Depuis les premières images entrevues lors de la Coupe du Monde de Cyclocross et lors de leur présentation au salon Vélofollies en janvier 2020, les vélos Off Road Van Rysel se sont fait attendre. Le design, les équipements et les prix de vente seront sans aucun doute autant d’atouts qui vont provoquer un engouement pour ces vélos carbone au look particulièrement réussi.

Un cadre pour 2 modèles

Van Rysel, la marque cyclo sport de Decathlon, lance la commercialisation de sa gamme offroad composée d’un cyclo-cross et d’un gravel dédiés à la course le 17 juillet prochain. Conçus et assemblés au coeur des Flandres, à Lille cette nouvelle gamme de vélos est dédiée à l’offroad version « cyclo sport » alors que la gamme Triban que nous connaissons est plus « cyclo tourisme ». Cette nouvelle gamme s’inscrit dans la volonté de Van Rysel : rendre accessible le vélo route performance grâce à des équipements séduisants et techniques.

Van Rysel Gravel EDR Offroad
Un vélo de cyclo-cross et un vélo de gravel pour les amoureux de la route, fous de l’offroad.

Le brief de départ était très clair : concevoir une gamme dédiée à l’offroad pour les compétiteurs. Pour proposer un vélo répondant aux attentes des clients et pratiquants, l’équipe de conception Van Rysel a été au contact d’experts et de pratiquants dans un groupe Facebook. Il se sont nourris d’échanges, de témoignages pour rassembler les éléments les plus attendus.

La géométrie

Van Rysel Gravel EDR Offroad
Géométrie

Confiés à leur partenaire U19 AG2R La Mondiale, les vélos de cyclo-cross ont été testés durant la saison hivernale 2019. Durant les entraînements mais aussi en compétition, lors notamment de la Coupe du Monde de Cyclo-Cross, où le vélo se place en 5ème position. « J’ai utilisé le vélo Van Rysel lors de la dernière saison de CX. J’ai immédiatement été agréablement surpris par le confort qu’offre ce vélo, on se sent très bien dessus. En plus de ce confort, il reste assez rigide nécessaire lors des compétitions à haut niveau. Aussi, la géométrie du cadre assez compact permet une bonne maniabilité sur les circuits de cyclocross, tout en conservant une bonne évacuation de la boue. En résumé ce vélo est très polyvalent, il peut convenir aussi bien au cycliste souhaitant simplement se faire plaisir, qu’au compétiteur international en cyclocross », déclare Romain Gregoire, coureur de l’équipe U19 AG2R La Mondiale.

Le RCX : Racer Cyclo-Cross

an Rysel Gravel EDR Offroad
an Rysel Cyclo-cross

Ce vélo de cyclo-cross a été conçu pour les cyclistes souhaitant se faire plaisir sur une discipline alternative à la route durant la période hivernale, comme au compétiteur international à la recherche d’un vélo performant. Le cadre est joueur et précis, sa géométrie lui permet d’être extrêmement réactif sur les relances. Passage de câble interne pour une bonne protection contre la boue.

Caractéristiques

an Rysel Gravel EDR Offroad
Van Rysel Cyclo-cross
  • Cadre carbone homologué UCI – poids du cadre peint : 1020g en taille M
  • Transmission : Shifter : Shimano GRX 600 Dérailleur AR : Shimano GRX 810
  • Chaîne : Shimano 105
  • Pédalier/cassette : plateau Shimano GRX 600 40 dents
  • Cassette 11 vitesses  : Shimano 105 11/32
  • Roues fulcrum racing 700 DB moyeu protégé contre laboue. Système « Dirt road protection » Fulcrum
  • Pneus Hutchinson Piranha CX en section de 33 carcasse 127 tpi
  • Clearance maximum homologuée : 700×38 ou 650 x 42

Le Gravel EDR Offroad

an Rysel Gravel EDR Offroad
Van Rysel Gravel EDR Offroad

Le gravel commence où la route se termine. Avec autant de vitesse mais plus de bosses, de cailloux ou de poussière. Ce vélo vous propose un excellent rendement sur route et vous surprendra sur les chemins par sa grande polyvalence. Il utilise le même cadre que le modèle de cyclo-cross mais ses équipements et son look plus neutre lui offrent les caractéristiques d’un gravel performant.

