Annonce
Annonce Pass' Portes du Soleil - Gravel Morzine 2023

AccueilMATOSNOUVEAUTÉSTest Specialized Diverge STR Expert, le gravel double suspension !

Test Specialized Diverge STR Expert, le gravel double suspension !

Le Specialized Diverge, un des best-sellers de la gamme gravel du fabricant américain, prend un virage résolument technologique avec l’apparition d’une nouvelle suspension sur le triangle arrière venant s’appliquer sur la tige de selle, la Future Shock Rear.

Bike Café avait testé le Specialized Diverge Comp de la gamme 2021, sur plusieurs centaines de kilomètres, notamment les 302 km de la Gravel of Legend de Nature is Bike. On avait apprécié la polyvalence de ce vélo, à l’aise sur les chemins et demeurant plus qu’efficace sur le bitume. Que vaut maintenant ce nouveau modèle, baptisé Diverge STR ? Photos : François Deladerrière – grimpette.cc.

Présentation du Specialized Diverge STR

Le Specialized Diverge STR Expert que nous avons pu tester. Photo : Matthieu Amielh.

Avec ce nouveau Specialized STR (Suspend The Rider), la marque américaine conserve sa suspension avant, la Future Shock 2.0, permettant de suspendre le pilote via le cintre en lui offrant un débattement de 20 mm. On parle bien de 2 cm de latitude mais comme je le constaterai encore au cours de cet essai, la Future Shock qui est maintenant déclinée sur le Roubaix et le Diverge, est un vrai plus technique pour améliorer le confort sur l’avant du vélo.

Pour ceux qui voudraient comprendre cette suspension (ressort plongé dans une cartouche d’huile et intégré dans la douille de direction), voici une petite vidéo en anglais, mais sous-titrée en français sur son fonctionnement.

Future Shock Explained

Nouvelle suspension arrière Future Shock Rear


Cette suspension hydraulique intégrée dans la partie terminale du top tube (j’imagine le casse-tête et les centaines d’heures pour mettre au point le design) assure un mouvement horizontal du tube et donc de la tige de selle, avec une course disponible de 30 mm. Voici une vue éclatée de l’ensemble :

Test Specialized Diverge STR
Vue éclatée de la nouvelle suspension arrière Specialized Future Shock.

Concrètement, la tige de selle de diamètre classique (27,2 mm) est insérée dans un autre tube, que Specialized appelle le « Frame Post ». Pour fournir le bon “ressort” à chaque cycliste, chaque taille de vélo est livrée avec deux Frame Post différents, et chaque Frame Post peut être orienté dans une orientation plus ou moins rigide.

« Bien que la grande majorité des cyclistes trouvent la configuration parfaite avec les Frame Post fournis avec leur vélo, nous en proposons neuf différents, chacun avec un réglage souple et un réglage ferme, afin que chaque cycliste puisse profiter des meilleures sensations de pilotage que procure le Diverge STR », explique l’équipe marketing de Specialized.

Précisons que l’amortisseur hydraulique dispose d’une molette permettant de régler le débattement (compression). Il est ainsi possible d’obtenir 3 réglages différents : ouvert, intermédiaire et fermé. On peut aussi parler d’un soutien hydraulique sur trois niveaux : souple, intermédiaire et dur. Même dans le dernier réglage (dur), la suspension n’est jamais complètement bloquée, comme me l’a confirmé un responsable de Specialized.


Quand au remplacement de ce Frame Post, j’imagine qu’il est préférable de le faire faire chez un revendeur de la marque. Le système est globalement bien protégé dans le cadre mais Specialized n’a pas – encore – souhaité communiquer sur les modalités d’entretien ou d’intervalle de remplacement de la suspension. C’est sûr que la technologie a souvent du bon mais il ne faudrait pas que le système tombe en rade au milieu d’un périple bikepacking au Kirghizistan…

Précision reçue de Specialized concernant l’amortisseur arrière : « Ce dernier n’a pas été dessiné pour être entretenu (fréquence d’enfoncement de la tige assez lente, pas d’échauffement, peu de débattement, petite course, pas de forte pression). Il est garanti sur les deux premières années d’utilisation, ensuite Specialized propose une pièce de remplacement avec un tarif dégressif en fonction de l’ancienneté du vélo ».

