant. Son étagement est le suivant : 11-36t:11,12,13,15,17,19,22,25,28,32,36. C’est du 11v comme indiqué dans l’article. Elle est compatible avec le corps de roue libre Shimano du Triban.

  3. Super article qui me confirme mon intérêt pour ce biclou.

    Cependant vous indiquez que la différence entre le RC520 et le RC520 Gravel sont les pneus, le guidon (et petit détail la guidoline) mais vous faite également référence aux roues.

    Sur la fiche décathlon du RC520 on trouve des roues Triban Tubeless ready Light et pour la version Gravel vous parlez de roues Triban Tubeless Light (sans le reasy). Ce sont vraiment deux modèles différent ?

  4. Bonjour, merci pour l article complet. Je trouve dommage que Decathlon n est pas choisi du flatmount pour les étriers ni des axes de roues 12mm, cela devient la norme. Avec ça et du monoplateau, on aurait frisé la perfection dans cette gamme de prix !!

  5. Merci à toute l’équipe pour ce report que j’attendais
    Gros débutant dans le velo, je visait un gravel passe partout pour rouler (grimper) autour de Lyon. J’ai attendu de faire mon achat pour la sortie des Décat annoncés depuis octobre en GB. Pour ma part j’ai pris un 500 RC (sora) pour le prix et voir ce que j’attends d’un velo. Pour le conseil , tous les Décat ne se valent pas et des magasins de velos, j’en ai vu certains nombre avant : Je n’y ai jamais trouvé le conseil et le bon rapport qualité/prix que je pouvais y attendre (sauf pour me vendre un croix de fer à 1500€, ou écouler un fitness en stock…). Mais je suis tombé sur un super vendeur (voir plus loin) chez Décat.

    Donc mon 500 RC (2X9 SORA)
    Les plus :
    + equipement/confort/prix imbattable.
    + noir mat, classe
    + Passe vraiment partout même dans sa config d’origine (pneus de 32)
    +/- Freinage (disque/100% cable) très ou trop progressif : difficile à doser. J’ai connu mieux en VTT avec des freins à piston il y a 15 ans.
    + selle confortable, agréablement surpris
    – Cassette microshift 11:32 : j’ai préféré une K7 shimano 11:34 + chaine shimano, fluide, mieux étagée. Vu le prix, je pense qu’ils pourraient proposer du Shimano 100%
    – grincements au pédalage (pedale spd ?, pedalier?) : je me doutais pas à quel point c’est énervant
    – cocotte mal positionnée (je pense) : la poignée basse est 1cm au-delà mon doigt. Amon que les SORA et 105 soit à ce point différent. J’ai comparé en magasin avec des velos en 105 : rien à voir.
    – sur route gravier,petits galets : pas ce que j’ai préféré. Un peu sec le velo ou les pneus de 32
    – les spe decathlon pas très précises. Parait il que les roue du 500 et 520 seraient différentes…
    Cela étant dit
    ++ au final, je pense que je l’ai pris un peu grand (L pour 1,80) : Potence 110, pedale 175 d’origine…j’ai mettre une potence de 80 au lieu des 110 d’origne. Mais un super vendeur, d’un autre magasin Decat, étonné que j’ai pris cette taille, va s’arranger pour me le changer par un taille M ! . Sur le plan du conseil donc, tout les Décat ne se valent pas. j’ai trouvé la démarche de ce monsieur et de son responsable hyper commerciale, intelligente. Et pour un débutant, on y trouve tout en rayon pour s’équiper (viser la gamme 500). Y a surement mieux mais c’est plus cher ! , bref je deviens un Décat Addict pour le velo.
    Je sais mieux ce que je veux et avec votre article : 520 RC (J’ai pas le temps d’attendre le 520 Gravel…) + K7 11:36 (sram ou shimano ? a votre avis) pour passer des chemins un peu raides + tubeless pour un plus grand confort

  6. Hello,
    merci pour ce super test.
    J’hésite entre le rc 520 et le rc 520 gravel.
    De toute facon je pensais monter des pneu 38mm pour changer de temps en temps, ducoup le 28/38 est plus intéressant que 36/38..