Caractéristiques

an Rysel Gravel EDR Offroad
Van Rysel Gravel EDR Offroad
  • Transmission : Shifter : Shimano GRX 600 – Dérailleur AR : ShimanoGRX 810
  • Chaîne : Shimano105
  • Pédalier/cassette : Plateau Shimano GRX 800 42 dents
  • Cassette 11 vitesses : Shimano 105 11/42
  • Roues avec jantes larges tubeless  de 21,6 mm
  • Moyeu à rayons droits forme asymétrique de la jante inspirée du VTT.
  • Pneus : Hutchinson Black Mamba tubeless ready 700 x 38
  • Largeur maxi de pneu homologuée : 700 x 38 ou 650 x 42

 

Proposés aux prix de 1700 € pour le RCX et 2000 € pour le Gravel EDR offroad, ils seront tous les deux disponibles en pré-commande à partir du 17 Juillet 2020 à 14 h en quantités limitées.

26 COMMENTAIRES

  1. Super article de bike Cafe encore une fois.
    Content de voir que Décat continue d’explorer l’offroad. De beaux atouts sur cette gamme : l’incorporation du groupe GRX est top, des roues qui semblent largement mieux que celles du Rc520 (carrément minable au passage), passage de câbles internes sur un beau cadre carbone… Décidément ça fait réfléchir.

    Je n’ai pas vu d’infos sur le freinage, j’imagine qu’on est sur de l’hydraulique pour cette gamme de prix ?

    Même si 2000€ ça reste une belle somme pour un gravel, comparativement à d’autres marques, Decath continue de rendre « accessible » de belles montures et c’est appréciable. A ce prix tout de même, il faudrait voir pour faire un comparatif (mais ça je suis sûr que les équipes de Bike-Café seront sur le coup ;-)) avec des vélos de chez Canyon et Merida qui font aussi partie de ces constructeurs qui mettent de la qualité à un prix correct.

  2. OK un carbone en GRX pour 2000 Eur c’est fort, mais bon un bon bike ça ne se résume pas qu’à ça.
    Pour un offroad le dégagement max est vraiment faible, l’un des plus faible du marché.
    Aussi la géométrie semble très cyclo cross, pas vraiment ce qui fait maintenant en gravel..

  3. Sur les forum gravel tout le monde s’accorde pour dire qu’un cadre acier est le top (je ne parle pas du titane) et toutes les marques nous sortent un énième vélo carbone typé route. Ils écoutent qui ?

    • depuis quand les forums on raison je fait du Gravel depuis 2014 c’était pas la mode et j’etait et je suis toujours sur du carbone donc les gout et les couleurs …

      • Je suis d’accord avec toi chocobn. Qui à défini que l’acier est exclusivement pour le Gravel ? Je fait moi aussi du Gravel avec un cadre carbone depuis de nombreuses années. Finalement certaines personnes m’étonneront toujours !!!

    • Les vieilles certitudes ont la peau dure sur les forums comme ailleurs. Le carbone a bien évolué depuis l’époque des premiers productions en tubes ayant la même propriété sur toute leur longueur. Aujourd’hui les nappages et les formes ont apporté de la souplesse et du confort à ces cadres. J’ai roulé l’an dernier sur un titane plus raide que le modèle carbone de la même marque. Une fourche acier est bien moins confortable qu’une fourche en carbone. Ce vélo Van Rysel n’échappe pas à ces critères : rigidité, réactivité, légèreté, … Ce vélo a des ambitions sportives.