L’amortisseur (Future Shock Rear) contrôle la flexion du Framepost vers l’arrière et son retour vers l’avant, ce qui procure une sensation de roulage théoriquement plus confortable.

« En suspendant le pilote avec un système d’amortissement réglable (20 mm à l’avant / 30 mm à l’arrière), la technologie Future Shock absorbe les contraintes du terrain pour améliorer votre contrôle et vos capacités, tout en conservant l’efficacité et la réactivité d’un cadre rigide. Car en ce qui concerne le transfert de puissance, vous retrouverez les sensations d’un cadre rigide non suspendu. La puissance transmise aux pédales est envoyée de manière immédiate à votre vélo, vous en oublierez le système d’amortissement. Vous êtes efficace, vous êtes à l’aise, vous avez le contrôle. Votre vélo est léger, agile et réactif« , c’est en ces termes que Specialized communique sur sa nouvelle suspension.

Essai terrain (Matthieu)

J’ai réalisé une longue sortie d’essai du Diverge STR lors de la dernière édition du Arles-Marseille, ou ARL-MRS#4 selon l’acronyme de son co-créateur et contributeur de Bike Café, Dan de Rosilles avec Manivelle.cc (clubs organisateurs : Arles Gravel et Boomerang.cc). 140 km de trace concoctée aux petits oignons entre terre, marais salants, chemins roulants, cols bitumés et portions plus caillouteuses pour finir en beauté dans la cité phocéenne. Un panel de terrains représentatif pour bien éprouver ce nouveau Diverge STR.

Test Specialized Diverge STR
Relier Arles à Marseille par les chemins, une création originale de notre arlésien Dan de Rosilles.
Test Specialized Diverge STR
Au départ, devant les Arènes d’Arles, nous étions plus de 70 passionné(e)s à avoir répondu présent à l’appel de Dan de Rosilles.

Globalement, ai-je été (bien) suspendu, oui ou non ? Et bien déjà, comme sur le Diverge classique, j’ai d’abord vite retrouvé mes marques. Le Diverge est un gravel rassurant et sur mon modèle d’essai, l’entrée de gamme Diverge STR Expert (7 500 euros…), j’ai d’abord apprécié le confort du train roulant grâce à de bonnes roues Roval carbone, légères mais robustes et équipées de pneus de 42 mm tubeless, dont j’ai fait varier la pression (presque 3 bar au départ pour tomber à 2 bars sur les sections très caillouteuses près de Marseille).

Test Specialized Diverge STR
Petite pause pour enlever la veste (Etxeondo) car il faisait encore chaud dans le sud en ce 30 octobre. J’enchaînerai ensuite avec la traversée des différents étangs et salins.

Ensuite, pour bien apprécier l’apport de la suspension arrière, je me suis imposé de rouler à une certaine vitesse pendant un kilomètre, en bloquant la suspension totalement puis en l’ouvrant complètement, et ce en répétant plusieurs fois la manip’. Le mouvement de va-et-vient horizontal est léger mais véritablement perceptible et apporte clairement un confort supplémentaire sur l’arrière. J’ai même trouvé que la suspension était davantage perceptible sur route que sur chemins où d’autres paramètres viennent brouiller la lecture (pression des pneus, terrain changeant en permanence, trajectoire…).

Test Specialized Diverge STR
Passage dans la zone industrielle (pétrochimique) de Fos-sur-Mer. Pas de mauvaises odeurs, on change simplement de décor !

Une fois avalés les chemins de terre pour sortir d’Arles, place aux choses un peu plus sérieuses avec les pistes sablonneuses et constellées de nids-de-poule traversant l’Etang de Vaccarès puis celui du Galabert avant d’arriver dans la ville des Salins-de-Giraud où le bac nous attend pour traverser le Rhône.