    Vous en pensez quoi ?
    C’est mon premier vrai velo de route autre qu’un velo acheté 200.- d’occaz sans trop de recherche ducoup je me tate 🙂

    • J’arrive aussi à la conclusion que le RC520 est suffisant (150 € de moins).
      Les seules différences semblent être les pneus, le cintre et la peinture (et pas les roues).
      – Personnellement je préfère la peinture du RC520 à celle du RC520 gravel.
      – Comme le dit Colloquial, si on change les pneus, l’achat du RC520, permet d’avoir une paire en 28 et une paire en 38, alors qu’avec le 520 gravel on se retrouve avec deux paires trop proches (35 et 38).
      – Concernant le cintre, je ne suis pas certain que ce soit un réel différenciateur, mais je manque certainement d’expérience pour avoir un avis objectif.

  7. Bravo à Decat. mais il faudra qu’un jour on réalise que les compacts de route ne sont pas adaptés à une utilisation gravel ou voyage avec un vélo chargé. Sur mon gravel j’ai fait monterun pédalier XT en 28×44. Ca me parait beaucoup plus logique. Avec un 32 dents à l’arrière c’est pas mal.
    De même pour les cassettes le départ en 11 dents ne se justifie pas. Un départ en 12 ou 13 serait plus logique.
    Avec 50 x11 à 100 t/mn on roule à pratiquement 60 km/h.
    Par contre des braquets plus petits peuvent éviter de pousser le vélo dans des passages difficiles et donc contribuer à plus de plaisir!

    • Merci pour cet article très intéressant.
      Je suis en phase avec Jacques, le changement de la cassette 11-32 par une 11-36 est peut être suffisant lorsque le vélo n’est pas chargé mais certainement trop juste avec du chargement. Le changement du pédalier 34-50 par un 28-44 me semble être une bonne idée pour pouvoir charger le vélo sans crainte de devoir pousser. Tout dépend de l’utilisation que l’on a !
      En revanche, j’ai l’impression que ce type de pédalier n’est pas facile à trouver. @Jacques : avez vous la référence de votre pédalier 28×44 ?

    • Bonjour Jacques,

      Même combat ici, mon vélo n’est pas forcément très chargé en général (quoi que… a comparer avec les cyclos traditionnels, je suis loin de rouler léger, mais je suis autonome…), mais ce sont plus mes capacités physiques qui me posent problème pour rouler en montagne sur routes et pistes avec l’habituel compact 34×50.

      Je serais curieux de savoir quelle est la norme de ton boitier de pédalier ( à visser, Pressfit ?) pour avoir pu installer un pédalier XT. Y avait il un compact route à l’origine ou est-ce un montage à la carte avec un boitier plus ou moins « standard » à visser sur un cadre nu ? Car pour ma part pour remplacer le compact Ultegra 6800, j’ai du réemloyer un triple 105 (FC 5703) équipé de 2 plateaux pour obtenir un 26×42 aligné correctement sur la cassette, un sacré « bricolage » avec des plateaux/dentures plutôt exotiques !

      Merci pour d’éventuelles pistes pour mixer le XT et le reste…

  8. Merci pour l’article, je fais comme les lapins … Je tape de la patte d’impatience… Il est réellement dispo pour quand ?
    impossible d’en trouver en stock! … Ce serait mon premier gravel , et j’aime son style « je suis pas forcement beau, mais je ne laisse pas indifférent »
    De plus, le rapport qualité/prix est plus que correct (surtout pour faire ses premiers pas)

    • Decathlon nous a dit mi-mai … Il faut tenter sa chance à cette période le nombre sera limité dans un premier temps.

