Photo de couve Hadrien Legagneur

Un an après la sortie du Graxx, le gravel carbone d’Origine testé précédemment sur Bike Café, la marque a sorti très récemment le Trail, un nouveau gravel réalisé cette fois en aluminium, avec des caractéristiques quelque peu différentes. La marque nordiste Origine connaît parfaitement ce matériau, qu’elle affectionne depuis longtemps et qu’elle utilise sur certains de ses modèles routes bien connus. Elle avait envie de proposer un modèle gravel différent et plus abordable que le Graxx tout en gardant les caractéristiques habituelles de ses vélos : technologie, fiabilité, concept et légèreté.

Rappelons qu’Origine réalise entièrement la conception, la peinture et le montage en France, la fabrication du cadre et de la fourche étant réalisée à Taïwan. Voir mon article précédent sur la visite guidée chez eux à Somain dans le nord.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Conception, peinture et montage réalisés en France – Photo Hugues Grenon

Une visite à l’usine m’a permis de récupérer le vélo, de découvrir l’équipe et l’entreprise (voir article https://bike-cafe.fr/2020/03/on-est-passe-chez-origine-visite-guidee/) mais aussi de récupérer deux paires de roue, une gravel et une route afin de tester la polyvalence du Trail qui est un point fort de son grand frère le Graxx.

Place à la présentation et aux tests

Les différentes versions :

Le Trail existe en quatre versions différenciées par les composants et accessoires, le cadre et la fourche restant identiques sur chaque version. Comme tout vélo chez Origine, vous pouvez le configurer à la carte aussi bien au niveau des composants que de la couleur et des décors. Il est vendu en montage personnalisé complet ou en version kit cadre également personnalisable au niveau des couleurs et décors.

Le vélo récupéré ici est la version du configurateur la plus haut de gamme, le « T56 ». Mais comme dit plus haut vous pouvez le configurer comme vous le désirez. Vous pouvez l’upgrader ou bien le downgrader en fonction de vos envies et de votre budget. Vous préférez donner la priorité à une paire de roues plus haut de gamme et rester sur une transmission moins haut de gamme ? Tout est possible ! Mais attention vous risquez de passer quelques heures à configurer le vélo de vos rêves !

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Exemple de configuration, configurateur Origine site Origine Cycles

Lors de la configuration, le prix, le poids et le visuel du vélo évoluent à chaque choix, c’est vraiment très bien fait. Voici un tableau récapitulatif simplifié des quatre versions de base présentent dans le configurateur :

TRAIL T56 TRAIL T46 TRAIL T36 TRAIL T26
Cadre Trail Aluminium Trail Aluminium Trail Aluminium Trail Aluminium
Fourche OGV Disc 12×100 OGV Disc 12×100 OGV Disc 12×100 OGV Disc 12×100
Groupe GRX 800 1×11 GRX 600 1X11 GRX 400/600 2×10 Tiagra 50/34
Roues Allroad Elite Allroad Elite Allroad Aksium Disque
Pneus Yksion 700×40 Allroad Tubeless Yksion Allroad 700×35 Tubeless Terra Speed Protection 700×35 Tubeless Conti Sport II 700×32
Poids 8 872 g 9 095 g 9 470 g 9 604 g
Prix 2 677 € 2 287 € 1 743 € 1 446 €
Kit Cadre 849 €

 

Quelle que soit la version, le poids est vraiment très bien placé pour un gravel. Origine respecte sur ce segment du gravel la même philosophie que sur ses vélos de route et les VTT : la légèreté fait partie d’un des critères de performance du vélo.

