Annonce

AccueilDÉCOUVERTESUn Centre de Plein Air et de Loisirs dédié au Gravel dans...

Un Centre de Plein Air et de Loisirs dédié au Gravel dans le Vaucluse

Le Vaucluse devient un précurseur de la pratique du Gravel et du Bikepacking en France. En effet, le Département dans le cadre de sa politique de développement du vélo et de découverte écoresponsable de son territoire, propose une nouvelle offre de services et d’activités autour du Gravel à partir du Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau.

Annonce

Découverte, initiation et tourisme éco-responsable

Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau
Pratiquer le Gravel, c’est rouler librement sans se soucier du terrain ou du type de revêtement rencontré – photo Alain Hocquel

Pratiquer le Gravel, c’est rouler librement sans se soucier du terrain ou du type de revêtement rencontré. Ce vélo polyvalent permet l’itinérance et ouvre le champ des possibles. Il est parfaitement adapté aux caractéristiques du Vaucluse.

Annonce

Le Département a positionné l’activité du Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau sur le vélo, et en particulier sur cette nouvelle discipline de vélo itinérant et de voyage. Cette démarche innovante a d’ores et déjà impulsé des projets de création de parcours Gravel à partir des deux sites FFC-VTT Luberon et Ventoux, ainsi que l’élaboration d’une topocarte des itinéraires Gravel en Vaucluse réalisée par l’éditeur Vtopo.

Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau
Un centre avec un hébergement et des locaux adaptés à l’accueil des cyclistes – photo Bike Café

Le Département de Vaucluse a souhaité orienter le développement de son centre départemental de Rasteau vers les activités Gravel et le Bikepacking. Le concept est de proposer un lieu d’initiation à ces disciplines en plein essor, avec un hébergement et des locaux adaptés à l’accueil des cyclistes, une flotte de vélos Gravel et des équipements Bikepacking, et des itinéraires Gravel au départ du centre. Le site, repris en gestion par le Département en 2019, dispose maintenant d’une double labellisation fédérale auprès de la Fédération Française de Cyclotourisme (FFCT) et de la Fédération Française de Cyclisme (FFC), avec dans les deux cas, la primeur du titre de première base (FFCT) et site (FFC) Gravel en France. Le Vaucluse est plus que jamais une terre de vélo !

Une journée découverte

Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau
Nous avons pu découvrir ce territoire en venant rouler quelques kilomètres autour de Rasteau – photo Alain Hocquel

Bike Café, site d’informations engagé depuis 2015 dans la promotion du gravel, ne pouvait pas louper cette belle journée de découverte à partir de ce centre innovant. À l’invitation du département nous avons pu aller à la rencontre de ce territoire en venant rouler quelques kilomètres sur un tracé réalisé par Fred Roche, qui n’est autre que le traceur la grande traversée du Vaucluse en VTT, et qui connaît le coin comme sa poche. Il a tenu à nous faire découvrir, sur une boucle modeste de 30 km, les différentes facettes du territoires : petites routes, DFCI, sentiers de vignes, singles, … Au départ du centre de Rasteau, nous sommes immédiatement plongés dans le décor.

Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau
Des vélos conçus et montés dans le Vaucluse à Méthamis – photo Alain Hocquel

Annonce

Certains ont pu rouler sur des vélos MW Cycles qui ont la particularité d’être conçus et montés dans le Vaucluse à Méthamis précisément. Un parc de ces vélos sera disponible pour la location dans ce centre de Rasteau.

Une après-midi d’échanges

Cette journée technique a rassemblé près de 25 experts du Gravel, journalistes spécialisés, moniteurs cyclistes et représentants des fédérations. La sortie du matin a permis de lancer le débat qui sera suivi d’un travail sur la qualification des parcours et les normes d’un futur balisage Gravel.

Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau
Cette journée technique a rassemblé près de 25 experts du Gravel – photo Alain Hocquel

Le Gravel est le support de découverte par excellence du territoire et du patrimoine. Cette dimension doit être prise en compte dans la construction des itinéraires (POI, traversée de village, patrimoine, paysage, agriculture, etc.) Pourtant, cela reste une activité avec une dimension technique plus ou moins marquée, en fonction des itinéraires. Cet aspect technique vient parfois en conflit avec la notion de découverte et de contemplation. C’est ici que l’apport pédagogique, notamment des éducateurs professionnels ou fédéraux, joue un rôle prépondérant pour permettre aux nouveaux pratiquants de mieux appréhender cette nouvelle discipline. Aussi, un projet d’aménagement et de création d’itinéraires Gravel devrait toujours s’accompagner d’une dimension éducative (partenariat, école vélo). Globalement, plutôt que de chercher à définir toutes les déclinaisons de pratique du Gravel, tendre à guider les personnes vers ce qu’elles cherchent dans la pratique du Gravel (découverte, familiale, sportif élitiste, etc.).

Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs de Rasteau
La création d’itinéraires Gravel devrait toujours s’accompagner d’une dimension éducative – photo Bike Café

Les deux fédérations présentent lors de cet échanges se posent des questions sur le rattachement de la labélisation Gravel, au sein de l’univers route ou de l’univers VTT. Ce choix a un impact en termes d’identité et de communication. La FFCT s’oriente vers un rattachement au label base VTT, avec une réflexion de la commission VTT pour une déclinaison bleue de la balise de rappel VTT normée, tandis que la question n’est pas tranchée à la FFC.

Concernant les cotations de difficultés, il y a un consensus dans l’atelier pour rester sur des informations concises pour qu’elles restent lisibles. La typologie des parcours pourrait rester de l’ordre de l’information, sans entrer dans la cotation : intensité de l’effort (répartition du dénivelé/cf. indice FFRP), nature du terrain (roulant, cassant, etc.), les % de route/chemin/sentier, l’aspect immersif en nature et l’isolement.

Pour nous le gravel est un vélo qui nous donne les clés de la découverte d’un territoire. C’est un vélo libertaire et sera difficile de codifier sa pratique pour la faire rentrer dans des « cases ». Le Vaucluse a, je pense, compris l’essentiel : ce vélo polyvalent sera un excellent moyen pour mettre en valeur les richesses de son territoire. Bravo à cette initiative en espérant que d’autres département s’en inspireront … Rasteau devient un « laboratoire » d’une nouvelle façon de découvrir notre beau pays.

Plus d’informations : www.vaucluse.fr

Annonce
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

1 COMMENTAIRE

  1. Ca va faire presque 2 ans que j’ai parlé au département 34 de décliner le Réseau Vert départemental (un tracé multi-activités rando pédestre, VTT, équestre) avec quelques variantes pour le gravel. L’avantage est la présence sur cet itinéraire de gîtes d’étapes départementaux à l’excellent rapport qualité prix.
    Il n’y aurait pas grand chose à faire car l’itinéraire actuel conçu pour le VTT est sur la plupart des sections parfaitement adapté au gravel, mais ça n’a pas encore été fait.
    Le Vaucluse a été plus rapide mais j’espère que ça ne va pas trop traîner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez tous les lundis matin l'actualité de Bike Café dans votre boîte aux lettres !

Merci pour votre inscription !