AccueilMATOSTest terrain intensif des produits de bivouac Big Agnes

Test terrain intensif des produits de bivouac Big Agnes

Notre contributrice experte du voyage à vélo sous toutes ses formes, Jeanne Lepoix, a réalisé un périple de 3 mois à vélo, en compagnie de son compagnon et de son enfant. Au cours de son voyage à vélo en famille, avec sa fille âgée d’un an, entre Roscoff et Strasbourg, ils ont, la majorité du temps, dormi sous la tente. Ils ont pu tester de façon intensive une tente, des matelas, des sacs de couchage et des oreillers de la célèbre marque Big Agnes.

La tente et son vestibule

Lors de nos précédents voyages, nous avions pour habitude d’utiliser une tente type tunnel dont les arceaux se mettaient en place sur la toile extérieure. La chambre était ensuite attachée à la toile extérieure.

Pour ce voyage, nous avons pu tester une tente autoportée, la Copper Spur HV UL3, en version 3 places, à laquelle nous avons pu rajouter un vestibule (Copper Hotel HV UL 3 Rainfly) pour profiter d’un espace de rangement protégé en cas d’intempéries.

Premier contact

Lors du déballage de la chambre et de sa toile extérieure, nous avons constaté qu’il n’y avait pas de notice de montage. Après quelques minutes de panique, nous avons réalisé qu’il y avait un code couleur pour le montage (gris et orange) présent sur la chambre, les arceaux et les clips de la toile extérieure. À cet instant, le montage de la tente nous a pris quelques minutes, comprenant la mise en place des 8 piquets (dont les 4 optionnels de la chambre). Dans cette configuration de base, la tente présente deux absides suffisamment grandes pour mettre une sacoche de vélos de 20 litres et quelques babioles (lampe, chaussures, vêtements du lendemain…).

Cette configuration présente une aération et il est possible d’ouvrir toute ou en partie, les absides sur leurs parties hautes pour favoriser la circulation de l’air. On peut aussi enrouler les portes de chaque côté sur le haut et les attacher pour passer plus aisément.

Un vestibule bien pratique

La mise en place du vestibule, à la place de la toile extérieure fournie avec la chambre, prend un peu plus de temps en raison de l’insertion d’un arceau dans l’extension puis sa mise en place (4 piquets complémentaires et un hauban à fixer). Comme sur la toile extérieure, le code couleur est présent pour faciliter le montage. L’espace gagné par ce vestibule nous permettait de protéger l’ensemble des sacoches (quatre de 20 litres et quatre de 12 litres) et de faire la cuisine sans rien à sortir à l’extérieur. Cette configuration présente deux aérations et il est possible d’ouvrir toute ou en partie, les absides sur leurs parties hautes pour favoriser la circulation de l’air.

Temps de montage éclair

Une seule personne montait la tente. À force de montage, et en considérant un temps sans pluie, la mise en place de la tente prenait 5 minutes maximum dans sa configuration de base et moins de dix minutes en utilisant le vestibule.

Au cours de nos trois mois de voyage, nous avons dû monter la tente sous la pluie. Le montage s’en est trouvée un peu bouleversé. Pour les tentes autoportées, la chambre maintient la toile extérieure mais nous avons trouvé une solution pour monter le vestibule avant la chambre en utilisant une bâche de fond et dont les dimensions étant relativement proches de la chambre. Cette bâche présente 4 œillets (un par coin). Nous nous servions de cette bâche pour monter l’arceau de la chambre, sur lequel nous installions le vestibule de manière provisoire. Le vestibule monté, nous installations la chambre en mettant au fur et à mesure les bouts des arceaux dans les emplacements prévus au coin de la chambre. La place sous le vestibule nous permettait de nous maintenir sur les genoux et de fixer la chambre sur les arceaux sans avoir à nous contorsionner. Un réajustement des piquets était nécessaire mais la chambre était montée à l’abri. Même sous la pluie, une seule personne s’occupait du montage.

Côté vie dans la tente

Annonce

La chambre est spacieuse pour deux adultes et une enfant d’un an. Il y avait trois matelas gonflables de 173 mm de long et il restait encore de la place à nos pieds. La petite ayant un matelas de 128 mm de long, nous en profitions également pour mettre quelques affaires. Le fond de la chambre est solide et a résisté aux nombreuses heures de jeu de notre fille avec ses jouets en plastique.

Côté rangement

La chambre propose de chaque côté un grand espace de rangement en partie supérieure dans lequel nous pouvions mettre les jouets de notre fille, ses vêtements pour le lendemain, les produits pour la changer et les couches.

D’autres espaces en hauteur plus petits sont disponibles et présentent des compartimentages  bien pratiques pour ranger téléphones, mouchoirs, livres, lampes frontales… Des rangements latéraux au pied et vers la tête sont disponibles. Quelques attaches en hauteur sont pratiques pour accrocher les lunettes, une lampe de camping, ou encore tendre une corde pour étendre du linge à sécher.

Annonce

Ces nombreux rangements évitent d’encombrer le sol de la chambre, permettent une certaine organisation et nous apprécions beaucoup.

Côté étanchéité et stabilité

Rien à signaler. Le vestibule ou la toile extérieure nous ont bien protégés durant les averses ou les épisodes orageux (pas de gouttes à gouttes sur la moustiquaire de la chambre). La toile du sol de la chambre est également étanche. Lors des gros épisodes orageux, quand le sol était trempé, nous avons cependant constaté un peu d’humidité sous les matelas gonflables.