Le modèle testé :

  • Cadre : Origine Trail Aluminium (1590 g)
  • Fourche : Origine OGV Disc 12×100 (X g)
  • Couleur : Origine Colors On Demand
  • Décor : Origine Trail Noir Soft
  • Dérailleurs : Shimano GRX 800 1x11v
  • Freins : Shimano GRX 800 160 mm Avt, 140 mm Arr
  • Pédalier : Shimano GRX 810 40D Mono
  • Cassette : ShimanoM800 11-42
  • Roues : Mavic Allroad Elite
  • Pneus : MavicYksion Allroad XL 700×40 Tubeless
  • Selle : Selle Italia Novus Flow Noire
  • Tige de Selle : Ritchey1B WCS 27.2
  • Potence : Ritchey WCS C-220
  • Cintre : Road Ergomax Comp Ritchey
  • Rubans : Origine Supergrip Noir
  • Poids sans pédale : 8 932 g

Tarif : 2 665 €

Le cadre ne fait que 1590 g. L’aluminium haut de gamme triple butted utilisé (triple épaisseur en fonction des zones de contraintes et des caractéristiques recherchées) n’est pas étranger à cette légèreté. Ensuite, les composants sélectionnés sont cohérents, fiables et en rapport toujours avec le programme du vélo : un gravel typé sportif, baroudeur et polyvalent.

Origine assume ses choix et équipe ses vélos d’équipements référencés testés et validés par les testeurs maisons. Par exemple, outre les composants principaux, Origine utilise des chaînes KMC, réputées fiables et solides et des gaines Jagwire. Pas de concession donc sur la qualité et la fiabilité.

Au niveau esthétique, le Trail est vraiment réussi. Le choix des différents tubes a été travaillé pour la performance et l’esthétique. On est loin des tubes mastocs de certains cadres alu et des soudures du même acabit. Les tubes sont très fins dans l’ensemble, particulièrement les haubans, ce qui donne une impression de légèreté et vivacité renforcée par le passage de la câblerie en interne.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Finesse des haubans, photo Hugues Grenon

On pourrait presque croire à un cadre acier si ce n’est le tube oblique un petit peu plus proéminent et les soudures caractéristiques de l’aluminium. Ces dernières sont très propres.

Ne vous fiez pas à l’impression de proximité des pneus et haubans. Certes, ils semblent assez proches sur la photo quoique suffisant mais sur le modèle de série les haubans sont plus espacés et laisse passer des pneus de 700 x 40. Rappelons que ce cadre est fabriqué et soudé par le partenaire historique d’Origine à Taïwan et on voit le savoir-faire Taïwanais dans ce travail de soudure.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Des soudures propres et esthétiques, photo Hugues Grenon

Elles sont polies légèrement à la main puis le cadre est revêtu d’une peinture « maison » qualité automobile ce qui donne au final une très belle finition. La couleur Mojave qui est celle du vélo testé est une teinte à la carte du programme Colors On Demand d’Origine qui ne vous coutera que 20 € supplémentaires ! Notons un clin d’œil sur le top tube avec le marquage de chiffres et de lettres. Quezako ? … Un numéro de série ? Pas drôle ! Un numéro de CB ? Non plus ! Tout simplement des coordonnées GPS : celles de l’entreprise à Somain ! … « Maison » ! aurait dit ET l’extraterrestre.

Le passage de la câblerie en interne participe aussi grandement à cet esthétique épuré et sportif.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Passage de la câblerie en interne, photo Hugues Grenon

C’est propre et bien conçu, puisque les câbles ressortent sous le boîtier de pédalier pour rejoindre en externe la partie arrière.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Passage de la câblerie sous le boitier de pédalier, photo Hugues Grenon

Souci du détail, le choix des excellents axes traversants Shimano Thrue Axle à levier rotatif qui permettent de se passer de clef allen et dont le serrage s’ajuste très facilement et précisément grâce à la molette micrométrique.