  9. Je ne comprends pas Decathlon, comment expliquer la différence de prix, 150€ entre le modèle endurance (RC520) et gravel (RC520 gravel). Les seules différences, des pneus tubless en 35mm et un cintre avec un flare de 16 degrés. Un pneu hutchinson overide tubless hardskin c’est environ 30€ en 38mm, un cintre Venturemax 35€, pas obligatoire, sinon c’est le prix de 2 pneus René Herse (Compass) pour aller dans le top. Pour un vélo endurance, encore plus en gravel, il aurait pu mettre à minima des jantes de 19 mm de largeur interne, voir plus 21mm. Sinon autant attendre la version en apex 650B (https://www.decathlon.fr/triban-rc520-gravel-ltd-1×11-id_8561385.html), le pédalier est un s350 (bien pour le poids par rapport shimano hors groupe) avec un satané plateau de 44 (doivent faire du gravel uniquement vers Van Rysel), par contre la cassette est un 11-42, les jantes en 23c et les pneus sont des WTB RESOLUTE 650bx42.

    • @Merlin, on est d’accord, il y a une incohérence. D’autant que le prix affiché sur le site était bien en dessous de 999e jusqu’à il y a peu. Ça devait être 850e si je me souviens bien.

  10. Merci beaucoup pour ce super essai du RC 520 Gravel. Je l’ai moi-même depuis quelques semaines, et j’en suis très heureux. Vous dites avoir passé les pneus en Tubeless. Auriez-vous la référence des valves et du fond de jante utilisés ? J’ai tenté le passage en tubeless cette semaine, mais je n’ai pas réussi à ce que les pneus conservent correctement la pression, je suis donc preneur de toute information utile… Merci !

  11. Bonjour,

    Merci pour ce super article!
    Je vais acheter ce vélo à tout faire… il fera pas mal de vélotaf mais aussi du cyclotourisme chargé avec quelques cols. Du coup bien sûr il faudra que je puisse mouliner un peu plus!

    La cassette Microshift 11-40 ne ferait pas l’affaire??
    https://www.ultimebike.com/vtt/transmission/cassettes/cassette-microshift-11v-cs-h110-11-40-dents.html

    Autre chose est ce possible de monter un plateau intérieur plus petit genre du 30?
    Merci d’avance pour votre aide je suis vraiment un néophyte.

    • Le 40 ne passera pas le dérailleur est donné pour un 32 max – nous avons testé le 36 qui passe mais il doit y avoir un écart raisonnable entre la chape du dérailleur et le chaîne montée sur le dernier pignon.
      Pour le 30 à l’avant pas possible non plus 34 est le minimum sur le porte plateau du Shimano 105.
      34 à l’avant et 36 dents à l’arrière offre un bon ratio pour pouvoir grimper de sérieuses pentes.

  12. ah oui et je fais 1m76 81cm entrejambe.
    Habitué à un vélo un peu petit pour moi… cadre de 49cm Vitus.
    Je prend un M??

    Merci beaucoup

  13. Merci beaucoup Patrick pour ces réponses rapides et précises!! Côté garde-boue vous recommandez le SKS Raceblade Pro XL? Quid d’un porte bagage arrière? 20 kg sera suffisant

  14. salut,
    merci pour ce test je voudrais savoir je fais 178cm et 84 cm pour l’entrejambe je dois prendre quelle taille?J’ai posé la question sur le site de decat mais pas de réponse .
    Et ma 2 eme questions concerne la version LTD qui devrait sortir d’ici quelques jours ,quelle vont être les différences ?Mon usage sera quand meme plus vélo taff et balade je pense peut être a 70 pourcent route je vis sur la cote basque donc pas mal de déniveler voilà débutant je souhaiterais avoir quelques conseil merci

  15. Très bel article sur ce Triban RC 520 Gravel.
    Je roule sur le Triban RC 500 (donc avec le même cadre et les mêmes roues), je l’ ai upgradé en y montant des pneus de gravel…
    Je peux vous dire que le cadre est vraiment top !!!
    Pour info, le vélo m’ est revenu à 650 € auxquels j’ ai ajouté environ 50 € pour les pneus… et ce RC 500 est dispo dans quasiment tous les magasins Decath…

    A bon entendeur 😉

LEAVE A REPLY