    • je suis assez d’accord, en france on ne conçoit le vélo que du point de vue sportif, jamais comme un véhicule à part entière fait pour se déplacer…
      les constructeurs ont pris une drôle d’orientation, pour eux les gravel ne sont que des vélos de sport, ils ont simplement transposé les vélos de course sur les chemins… Ce marketing selon lequel on flatte l’égo des cyclistes en leur faisant croire qu’ils seront des champions avec des vélos conçus pour le chrono et sans aucune polyvalence alors que 80% d’entre eux seront incapables d’exploiter les qualités de ces machines, me désole…
      On a pas besoin d’un strava pour étaler sa vanité sur les réseaux en publiant ses performances de vitesse moyenne, de distance, de dénivelé avec le nombre de calories qu’on a perdues.
      Il suffit pour s’en rendre compte du nombre d’annonces d’occasion dans lesquelles on trouve des dizaines de ces vélos récents et bradés car leurs propriétaires se sont rendus compte de leurs limites.
      Quelle alternative reste t’il ? Des tanks en 26″ faits pour le tour du monde ou des engins de voyage en 700 de 16kg. Le concours de machines avait pourtant montré la voie: des bicyclettes (ce terme est pourtant d’une grande noblesse.. :D) assez légères, capables de rouler sur route, capables d’affronter quelques chemins, confortables et offrant la possibilité d’emmener quelques charges. Ca me désole, mais le marché ne s’adresse qu’à des niches et ne trouvant pas sur ces marchés ce que je cherche, ma conviction est faite: ce sera une randonneuse sur mesure, ça fait un gros effort financier mais je n’ai pas le choix. 🙂 Parler de vieilles certitudes est à mon avis, une erreur dans le sens où le carbone est fragile, non recyclable alors que les aciers modernes ont de très bonnes caractéristiques, sont durables et recyclables.

      • Mon cher Vercingétorix j’ai l’impression d’être dans le même camp gaulois que vous sur quelques points. Je suis d’accord, mais j’apporterais quelques nuances. D’abord dans l’outil Strava dans lequel il ne faut pas que voir le côté vaniteux de la performance. Personellement j’y trouve des photos de sorties, des idées de tracés, … des infos sur des groupes informels qui fonctionnent hors « fédé » proposant des sorties en groupe imaginatives.J’y mets volontiers plein de photos et j’essai de faire un petit résumé de ma sortie pour donner des nouvelles aux copains.
        Pour les vélos c’est pareil il faut regarder du bon côté de la « Force » … Je vois les pneus grossir, les pédaliers sub-compact apparaîtront, les maillots se débarrasser de logos, je vois les poils repousser sur les jambes, … et enfin je vois des randonneuses modernes avec des cadres en acier avec des géométries typées endurance. Après il y a le marché, mais n’étant pas un perdreau de l’année j’ai connu une autre époque où c’était déjà comme ça. J’ai fait des brevets de montagne avec un Py10 Peugeot typé compet, après j’ai monté un triple plateau dessus et enfin je me suis fait faire un cadre par un artisan cadreur. Je retrouve aujourd’hui ces modèles avec certes un marketing plus présent et plus intrusif maintenant … Question d’époque, ce marketing permanent, jusqu’à atteindre la politique, la religion, la philosophie … et même l’amour, est sans doute trop présent : détournez les yeux, appuyer sur le bouton stop et profitez d’une époque où franchement et malgré mon statut de « vieux » (C … parfois) je trouve que nous avons la chance d’avoir le choix.