Les caractéristiques

  • Roues de 700
  • Clearance : 700×40 mm max
  • Fourche : carbone fibre Toray® UD T800 Haut module avec des feuilles de renfort en 3K M40 au niveau du té, pivot carbone.
  • Axes traversants à serrage rapide 12×100 avant, 15×142 arrière
  • Boitier de pédalier : Pressfit BB86
  • Passage des câbles en interne.
  • Trois inserts porte-bidon : deux dans le triangle avant et un sous le tube diagonal
  • Inserts avant/arrière porte-bagage et garde-boue
  • Jeu de direction : conique 1 »1/8-1.5 » roulements étanches, cône rehausseur avec joint torique et joint à lèvre
  • Tige de selle : 27,2 mm
  • Disques de freins : flatmount 160 Avt /140 Arr
  • Patte de dérailleur fusible Origine
  • Garantie : cadre et fourche à vie dans des conditions normales d’utilisation.

La géométrie

Quatre tailles sont disponibles, du S au XL, de 1,58 m à 1,97 m. Avec l’étude posturale en ligne, affinée des conseils des techniciens Origine, vous ferez varier les périphériques pour adapter votre Trail à vos cotes et votre pratique. Et si jamais vous avez un doute ou une adaptation à faire (longueur de potence, largeur de cintre par exemple) dans le mois suivant l’achat, Origine s’engage à vous modifier et ajuster gratuitement votre position en vous changeant les périphériques.

Pour avoir testé le configurateur de taille en ligne, le résultat obtenu est cohérent avec mes cotes personnelles, seule la longueur de la potence aurait peut-être été ajustée si besoin.

Tableau des géométries

Passage de la câblerie en interne, photo Hugues Grenon
Les cotes
Passage de la câblerie en interne, photo Hugues Grenon
Tableau des géométries selon les tailles

La géométrie du Trail est également dans l’ère du temps. Tube de selle sloping, gage de maniabilité, ce qui n’est pas pour me déplaire venant du VTT. Bases plutôt courtes pour des roues de 700 ce qui laisse présager une réactivité très intéressante associée avec des tubes alu et des haubans fins et plutôt courts aussi rendant le triangle arrière compact. Top tube dans la normal. Le confort n’est pas oublié avec une douille de direction haute pour le segment et un reach et un stack également dans la moyenne haute. Sur le papier, ça sent la sportivité de part les matériaux utilisés et la légèreté du vélo mais sans oublier le confort de part la position typée baroude. A confirmer sur les tests terrain.

Pour finir sur les présentations, belle initiative d’Origine qui propose le Trail, tout comme le Graxx, en version Flatbar.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Version Flatbar, site Origine Cycles

Sur le terrain du test

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Test terrain, Photo Hadrien Legagneur

Je testerais le Trail avec deux paires de roues pour voir la polyvalence du vélo. Une paire gravel équipée des excellents pneus Mavic Yksion Allroad 40 mm tubeless et une paire route avec les Conti GP5000 en 25 mm tubeless également. Pour la transmission ce sera l’occasion également de tester le groupe GRX 800 monoplateau 11V.

Pour une première sortie, nous allons, avec mon ami Hadrien voir le trail du cross Ouest France à proximité du Mans. Aller voir un trail en Trail sous un beau soleil, ça semble logique ! Nous emprunterons un terrain très varié pour ce premier roulage : petites routes, pistes sablonneuses, boueuses ou caillouteuses, petites montées et descentes techniques. Bref, un bel échantillon de terrains variés et mixtes.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Aller voir un trail en Trail !, photo Hugues Grenon

Premier constat, le Trail répond au quart de tour. Chaque impulsion et tour de pédale sont instantanément retransmis au vélo. Il est hyper réactif et facile à emmener. Pas de perte de vitesse en courbe, les relances sont franches et c’est un plaisir de ne pas perdre d’élan, ni de forcer en sortie de virage pour relancer. Impressionnant, moi qui suis plus habitué à rouler sur cadres aciers plus « élastiques » et plus lourds.

Sur les portions de route nous appuyons un peu (beaucoup) pour voir ce qu’il a dans le ventre ce Trail. Ça file à plus de 35 kmh en relais avec des pointes à 40 kmh …On double un coursier qui prends les roues péniblement sur quelques kilomètres. Le tout dans un confort limousine avec les pneus de 40 mm tubeless gonflés à 2,3 bars environ qui filtrent parfaitement les aspérités de la route. Cela nous donne déjà un début de réponse sur la polyvalence du vélo…Mais vu la vitesse déjà atteinte avec ces roues et pneus gravel on aurait envie d’avaler les kilomètres sur route également, en le laissant équipé ainsi.