Test Specialized Diverge STR
La traversée des différents étangs des Salins-de-Giraud a été un moment magique et a permis d’apprécier la suspension avant et arrière.

Une fois la traversée effectuée, nous avons emprunté une longue piste caillouteuse de près de 7 km où j’ai roulé seul et plein gaz, les deux suspensions ouvertes, en tentant d’écouter au mieux mon ressenti. Les mains en bas du cintre, j’arrivais à maintenir une vitesse de 25-26 km/h malgré le mistral incessant qui venait de se lever. Le vélo collait bien au sol mais le confort de roulage était correct, sans plus, je pense tout simplement que la pression des pneumatiques était trop élevée.


La fin du parcours a été la plus technique avec de nombreux pierriers à passer, souvent en pentes raides (positives et négatives). J’ai baissé la pression des pneus (2 bars ?) car le vélo avait tendance à trop rebondir dès que je prenais de la vitesse. Le confort a tout de suite été augmenté. A noter l’excellent comportement des Specialized Tracer Pro 2BR, 700×42, qui se montrés roulants sur le bitume et bien accrocheurs, même dans les portions hyper caillouteuses près du Rove.

Test Specialized Diverge STR
La descente entre le Chemin de Castillon et l’Étang du Pourra, quelques kilomètres seul au monde juste avant de rejoindre la civilisation et Martigues !

Des périphériques bien choisis

Plusieurs périphériques m’ont vraiment séduit sur ce Diverge STR Expert :

  • La transmission « mullet » Sram associant un monoplateau de 40 dents et une cassette Eagle 11-50 de VTT. Pratique pour affronter toutes les pentes.
  • Le cintre Specialized Adventure Gear Hover est ergonomique et tombe bien sous les mains, qu’on roule en haut sur les cocottes ou en bas du cintre. La potence permet aussi l’installation d’un compteur Garmin grâce à un petit support inséré dans la demi-coquille.
  • Les pneus Specialized Tracer Pro 2BR, 700×42, montés en tubeless sur ce vélo test (livrés avec des chambres en première monte) ont survécu à de nombreux terrains, notamment des pierriers avec des pierres bien aiguisées. Alors, coup de bol ou pas ? En tout cas, sur la route, même avec leur section importante, ils offrent un rendement plus que correct.
  • La selle Power Pro Mirror (370 euros) issue de la fabrication en impression 3D. Courte mais confortable, elle assure un bon soutient et même un léger effet massant, comme l’avait aussi remarqué Dan dans son article sur la tendance des nouvelles selles 3D. A noter que le Diverge STR vendu dans le réseau n’est pas équipé de ce modèle mais de la selle Power Expert.

Test Specialized Diverge STR
Un des points forts dans les périphériques, le cintre maison Specialized Adventure Gear Hover (103 mm drop, 70 mm de reach et 12º de flare) est ergonomique et confortable.

Essai terrain (Jean-Louis)

J’ai eu l’occasion de rouler ce Diverge STR sur une sortie autour de la Sainte Victoire (45 km / 900 D+) avec un panel varié de bitume, sentiers roulants, descentes chaotiques et autres singles…
Pour donner mon ressenti sur les sensations au guidon, j’avoue que j’ai été bluffé par l’amorti procuré par la cartouche d’amortissement. Les premiers mètres sur un terrain cassant m’ont amené à vérifier la pression de la roue avant pour être sûr que tout était ok de ce côté-là. J’ai eu l’impression de rouler avec une pression de 1 bar. L’apport au niveau du confort est évident. je n’ai pas beaucoup « joué » avec le réglage de dureté mis à part pour le bloquer en danseuse.
Quant au système en action pour la selle, il travaille de façon imperceptible, bien loin de l’effet « whaou » amené par la proue. On ne ressent pas de mouvement particulier ; dans un sens, c’est un bon point car il n’y a pas de gêne lors du pédalage. Il faudrait juger sur des sorties longues car cette action en toute discrétion peut éviter de la fatigue et ménager le pilote sur le long terme.