        • Si tu passe par Augutonemetum, pardon, Clermont Ferrand, on a le DUR, ballade collective semi-gravel mensuelle à faire ! Nous t’y accueillerons avec plaisir ! 😀
          Ce qui me frustre quelque peu, c’est le fait qu’on trouve des tas de vélos qui se ressemblent tous et ceux à qui ils s’adressent ont l’embarras du choix, mais pour les autres, c’est un peu le choix de l’embarras.
          Les pédaliers tirent trop long, même en sub, bref, j’ai eu un peu la même expérience que vous, bien que je ne fasse pas de brevet, quand on débute, on choisi le matériel disponible et on change des trucs pour finir par se rendre compte que presque tout est inadapté. Pour justifier toutes ces innovations souvent fort onéreuses, les marques jouent beaucoup sur l’humain, ils ne s’adressent pas à la rationalité des gens mais à leurs sentiments et voilà comment on se retrouve avec des outils inadaptés. Je sais bien que je ne vous apprends rien et que vous saviez tout cela bien avant moi. 😀 Cela explique l’immense succès des Dacia, pas seulement par le prix, mais le fait de proposer des engins simples, sans fioritures que tous les autres constructeurs ignorent car cela ne flatte pas l’égo. Je me livre là, à une critique certainement un peu dérisoire mais je trouve important que cela soi dit. Bon, j’appuie sur le bouton Stop et je vais aller rouler 😀

  4. Bjr à tous , à première vue deux jolis vélos proposés par D4 mais Patrick peux-tu tenter d’expliquer à l’amateur que je suis la différence de 300€ tout de même entre les deux ? As-tu prévu un essai sur le terrain prochainement sachant que les ventes limitées vont débuter dans deux semaines ? Merci pour ta réponse…

    • Salut Thierry l’écart se situe dans la transmission et l’équipement. Oui il y aura un essai je l’ai demandé et c’est Laurent Biger, qui a le profif sportif nécessaire à ce test, qui en sera chargé.

  5. Bonjour et merci pour vos articles.

    Je lis que les cadres seront parfaitement identiques entre le CX et le gravel. Or si je ne dis pas de bêtises les CX sont quand même taillés pour la compétition, géométrie plus agressive, vélo compact, et boitier de pédalier légèrement plus élevé qu’un gravel traditionnel (en tout cas ce que d’autres marques proposent, quel que soit la matériau du cadre). Le gravel quant à lui doit pouvoir s’utiliser sur de plus longues distances, vélo un peu plus confortable et stable (moins nerveux). Cela signifierait des géométries différentes. Est-ce que je me trompe?

    Je serais preneur de votre avis, et lirai avec intérêt le test.

    • On va dire que la famille gravel est large et que entre les gravel dérivés de CX et les monster gravel le spectre est très large. Désolé, il n’y aura pas de test Décathlon Van Rysel a décliné notre demande. Il ne faudra pas compter sur nous pour donner un avis étayé. Par contre mon avis, concernant ma pratique du gravel (encore une fois qui est la mienne), ce vélo ne me conviendra pas : dimension max des pneus, géométrie, emports, guidon, … Le positionnement prix par rapport à d’autres gravel sportifs n’est pas excellent non plus.

  6. Bonjour,

    Pour ma part c’est une grosse déception.

    J’attendais leurs propositions haut de gamme sur le segment du gravel avec impatience.

    Mal m’en a pris.

    Oui les vélos sont plutôt jolies, bien équipés.

    Mais 2000 euros pour un vélo gravel decathlon, je trouve le prix trop onéreux.

    Ils ont voulu faire d’une pierre deux coups avec un cadre cyclo cross démultiplie en gravel.

    En 2018 cela aurait pu passer mais en 2020 les gravels permettent des sections de pneus plus important que du 38 mm!!!

    L’offre n’est pas adapté à la tendance actuelle, on veut avoir de la performance avec un confort important.

    Difficile d’en faire un vélo unique: voyage, gravel, longue distance…

    La géométrie du cadre privilégié la performance, qu’en sera t’il du confort?

    Sur les Triban avec des prix variant entre 600 et 1000€ je comprends mais là c’est le double.

    Pas de points de fixations à l’arrière.

    Pas d’informations sur le poids.

    Une proposition unique en simple plateau 42 par 42, pour ceux qui vont tenter des aventures montagneuses chargées bon courage.