Bon maintien au vent mais en prenant soin de maintenir la toile extérieure ou le vestibule « loin » de la chambre en accrochant les 4 haubans complémentaires prévus sur ces éléments.

Côté démontage / séchage

La tente est facile à démonter et à ranger (comme pour le montage, cette étape était réalisée par une seule personne).

S’il y avait de la pluie, nous commencions par le démontage de la chambre (en utilisant les œillets de la bâche sous la chambre pour maintenir les arceaux). Par temps clément, le démontage se faisait de manière logique en commençant par l’élément extérieur puis en terminant par la chambre. Avec un peu de soleil et de vent, le vestibule ou la toile extérieure séchait rapidement.

Côté poids

Difficile de juger si la tente et son vestibule sont lourds quand notre vélo avec son chargement fait plus de 30kg. Celui qui avait la remorque prenait l’ensemble tente/vestibule et on changeait à la mi-journée. Mais un peu de confort est toujours bon à prendre. La tente pèse 1,76 kg et le vestibule 992 g. Au total, nous avions donc 2, 752 kg + le poids du petit maillet (indispensable selon nous pour 3 mois d’installation et de désinstallation !).

Les matelas et les oreillers

Les matelas Insulated AXL Air et les oreillers AXL Air Pillow sont très légers et confortables mais ne sont malheureusement pas résistants. Au bout de trois semaines d’utilisation, nous avons constaté une fuite sur les deux matelas et les deux oreillers. Elles se situaient toutes au niveau des soudures sur le bord. Il a été impossible de réparer les matelas ou les oreillers en raison du pliage de la structure à ce niveau.

C’est vraiment dommage car le rapport poids/confort est incroyable. Le matelas est doté d’une généreuse épaisseur de 9 cm une fois gonflé. La largeur de 51 cm est également très appréciable. Une fois compacté, il ne mesure que 17 x 8 cm pour seulement 369 g. Nous les avions en version momie pour gagner encore un peu plus de poids par rapport à la version Regular. En plus, ils sont dotés d’une excellente isolation (R-Value : 3) et sont très silencieux. Un sac de gonflage rapide et efficace est également fourni. Le tout est très facile à emballer.

Les sacs de couchages

En ce qui concerne les sacs de couchage, nous avons pu en tester un en synthétique (le V Notch UL 40° avec une construction sans soudure étonnante) et un en duvet de canard et d’oie (le Pluton UL 40°). Ce sont des duvets 2 saisons qui permettent d’être tous les deux à la même température de confort, soit 9°C, parfait pour l’été (4°C en température dite « Extrême »). Nous les avions en version Regular (183 cm de long) et ils sont tous les deux très légers : 454 g pour le Pluton contre 618 g pour le V Notch.

Leur compacité est identique et particulièrement réduite car une fois rangés dans leur sac de compression, le tout mesure seulement 15 x 27 cm. Le rangement est par ailleurs très simple. Pas besoin de plier. À leur réception, ils sont stockés dans un grand sac de rangement et ils ne sont pas compressés pour ne pas les endommager.

Les deux sacs sont de type sarcophage, donc une largeur réduite au niveau des jambes qui ne permettait donc pas le pliage de ces dernières à l’intérieur du sac. Cependant, nous avons de l’espace à l’intérieur et nous ne nous sentons pas du tout à l’étroit. La partie ergonomique des pieds offre néanmoins plus de hauteur et de chaleur.

La présence d’une capuche à plat minimaliste est très pratique avec un cordon de serrage. Une fermeture éclair est présente sur toute la longueur et permet l’utilisation du duvet comme couverture. Cette fermeture s’ouvre dans les deux sens permettant également l’entrée d’air. Très pratique. Les boucles extérieures sont très bien pensées car nous pouvons suspendre les sacs pour séchage.

Niveau solidité, ils ont tenu le choc malgré la présence de notre fille qui jouait sans cesse avec et notamment les fermetures éclair. Rien à dire, ils nous ont gardés au chaud et ont rendu nos bagages plus légers.

Question esthétique, on apprécie leurs couleurs discrètes et la présence du beau badge rond brodé Big Agnes qui renforce le côté premium du produit.

Les produits

Retrouvez ces produits sur le site de Big Agnes :

TenteCopper Spur HV UL3 (version 3 places)https://www.bigagnes.com/Copper-Spur-HV-UL3-2020
VestibuleCopper Hotel HV UL 3 Rainflyhttps://www.bigagnes.com/Copper-Hotel-HV-UL-3-Rainfly
MatelasInsulated AXL Airhttps://www.bigagnes.com/Insulated-AXL-Air_2
OreillerAXL Air Pillowhttps://www.bigagnes.com/AXL-Air-Pillow
Sacs de couchageV Notch UL 40°
Pluton UL 40°
https://www.bigagnes.com/V-Notch-UL-40
https://www.bigagnes.com/Pluton-UL
Annonce
Jeanne LEPOIXhttp://jeanne-lepoix.com/
Graphiste freelance basée en Île-de-France dans la vallée de Chevreuse, passionnée d’image mais par dessous tout addict au vélo (VTT, Gravel, route) et à l'aventure (voyages et ultra-distance). En juillet 2020, une mini passagère embarque avec Jeanne et son compagnon. Ils comptent bien lui faire partager leur passion mais aussi lui faire découvrir du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez tous les lundis matin l'actualité de Bike Café dans votre boîte aux lettres !

Merci pour votre inscription !