photos de Pascal Colomb, Manu Bear, Laurent Biger

Personne ne peut prétendre le contraire : le Ventoux agit comme un véritable aimant sur les cyclistes de toutes disciplines et de toutes nationalités. Ils accourent ici pour gravir ses pentes comme des fourmis pédaleuses. Loin devant l’Alpe d’Huez, le Galibier, et tous les célèbres cols des Alpes et des Pyrénées, sa montée aux 3 facettes (Bédoin, Malaucène, Sault), attire tous les cyclistes sur route.

Gravel Mont Ventoux
Sa montée aux 3 facettes, attire tous les cyclistes sur route. Photo Pascal Colomb

Il faut avoir dans sa collection de cols grimpés, ce fameux sommet que l’on surnomme le Géant de Provence. Pour les VTTistes, c’est pas mal non plus, ils aiment ses pistes et ses singles sur les différents versants et sur la crête. Plus rares sont ceux qui viennent ici en gravel, et dans ce domaine tout reste à faire pour ouvrir, sur cette montée mythique, des itinéraires mélangeant pistes et routes, avec pour récompense le sommet situé à 1909 m.

Gravel Mont Ventoux
À l’affiche de More Gravel un événement à ne pas manquer …

Laurent Biger, membre éminent du Bike Café et créateur du groupe More Gravel, est un habitué des lieux. Ayant de la famille à Malaucène, il arpente souvent les pistes du coin et il vient ici régulièrement tester des vélos de gravel, pour évaluer leur qualité sur ce terrain très varié qui offre de longues montées. C’est avec l’idée de faire partager ses parcours, qu’il a lancé l’invitation à venir découvrir le 12 juillet ce « spot » mélangeant pistes et bouts de routes, dans cet univers nous conduisant de la campagne provençale aux forêts ombragées pour atteindre, dans sa partie finale, un paysage lunaire et totalement pelé.

Une quinzaine de courageux et un parcours bien dosé

Gravel Mont Ventoux
Gravel Mont Ventoux

Lorsque j’ai vu les photos de Pascal Colomb et celles de Laurent sur Strava, j’ai regretté d’avoir loupé la sortie à cause d’une obligation qui m’a fait rester à Aix ce jour là. Du coup, voulant en savoir plus j’ai appelé Pascal et Laurent et l’idée m’est venue de vous associer à ces échanges. Je suis sûr que pour beaucoup d’entre-vous, cette balade en gravel sur le Ventoux peut devenir un futur objectif.

Gravel Mont Ventoux
Gravel Mont Ventoux – Pierre à gauche sur la photo a prudemment coupé pour rentrer par la route.

Alors Laurent vous étiez combien au départ ? Éclat de rire  « Je crois qu’on n’a jamais su exactement … une petite quinzaine je crois ». Volontairement, Laurent n’avait pas non plus fait une grosse communication sur cette sortie et le Ventoux reste dissuasif pour beaucoup de cyclistes « je ne souhaitais pas avoir trop de monde non plus. Je ne voulais pas qu’on se retrouve à 40 ou 50, comme sur la Maures Gravel. Ici ce n’est pas la même histoire, le danger est plus présent et il faut être en forme…», m’explique Laurent, précisant qu’il y avait quand même 2000 m de D+ pour 70 km, ce qui nécessite d’être un cycliste aguerri.

Gravel Mont Ventoux
Gravel Mont Ventoux – affichage sur Openrunner

En fait, le parcours dont vous pouvez découvrir le profil ci-dessus (cliquez pour élargir), offre un palier entre 2 montées « On ne peut pas trouver l’équivalent sur la route », précise Laurent qui trouve que cette montée gravel rend l’ascension moins pénible physiquement. « Le premier palier est après le col du Comte. Ce col est un endroit stratégique, qui permet ensuite d’aller presque partout, difficile d’y échapper. J’ai orienté la sortie pistes et routes plutôt que pistes et passages VTT », poursuit-il. Il y a donc 2 portions route lors de l’ascension et 2 dans la descente. « Je voulais absolument que l’on passe au sommet, on a donc fait la portion mythique finale qui se fait sur la route entre la piste qui sort au-dessus du chalet Reynard et le sommet. »

Pascal Colomb nous parle du parcours …

Merci Pascal

Les vidéos

Gravel Mont Ventoux
Merci à Stéphane de Marseille qui a réalisé ce petit montage vidéo.

Et la vidéo de Manu

Une sortie réussie

Galerie de photos

« La veille ça n’aurait pas été la même chose, heureusement le Mistral s’est arrêté de souffler ce matin », me dit Pascal qui avait loupé la sortie organisée par Arles gravel l’an dernier et qui cette fois voulait absolument être là. « J’avais ce souvenir amer de ne pas avoir pu venir, lorsque Dan de Rosilles avait organisé cette sortie sur le Géant de Provence ». Pascal connaît bien l’endroit pour avoir roulé ici de nombreuses fois sur la route et en VTT, mais cette fois il a encore découvert de nouvelles pistes « Je n’étais jamais passé par ces endroits, notamment je n’avais jamais fait le col du Comte, ni cette piste en versant nord, qui repart sur le versant sud …», précise Pascal. Il a apprécié le BMC URS chaussé avec des Resolute sur lequel il roulait. Une monture parfaite, pour ce terrain avec cette facilité offerte avec les élastomères à l’arrière, qui rendent le vélo très souple.  

Gravel Mont Ventoux
Gravel Mont Ventoux – la fontaine de la Grave un point d’eau supplémentaire inattendu

Tout le monde était enchanté de cette sortie et de cette façon très différente d’accéder au sommet. Même la fontaine de la Grave était active, suite à un orage les jours précédents. De l’eau coulait créant un point d’eau supplémentaire. La pause déjeuner a été faite au Mont Serein. Une belle balade à refaire la trace est disponible ici

Cette sortie a été une belle façon pour Laurent de dire au revoir à la région. Il quitte le sud dans les prochains jours pour des raisons professionnelles. Cependant, ses attaches familiales le feront revenir ponctuellement à Malaucène. Bien entendu More Gravel poursuivra ses activités et Laurent aura l’occasion, de nous faire découvrir la Meuse et ses environs sur Bike Café, où il va prochainement s’installer.

Suivez toute les activité de More Gravel sur fb https://www.facebook.com/moregravel/

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour à Bike,

    Petite lecture qui donne envie de rouler au pied du Ventoux ou ailleurs. Merci à toute l équipe pour vos reportages et plus particulièrement à Laurent qui fédére autour d une discipline où chacun a sa propre définition de la pratique. Comme le dit bien l interview de Pascal , élitiste ou pas le principal c est d y trouver son compte.

LEAVE A REPLY