Sur les parties gravel, même constat. En montée, la puissance est également entièrement retransmise à la roue arrière, la vitesse est sauvegardée et la seule limite à l’accélération semble être les capacités du pilote. Si on ne le retenait pas il monterait aux arbres ce Trail 😉

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Il monte aux arbres ce Trail !, photo Hugues Grenon

J’avais un peu d’appréhension sur les éventuels rebonds dus à la rigidité de l’aluminium. Et bien bonne surprise, le confort et la motricité sont au rendez-vous et pas de phénomène marquant de rebonds. Le combo roues Mavic et pneus Yksion montés en tubeless à la bonne pression font très bien le travail pour apporter un certain confort. La fourche carbone filtre également très bien les aspérités du terrain et est très confortable. Certes, le confort général n’est pas au niveau d’un cadre acier, mais on aurait pu s’attendre à un bout de bois ce qui n’est pas du tout le cas. Origine connaît et maitrise bien ce matériau et a su associer sa conception globale aux périphériques lui donnant un certain confort. Belle surprise donc. À confirmer équipé en roues et pneus routes.

La maniabilité est très bonne. La fourche carbone est incisive et précise et apporte également un certain confort à l’ensemble. On n’arrive pas au niveau de maniabilité de roues de 650 plus agiles, mais le Trail est joueur. Sa légèreté y est certainement aussi pour quelque chose !

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Légèreté et maniabilité, on s’envole en Trail ! Photo Hadrien Legagneur

Chapeau bas également à l’équipement proposé. La transmission GRX 800 Mono est à l’image des productions Shimano en général : fiable, précise, « facile » et bien étudiée en terme d’ergonomie des commandes et leviers de freins. Comme souvent Shimano a pris son temps mais le groupe est parfaitement abouti et sécurisant. Les vitesses passent facilement, pas de dérèglement intempestif dans le temps quelque soit le terrain et les conditions climatiques comme cela peut-être le cas avec les premières gammes mono du cousin américain…

Les roues Mavic Allroad Elite sont excellentes, et le couple qu’elles forment avec les pneus Yksion tubeless fonctionne très bien. Ces pneus (déjà testés sur Bike Café) sont étonnants. Ils ne sont pas spécialement très cramponnés mais, gonflés à la bonne pression, ils sont d’une excellente motricité tout en ayant un rendement important. Et ce même en terrain boueux où le vélo a également été testé dans des conditions plus qu’humides. Un très bon combo !

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Le Trail en conditions boueuses, ça passe crème, photo Hugues Grenon

Tout petit bémol, qui reste très personnel car je suis baroudeur et voyageur à vélo, la facilité de réparation des roues Mavic reste assez « limitée ». Les rayons et écrous sont spécifiques à Mavic et lors d’un trip bikepacking, il vous faudra trouver sur votre chemin un revendeur agréé ayant un stock d’avance en cas de casse … Mais une casse de rayon reste relativement rare et en emmener deux d’avance avec écrous est une bonne idée en contrée non civilisée, pensez-y !

Au niveau freinage, j’appréhendais un peu le disque de 140 mm à l’arrière. Bonne surprise ça freine fort, progressif et c’est endurant. Pour l’avoir fait tester à un ami dépassant le quintal et le mètre quatre vingt dix sur de bons freinages successifs assez longs, ça fait parfaitement le job. Reste à voir chargé sur de longues descentes montagneuses rares par chez nous ! Et puis vous pouvez toujours installer un disque de 160 mm si besoin. Chapeau encore à Shimano pour le freinage : les leviers sont très ergonomiques et le toucher et la puissance délivrée sont parfaits.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Etriers et leviers GRX800 avec disque 140 mm Arr et 160 mm Avt, photo Hugues Grenon

Pour la baroude, on retrouve les trois porte-bidons et les fixations garde-boues et porte-bagage. Des inserts sur la fourche auraient été bienvenus pour ceux qui utilisent ces endroits pour fixer du matériel mais personnellement pour ma pratique je ne les trouve pas indispensables.

Le Trail est donc un parfait allié pour vos virées bikepacking.

Sur route

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Sortie sur petites routes de campagne, photo Hugues Grenon

Place à l’essai sur route. Je troque les roues gravel par des Mavic ksyrium Elite UST chaussée des excellents Continental GP5000 en tubeless en 25 mm de largeur. Une paire globalement légère elle aussi (1520 g) qui diminue encore le poids du vélo pour le ramener à un poids très raisonnable de 8,6 kg environ hors pédales. Cassette 11/42 remplacée par une 11/32. Je pars à l’aube pour un premier trip sur nos petites routes campagnardes.

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Essai route, photo Hugues Grenon

Sur les premiers tours de roue, mêmes remarques que lors de l’essai gravel. Le Trail est très réactif, facile à emmener, relance très bien et conserve sa vitesse. C’est toujours aussi impressionnant.

La position est confortable, un peu trop pour moi, ce qui est tout à fait normal, car le vélo test est un peu grand pour moi. Une taille en-dessous m’aurait donné une position plus « route » et une meilleure aérodynamique sans aucun doute. Au niveau du confort pas de surprise par rapport à ce que j’imaginais en version route. Sur route particulièrement dégradée, ça tape quand même un peu. La matière du cadre et la relative étroitesse des pneus filtrent assez peu les aspérités de la route. Il faut dire que je suis habitué à rouler sur cadre acier et pneus de 28 mm sur de longues distances. Ayant également quelques fragilités dorsales, le confort est mon premier critère. Pour les purs routiers sans fragilités particulières ça ne posera aucun problème et vous profiterez du dynamisme du vélo. Pour les personnes plus sensibles comme moi, je conseillerais de monter en section de pneus. Du 30 voire du 32 mm permettrait de retrouver à coup sûr un certain moelleux sans perdre en rendement étant donné la réactivité et la légèreté du vélo. Chacun verra midi à sa porte sur la section à employer.

Au niveau transmission, la cassette est une 11/32. J’aurais pu tout aussi bien utiliser la cassette 11/42 des roues gravel, la 32 sera un peu dure pour moi à emmener dans les raidards des coteaux du Loir. Et puis je suis un adepte du mono-plateau y compris en route donc autant avoir de la réserve avec le plateau de 40 devant.

Je ferais également essayer le vélo à plusieurs personnes en version gravel et route. Les avis se re joignent : un gravel très réussi, performant et très polyvalent. Je vais avoir du mal à le rendre ce Trail !

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Arrêt café et pipi sur une habituelle longue et belle baroude route, photo Hugues Grenon

Pour conclure

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Sur un nuage le Trail, Photo Hadrien Legagneur

Le Graxx avait été qualifié de missile lors de notre essai. On peut qualifier le Trail de  véritable bombe gravel. Origine, fidèle à sa réputation, a encore conçu un vélo cohérent, performant et léger à un tarif plutôt très bien placé vu la qualité de fabrication, la légèreté, le choix des périphériques et la personnalisation possible. L’objectif est atteint. En utilisation gravel le confort sera au rendez-vous grâce à une position plutôt « baroude » et des roues et pneus larges en adéquation avec ce programme. La légèreté de l’ensemble sera un atout pour s’aligner sur des divide ou race gravel, où le poids est compté. En route, mêmes atouts qu’en gravel. Il faudra passer cependant sur des sections de pneus un peu plus élevées qu’habituellement pour retrouver un certain confort. Tout comme le Graxx, c’est donc un vélo très polyvalent et un vrai baroudeur.

La première version débute à 1450 € et ne dépassera pas les 9,6 kgs ce qui reste un exploit pour un gravel à ce prix ! Et si le modèle testé dépasse votre budget, vous pouvez le ramener à un prix plus abordable sans souci grâce à la personnalisation et au montage à la carte. Qui plus est votre vélo sera unique, conçu, peint et monté en France et cela n’a pas de prix !

Voici un exemple de montage que j’aurais choisi pour rester sous la barre des 2000 €. 1950 €, 9,35 kgs, qui dit mieux vu l’équipement et la proposition ? A vous de configurer le vôtre !

 

Test du gravel Trail d'Origine Cycles
Configurateur Origine, site Origine Cycles

Infos sur le site d’Origines Cycles

La galerie photos

3 COMMENTAIRES

  1. Ah je l’attendais avec impatience ce test ! Et le résultat conforme mon idée que ca serait un bon choix pour mon prochain achat.
    J’ai très envie d’acheter un origine pour le coté français ainsi que le coté configurable, j’hésite entre celui ci et le graxx.
    J’ai actuellement un vtt mais je fais quasi que de la route (on va dire au moins 75%) et des chemins assez propre.

    J’ai l’impression que le passage entre le vtt et le trail serait plus simple du fait de sa géométrie qu’avec le graxx.

    Qu’en pensez vous ?

    Je ne sais pas si cela y joue mais je suis en Touraine donc un environnement relativement plat.

    Merci d’avance pour votre réponse.

  2. Salut à tous et merci à Hugo pour ce compte-rendu très détaillé qui met l’eau à la bouche !

    Juste un petit complément d’info au sujet de la crainte sur le remplacement des rayons des roues Mavic en cas de trip Bikepacking : il est extrêmement aisé de remplacer ces rayons sur le bord du chemin. Même pas besoin de démonter le pneu ni la cassette ! Les rayons et les écrous sont solidaires, pas de risque de perdre l’écrou.
    Et emmener avec soit 1 ou 2 rayons de chaque longueur est toujours une bonne précaution à prendre, car quelle que soit la roue, on n’a pas toujours un magasin de vélo sous la main ! Et même quand on en trouve un, rien ne garantit qu’il ait la bonne longueur de rayons en stock 😉

    PS : par soucis de transparence, je me dois de préciser que je travaille chez Mavic 😉 Et que je lis Bike Café pour mon plaisirs perso 🙂

  3. Bonjour à tous !
    Premier commentaire pour remercier pour ce test que j’attendais aussi avec beaucoup d’impatience. J’ai commandé un Trail T46 début mars que j’irai récupérer après la fin du confinement, quand les conditions sanitaires le permettront.
    En attendant toutes les informations et ressentis sont bons à prendre. Le moins que l’on puisse dire c’est que tout ce que je lis sur ce vélo gravel me rend impatient de le découvrir.
    Ayant une expérience cycliste proche du néant, je roule seulement en vélotaf depuis le début de l’année (1600 km environ sur un course Bertier des années 80 rénové) après des années sans faire de vélo, j’ai choisi ce constructeur et ce modèle en fonction de mon budget et des mes attentes supposées. Origine Cycles représente une entreprise fiable, qui propose des vélos bien travaillés, avec des composants rigoureusement sélectionnés et qui est très à l’écoute de ses clients. La personnalisation est un vrai plus, c’est exactement ce que je cherchais pour mon premier achat vélo. C’était ça ou un Genesis Fugio 20, mais pour le même prix (2300€ pour le Genesis et 2500€ pour le Origine) les composants ne sont pas du tout du même niveau de gamme : roues MAVIC Allroad Elite, groupe SHIMANO GRX 600, etc.

    Seule grosse interrogation : je n’ai jamais roulé sur un cadre aluminium sur de grosses sorties, et encore moins sur des chemins qui tapent. Je ne sais pas comment se comporte un vélo dans ces conditions. Verdict dans quelques semaines maintenant.

LEAVE A REPLY