Spécifications techniques

Cette évolution du Diverge existant sera déclinée sur trois versions (S-Works, Pro, Expert) et viendra dans un premier temps en complément des gammes MY22 toujours au catalogue. Voici les points clés de ce châssis :

  • La technologie Future Shock à l’avant (20 mm) et à l’arrière (30 mm) ;
  • Un dégagement des pneus de 47c et un stockage avec la SWAT door ;
  • Un châssis Rider First Engineered Fact 11r ;
Le nouveau Specialized Diverge STR Expert
Le Specialized Diverge STR Expert testé, à l’exception de la selle changée pour un modèle Power Pro Mirror- image Specialized

Poste de pilotage

SELLE : Body Geometry Power Expert, titanium rails
POTENCE : Future Stem, Comp
TIGE DE SELLE : S-Works Carbon Seat Post, 20 mm Offset
COLLIER de TIGE DE SELLE : Specialized Alloy, 33.3 mm
GUIDON : Specialized Adventure Gear Hover, 103 mm drop x 70 mm reach x 12° flare
RUBAN DE GUIDON : Supacaz Super Sticky Kush

Suspension

FOURCHE : Future Shock 2.0 w/ Damper, Smooth Boot, FACT carbon, 12×100 mm thru-axle, flat-mount

Cadre

Diverge FACT 11r carbon frameset with front and rear Future Shock suspension, SWAT™ Door integration, threaded BB, internal routing, 12×142 mm thru-axle, flat-mount disc

Accessoires

SWAT : Integrated SWAT door, internal storage system

Transmission

JEU DE PÉDALIER : SRAM DUB BSA 68
DÉR. ARRIÈRE : SRAM GX Eagle AXS, w/ battery cover
CHAÎNE : SRAM GX Eagle, 12-speed
CASSETTE : SRAM NX Eagle PG-1230, 12-speed, 11-50t
PÉDALIER : SRAM Rival 1 Wide
MANETTES DE DÉR. : SRAM Rival eTap AXS
PLATEAUX : 40t

Freins

FREIN AVANT : SRAM Rival eTAP AXS, hydraulic disc
FREIN ARRIÈRE : SRAM Rival eTAP AXS, hydraulic disc

Roues et pneus

PNEU ARRIÈRE : Tracer Pro 2BR, 700×42
PNEU AVANT : Tracer Pro 2BR, 700×42
ROUE AVANT : Roval Terra C, 25 mm inner width carbon rim, 32 mm depth, NEW DT 370 hub, 24h, DT Swiss Comp Race spokes
ROUE ARRIÈRE : Roval Terra C, 25 mm inner width carbon rim, 32 mm depth, NEW DT 370 Star Ratchet hub, 24h, DT Swiss Comp Race spokes
CH. À AIR : Presta valve, 48 mm

Prix : 7500 € en version Expert

Test Specialized Diverge STR
Le Diverge STR en action. Photo : Specialized.

Géométrie

 495254565861
Longueur manivelles165mm170mm172.5mm172.5mm175mm175mm
Longueur de potence60mm70mm80mm90mm100mm100mm
Largeur de cintre380mm400mm420mm420mm440mm440mm
Longueur de tige de selle350mm350mm350mm350mm350mm350mm
Largeur de selle155mm155mm143mm143mm143mm143mm
Stack569mm576mm593mm609mm633mm659mm
Reach365mm374mm383mm392mm401mm410mm
Longueur de douille de direction100mm100mm115mm130mm155mm182mm
Angle de direction70°70.5°71.25°71.75°71.75°71.75°
Boîte de pédalier – sol270mm265mm265mm265mm265mm265mm
B-B Drop80mm85mm85mm85mm85mm85mm
Chasse69mm66mm61mm57mm57mm57mm
Longueur de fourche390mm390mm390mm390mm390mm390mm
Déport de fourche55mm55mm55mm55mm55mm55mm
Boîte de pédalier – axe roue avant607mm612mm619mm629mm645mm663mm
Longueur bases429mm429mm429mm429mm429mm429mm
Empattement1023mm1027mm1034mm1044mm1060mm1078mm
Longueur tube horizontal527mm540mm556mm570mm586mm602mm
Hauteur cadre à l’entrejambe704mm730mm753mm778mm804mm833mm
Longueur de tube de selle390mm430mm470mm500mm530mm560mm
Angle de Tube de selle74.5°74.25°74°74°74°74°
Tableau des géométries du Specialized Diverge STR