    Pour une centaine d’euros supplémentaires vous pouvez vous faire un vélo à la carte qui proposera des possibilités d’exploitation plus importantes avec une marque françaises.

    Si vous regardez du côté du royaume unie, vous pourrez même avoir un cadre carbon moins onereux et mieux équipés.

    Pareil pour les pays de l’est et le continent asiatique.

    La promesse decathlon « rendre accessible aux plus grands nombres les plaisirs et les bienfaits du sport » n’est pour moi pas parfaitement remplie.

    Petite précision je suis actuellement propriétaire d’un Triban rc520 gravel (4000 kms) que j’adore mais j’envisage de le changer prochainement pour un meilleur équipement (roues, freinage, développement).

    Cordialement

    Ps: merci pour la qualité de vos articles.

  7. Bonjour, j’ai laissé un précédent message qui je crois était en attente de médiation. Pouvez-vous le poster? Je suis intéressé par les avis/retours des membres de bike café sur mon commentaire/post.

    Cordialement,
    Amaury

  8. Bonjour. Pour avoir pratiqué le vtt et la route j’étais impatiente de m’essayer au gravel. C’est chose faite et je vous donne mes impressions sur la route c’est hyper confortable avec un rendement légèrement inférieur au vélo route section de pneus oblige. Sur hors-piste c’est beaucoup plus compliqué surtout en descente de sous-bois impossible de tenir fermement le guidon et qui plus est les cocottes de freins il ma vraiment manqué un ceinte plat type vtt alors pourquoi ne pas proposer deux versions de guidon ??

  9. Je trouve que ces deux vélos cross et gravel sont d’un bon rapport qualité prix ; les marques les plus connues dépassent cette gamme de prix pour un équipement moins qualitatif.
    J’ ai même envie de vendre mon Giant aluminium gravel pour m’acheter ce gravel van rusel carbon

  10. Très beaux vélos mais, un cyclo-cross n’a pas le même cadre et géométrie q’un gravel.
    Avec un Gravel on vise l’endurance et non la performance
    Ou sont donc les vis de fixation prevu sur le cadre et la fourche pour garde boue ou porte bagages ?
    Rien de prevu non plus pour le bike packing
    C’est encore une fois que commercial et du tape à l’œil.
    Decathlon des vélos pour s’amuser avec de bons rapports , qalités , prix.
    La video ne reflète pas la pratique pur Gravel.

  11. Pour rebondir sur décathlon et le gravel, j’ai appris hier de la part d’un vendeur du magasin que je fréquente qu’une sortie d’un gravel en titane était prévue pour décembre 2020. Peut-être que l’un de vous en sait plus sur cette info ?

    • Non … Mais Décathlon nous a habitué à utiliser d’autres supports que nos sites et la presse en général pour communiquer. Peut-être que ce vendeur est le nouvel attaché de presse de la marque nordiste 😉

  12. Je roule depuis 10 ans sur un cyclocross Décathlon cadre alu fourche carbone double plateau. Difficile d’être plus satisfait que je ne le suis, mais…
    Commence à faire son âge (mais super cadre). Ai seulement rajouté gardes boue (très légers) éclairage amovible et rembourrage barre de guidon Néoprène.
    Plein d’avis sur les tests Gravel en faveur de « garder son matériel »…
    Questions :
    – mon vélo doit avoir entre 30.000 et 40.000 bornes. Plateau et cassette d’origine. Suis-je au bord de l’échange ? Chaine déjà changée deux fois.
    – j’ai des doubles freins cocotte/barre de guidon et c’est super pratique pour changer de position allongé/assis et pour la sécurité (en ville). Pourquoi n’en voit on plus nulle part ?
    – si je change pour un cadre carbone, sans hésitation pour le Gravel Décathlon. Si je change pour un cadre alu (moins léger, moins sexy…), le Cany… ressort des tests. Quid de la solidité du carbone vs alu en cas de gros choc.
    Merci pour un avis.

LEAVE A REPLY