Tarifs

Attention, préparez-vous à cassez le PEL ou autre livret d’épargne car le nouveau Diverge STR n’est pas donné. Mon Expert est vendu 7500 euros et il faut compter le double si vous souhaitez passer sur le niveau de gamme S-Works, plus léger et équipé d’une transmission Sram Red eTap AXS (S-Works Diverge STR). Entre ces deux modèles, vous trouverez le Diverge STR Pro à 9000 euros, avec une transmission Sram Force eTap AXS. Les 3 modèles sont équipés d’une transmission « mullet » : mono-plateau à l’avant et cassette Eagle 11-50 à l’arrière.

Test Specialized Diverge STR
Le nouveau Diverge STR est un vélo conçu pour rouler dans le confort et donc plus vite. Les prix aussi se sont envolés !
DESCRIPTIONTARIFS
DIVERGE STR S-WORKSEUR 15000
DIVERGE STR PROEUR 9500
DIVERGE STR EXPERT (modèle testé)EUR 7500
Annonce
Matthieu
Matthieu
Matthieu rejoint l’équipe Bike Café en 2020 où il endosse le dossard de rédacteur-en-chef. Journaliste salarié puis pigiste depuis plus de 10 ans dans l’édition, il est spécialisé dans l'industrie du cycle (marques, distributeurs et magasins) et pratique le vélo de route, le gravel ainsi que le bikepacking. Il collabore aujourd'hui avec différents journaux et magazines (Cyclist, BIKEéco, Geo, Vélo Magazine, Le Figaro,...).

5 COMMENTAIRES

  1. Bravo et merci pour ce test « grandeur nature » à partir d’une longue sortie, avec un profil varié. Après la lecture de l’article, je reste très dubitatif quant à l’intérêt de cette mini suspension corporelle. Je l’étais tout autant de la « potence suspendue » de Spé sur le Diverge.
    Ces organes, intégrant de l’hydraulique, vont tôt ou tard connaître des pbs techniques, à l’instar des fourches hydrauliques. Comment répare-t-on en pleine nature, lors d’un parcours long type bike-packing ? Quel entretien ?… J’imagine que cela va amener des coûts supplémentaires quand il faudra passer par son détaillant Spé pour l’entretien & SAV.
    Quant au prix stratosphérique de l’entrée de gamme « expert » à 7500€… c’est délirant.
    Un moyen simple et moins coûteux de « suspendre » son vélo gravel est de jouer sur la pression des pneus (ce qui est évoqué plusieurs fois dans l’article) mais aussi et surtout sur la section. Perso, j’en suis arrivé à monter des pneus 700x48C (René Herse Oracle Ridge Performance) et rouler entre 1,5 et 2 bars. Le résultat est, je dois le dire, assez probant.
    Encore merci pour cette découverte à la fois du vélo, mais aussi de ces parcours sudistes 🙂

    • En fait, les modèles Diverge à partir du modèle Comp E5 jusqu’au Sport Carbon sont équipés d’une Future Shock 1.5 (ressort). Tous les modèles supérieurs en gamme (à partir du Comp Carbone) et bien sûr les nouveaux Diverge STR sont équipés de la Future Shock 2.0 avec ressort et amortisseur hydraulique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !