Annonce
Annonce 226ERS

AccueilMatosLa sélection textile Hiver de Bike Café

La sélection textile Hiver de Bike Café

Plus qu’un mois à tenir pour assister au retour du printemps ! En attendant, les températures, clémentes à certains endroits de France, mais basses, voire encore négatives dans certains coins nous contraignent à utiliser des panoplies d’hiver efficaces pour nous protéger du froid. L’équipe Bike Café vous présente ici sa sélection de pièces textile (base-layers, maillots, vestes, gilets, gants…) qu’elle a testées intensivement pendant plus d’un mois. Focus sur des produits techniques, avec des matières ou des associations de tissus vraiment innovantes.

Tenue hivernale UYN

Testée par Laurent

L’été dernier, je vous avais présenté une tenue gravel estivale innovante fabriquée par UYN (Unleash Your Nature). Saison oblige, j’ai eu l’opportunité de pouvoir tester un combo hivernal de la marque italienne. Trois produits testés en Lorraine, où je livre mon ressenti « terrain » après une présentation technique de ces produits italiens haut de gamme.

Veste UYN FULLSHELL

La veste UYN FULLSHELL est conçue pour le froid modéré. Pour cela, on retrouve un tissu trois couches avec une membrane intelligente MEMBRAIN115, qui protège contre les projections d’eau et le vent, et une surface intérieure avec la technologie BUFFERCONE, qui retient la chaleur corporelle. Dans la zone arrière des manches, des épaules et du cou se trouve un tissu hautement élastique et plus léger pour augmenter la respirabilité. Grâce à la conception ERGOMOTION, les deux tissus différents se rejoignent dans la zone scapulaire sans créer de plis ni de constriction.

CARACTÉRISTIQUES
  • Col montant anatomique, conçu pour s’adapter à la position du cycliste en selle et aux mouvements typiques de la tête
  • Zip résistant à l’eau, réfléchissant et irisé
  • Logos réfléchissants
  • Poignets plats à bords bruts qui s’adaptent parfaitement aux gants
  • Construction d’épaules ERGOMOTION pour la liberté de mouvement
  • Trois poches arrières
  • « Green pocket » pour ranger les emballages de gel vides et autres déchets
  • Ceinture asymétrique avec grip en silicone
  • Prix constaté : à partir de 325€
  • Fabrication européenne

Site fabricant : UYN FULLSHELL VESTE DE VÉLO HOMME COUPE AERO (uynsports.com)

Cuissard UYN DEEPWINTER

Le cuissard à bretelles RACE DEEPWINTER est destiné aux les journées les plus froides. Dans les zones les plus exposées (tibia, fessier et quadriceps), on retrouve un tissu avec une membrane imperméable et élastique MEMBRAIN115 et, sur la surface intérieure, une structure exclusive BUFFERCONE qui emprisonne la chaleur corporelle en créant une couche isolante. Au niveau de l’abdomen, des lombaires et du dos, l’imperméabilité est obtenue grâce à un traitement déperlant résistant au lavage. Les inserts stratégiques au mollet, en tissu tricoté double épaisseur, optimisent l’ajustement et assurent une grande liberté de mouvement. Le dos est protégé par une couche de tissu Buffercone isolant.

CARACTÉRISTIQUES

  • Bretelles élastiques
  • Panneau arrière avec technologie BUFFERCONE qui emprisonne l’air pour favoriser l’isolation tout en permettant la ventilation
  • Insert HP110 à deux niveaux de densité
  • Bas de jambes élastiqués avec effet agrippant
  • Logo réfléchissant au dos
  • Prix constaté : à partir de 190€
  • Fabrication européenne

Site fabricant : UYN RACE DEEPWINTER CUISSARD DE VÉLO LONG HIVER HOMME (uynsports.com)

Gants UYN V-SHIELD 

Les gants UYN V-SHIELD sont réalisés avec une couche amovible d’un design fendu pour les doigts, conçu pour être coupe-vent et offrir une prise sûre sur le cintre. Cette sorte de « demi-moufle » comporte une couche intérieure dotée de la technologie isolante BUFFERCONE pour fournir chaleur et ventilation.

CARACTÉRISTIQUES

  • Composition : 48% POLYAMIDE 46% POLYESTER 6% ÉLASTHANNE
  • 6 tailles de XS à XXL
  • Prix constaté : 149€
  • Fabrication européenne

Site fabricant : UYN V-SHIELD GLOVES (uynsports.com)

Le test terrain

Tenue Hiver
La tenue UYN à l’essai sur les pistes glacées de Verdun (photo Laurent BIGER)

La photo ci-dessus illustre bien les conditions hivernales de ce test terrain. J’ai pu tester cet ensemble UYN en Lorraine dans des températures comprises entre -5 et +5°C, comprenant également des averses. Premièrement, la veste tient ses promesses. A noter que je l’ai porté à chaque sortie avec un base-layer technique hiver Uyn Ambition, qui n’est pas étranger à la bonne performance de cette veste FULLSHELL. Bien que d’apparence simple et sobre, elle cache bien son jeu. L’isolation est efficace face au froid, et sa déperlance est réelle. Mais surtout, elle brille par une excellente respirabilité. J’aurais juste souhaité une petite poche de poitrine.

Concernant le cuissard long DEEPWINTER, je suis un peu plus réservé. Si sa respirabilité est également excellente, son isolation est à mon sens insuffisante pour se voir qualifié de « grand froid ». Sa plage idéale de température est de 0 à 10°C. Dans les températures négatives, certaines parties mériteraient plus de protection, y compris face à la pluie.

Enfin, passons à ces étonnants gants en « V ». Très bien pensée, la protection rabattable permet d’apporter une plus-value indéniable face au froid et aux intempéries de l’hiver. Si bien que j’ai regretté que le pouce soit lui bien tout seul sans cette protection ! Cette différence de traitement se fait sentir lorsque les températures sont franchement froides. Hormis cela, ces gants sont réellement isolants, bien adaptés aux conditions hivernales. Finalement, UYN continue à proposer des produits sobres, et pourtant innovant dans leurs performances. Certes, le prix est élevé, mais l’efficacité est avéré et la fabrication (européenne) très soignée.

SPECIALIZED : Sous-vêtement technique manches courtes & maillot manches longues

Testés par Jean-Louis

Présentation

Specialized propose depuis longtemps une gamme textile, plutôt technique et vaste. Voici en test un sous-vêtement et un maillot de la collection Hiver.

Le sous-vêtement technique Manches Courtes Hiver Seamless

Annonce
Annonce Hutchinson

Ce sous-vêtement – ou base-layer – est constitué de zones de tissage différenciées sans couture. Ainsi les flancs et le dos sont conçus comme respirants alors que la face avant est isolante. Fabriqué en Italie, plutôt épais au toucher.

  • Composition : 58 % Polypropylène, 38 % Polyamide, 4 % Élasthanne
  • Coloris unique : Grey

Le maillot Manches Longues Prime Power Grid

Ce maillot apparait d’emblée plus fin au toucher. La fibre utilisée est le Polartec® Power Grid, une évolution des tissus polaires annoncée comme renforçant « l’efficacité des performances en augmentant la chaleur et la respirabilité tout en réduisant simultanément la masse du tissu » . Ce maillot est lui aussi constitué de panneaux différenciés mais avec une construction plus traditionnelle, avec assemblage par couture ; les zones respirantes étant situées au niveau des aisselles et en bas du dos. Il présente 3 poches plaquées au dos et une quatrième avec zip. A l’avant, ouverture totale avec zip ; on note des extrémités de manches plus longues sur le dessus afin d’assurer la jonction avec les gants. Enfin, des pads silicone présents en bas du maillot sur la partie arrière et un col montant complètent les caractéristiques de ce maillot fabriqué en Chine.

  • Composition, principale : 89 % Polyester, 11 % Spandex – secondaire : 91 % Polyester, 9 % Spandex
  • Coloris : Harvest Gold, Oak Green, Dark Navy

A l’usage

Lors de l’enfilage du sous-vêtement, la première impression ressentie est une épaisseur notable. Mais finalement normale au vu du label « hiver » qu’il présente. A contrario, l’élasticité est impressionnante ; le vêtement épouse les formes et on ressent immédiatement un effet seconde peau très agréable, pas compressif. La taille conseillée sur le site me convient tout à fait.

Annonce
Annonce Trek

Il est temps d’enfiler le maillot : lui aussi présente une coupe fit et un ajustement parfait pour la taille recommandée. Agréable à porter, on se sent libre de ses mouvements, pas engoncé.

Les différentes sorties avec ce combo base-layer & maillot se sont déroulées par des températures de -5° à 14°C.

Pour les conditions les plus clémentes – avec un départ à 0°C – j’ai complété ces 2 couches avec un coupe-vent. Ce dernier a été ôté à mi-parcours, après plusieurs heures de pédalage. Aucune sensation de fraicheur ou d’humidité à ce moment-là. Preuve que la respirabilité est bien assurée, ce qui permet de conserver une température constante. L’effet isolant est bien réel, le vent et la vitesse de déplacement ne parviennent pas à faire ressentir la fraicheur ambiante.

Dans des conditions plus froides, avec des températures négatives aggravées par le mistral, la 3ème couche était assurée par une veste hiver. Dans ces cas-là, cette dernière a été conservée pendant toute la durée de la sortie. A l’arrivée, même constat quant à l’absence d’humidité.

Bien que n’étant pas en conditions de raid longue distance, j’ai tenté l’expérience de ne pas laver ces articles après chaque sortie pour juger de la persistance des odeurs au fil des usages. Pas d’odeur à signaler, ce qui est logique au vu de la bonne ventilation évoquée ci-dessus. Si l’on doit parler du lavage, rappel en ce qui concerne les vêtements techniques : il faut bien entendu respecter les températures mais surtout proscrire l’usage d’assouplissant, celui-ci ayant tendance à mettre en péril la respirabilité du tissu.

En conclusion, voici deux articles que j’ai appréciés. Tant pour le ressenti près du corps, très agréable, que pour leur isolation et leur respirabilité de très bon niveau.

Page produit base-layer : Sous-vêtement technique Specialized manches courtes Hiver Homme – Seamless – 60€

Page produit maillot : Maillot Manches Longues Specialized Homme – Prime Power Grid – 120€

Gilet 7Mesh Seton

Testé par Matthieu

C’est Patrick qui m’a fait découvrir cette belle marque textile basée à Squamish en Colombie Britannique. Ses impressions très positives du cuissard Fundation et du short Farside m’ont convaincu de tester cette nouveauté hivernale.

Distribuée en France par Ludovic Thépin (Reson.8), cette marque propose du textile vélo haut de gamme. Les trois fondateurs, Tyler Jordan, Calum Davidson et Ian Martin, cumulent en effet à eux trois plus de 50 années d’expérience au sein de la marque d’outdoor Arc’teryx (groupe Amer Sports).

J’ai roulé avec ce gilet sans manches durant tout l’automne et le début de l’hiver, en le portant au dessus d’un maillot manches longues du type Specialized Prime Power Grid (assez chaud), avec des températures entre 5 et 10°C, et au-dessus d’une veste Castelli technique quand la température descendait en dessous de 5°C.

La spécificité de cette veste sans manches réside dans le nouveau tissu, breveté par 7 Mesh, le constituant : le WTV (acronyme de « Wind Thermal Ventilation », en anglais). Voici l’argumentaire produit de 7Mesh : « la perméabilité à l’air exceptionnelle de WTV offre des performances par temps frais qui couvrent une gamme de confort plus large que jamais. L’extérieur tissé extensible garde les éléments à distance tandis que l’intérieur loft brossé retient la chaleur. Avec sa construction perméable à l’air équilibrant l’humidité et la température, WTV permet aux cyclistes de se concentrer sur la conduite, pas sur les conditions. »

selection textile hiver gilet 7mesh Seton
L’intérieur du tissu WTV avec un rendu type impression 3D « gaufrée ».

La matière WTV est assez étonnante : sur l’intérieur, on a le toucher d’une fibre grattée avec un motif « gaufré » en forme de rectangle qui se répète tandis qu’à l’extérieur, on a la sensation d’avoir un tissu membrané (coupe-vent) avec également des éléments en relief. Mon interprétation est ce que ces textures données à la matière ont pour but de vous garder au chaud sur la surface interne tout en permettant à l’air et à l’eau de bien s’évacuer. Quand on tient la veste devant soit, on voit que la matière laisse passer la lumière, ce qui confirme son caractère respirant.

Voici une vidéo explicative sur cette nouvelle matière (en anglais) :

Porté sur le vélo, ce gilet est efficace pour vous protéger du vent et la qualité de la coupe est à souligner avec un haut de gilet qui remonte bien pour couvrir le cou. C’est assez ajusté au niveau taille mais la matière est élastique donc facile à enfiler. J’ai choisi une taille Médium, habituelle pour mes hauts de vélo.

Lorsque vous roulez avec une intensité suffisante pour transpirer, vous sentez que votre base-layer se mouille à cause de la transpiration mais il n’est jamais trempé, grâce au bon échange thermique et la respirabilité du produit.

Au niveau du stockage, la Seton intègre 3 grandes poches dorsales, faciles d’accès, ainsi que deux poches zippées, à gauche et à droite. Celle que vous atteignez main gauche est particulièrement pratique car elle occupe la largeur de deux poches et peut ainsi facilement contenir une pompe, une paire de gants ou du ravitaillement.

Le gilet Seton existe aussi en version femme, en deux coloris : gris et bleu marine.

J’ai beaucoup apprécié ce produit qui est polyvalent et pourra même vous accompagner en été dans des descentes de col nécessitant une bonne protection thermique. Il est aussi facilement compactable et pourra se glisser aisément dans une sacoche de vélo ou une poche de maillot.

Tailles : XS, S, M, L, XL, XXL.

Coloris : jaune (veste testée), noir et bleu marine.

Prix : 150 €

Plus d’infos sur le site du fabricant : gilet 7Mesh Seton

Distributeur France : Ludovic Thépin (Reson.8) au +33 (0)6 29 15 44 83

Tenue hiver homme Shimano

Testée par Hugo

Tenue Shimano Homme
Une tenue hivernale contre le froid et l’humidité (photo Eric Guzman)

Séverine a testé très récemment une tenue hiver Shimano Kaede et Beaufort adaptée aux températures très froides de cet hiver rigoureux par chez nous. J’ai eu l’occasion de tester également une tenue composée d’un sous-vêtement manches longues, un collant et une veste. Présentation.

Le sous vêtement à manches longues BEAUFORT

Tenue Shimano Homme
Grâce à sa laine Merinos, ce sous-vêtement est chaud et efficace contre le vent

Caractéristiques

  • Coupe anatomique élégante qui s’étire confortablement pour s’adapter à la forme de votre corps
  • Col rehaussé pour plus de chaleur autour du cou
  • La conception des manches avec plus de longueur améliore l’ajustement et le confort de position en roulant
  • Les coutures plates cousues de manière élégante s’ajustent parfaitement sans provoquer de frottement ni de compression
  • Tissu extensible et léger qui épouse parfaitement les formes du corps pour un meilleur ajustement et confort
  • Fabriqué avec un mélange de tissus techniques et naturels pour vous garder confortablement au chaud lors des sorties venteuses
  • Logo SHIMANO réfléchissant imprimé sur le cou

Matières

Partie principale : 61 % laine, 33 % polyester, 6 % élasthanne ; Partie avant : 89 % polyester, 11 % élasthanne

Tailles : Europe : XS-XXXL

Séverine l’avait trouvée très efficace dans son article récent et je ne peux que confirmer son avis. Il est très agréable à porter de par sa composition Merinos/polyester/élasthanne. Testé jusque -6°C avec deux autres couches dont la veste, il s’est révélé très efficace contre le froid donc mais aussi le vent grâce à sa partie avant en polyester et élasthanne. Le col remonte légèrement ce qui est très agréable. La transpiration s’évacue bien mais les odeurs restent plus présentes qu’avec certains autres modèles Merinos. Prenez votre taille habituelle pour ce modèle.

Prix public : 100 € mais vous le trouverez bien moins cher en fouillant un peu. Info sur le site Shimano

La veste chaude Nagano

Tenue Shimano Homme
La veste Nagano est placée dans la gamme VTT mais s’utilisera également très bien en pratique Gravel (photo Eric Guzman)

Caractéristiques

  • La coupe VTT décontractée épouse le corps et bouge avec vous sans flotter au vent
  • La partie principale en matériau coupe-vent et imperméable composé à 97 % de polyester recyclé vous protège des éléments lorsque le temps est glacial
  • Les trous de ventilation découpés au laser sous les aisselles améliorent la circulation de l’air et la respirabilité
  • Éléments réfléchissants pour une meilleure visibilité dans des conditions de faible luminosité
  • Capuche élastique escamotable en polyester 100% recyclé, qui peut se porter sur n’importe quel casque
  • La finition des coutures au cou offre un ajustement doux et confortable
  • Deux poches latérales zippées faciles à saisir, avec tirette et garage

Matières

Partie principale : 97 % polyester recyclé, 3 % polyester ; Capuche : 100 % polyester recyclé

Tailles : Europe : XS-XXXL

Cette veste est un article qui intègre la catégorie VTT. Cela tombe bien, ma pratique gravel est plutôt orientée VTT et j’aime être confortable dans les vêtements cyclistes. Mais pas trop non plus… La veste taille très grand. J’ai pris une taille en dessous de ma taille habituelle et suis encore bien « confort ».

Son avantage est qu’elle est réalisée à 97% en polyester recyclé.
Elle est très chaude et remplit parfaitement son rôle même si pas hyper respirante. Les poignets élastiques permettent une étanchéité à l’air préservant les bras des remontées de courant d’air. Le col remontant pourrait être un atout mais il remonte énormément et serre le cou. Je l’ai laissé un peu ouvert pour être plus à l’aise et l’ai agrémenté d’un tour de cou. Ce col renferme une capuche. Cette dernière est très ample afin de pouvoir couvrir le casque. C’est bien, mais elle est trop ample et non équipée d’un cordon de serrage, elle a tendance à tomber devant les yeux ; pas pratique ni sécurisant.

Tenue Shimano Homme
Une veste équipée d’une capuche très ample, trop même (photo Hugues Grenon)

Les poches arrières ou de côté sont pratiques et logeables, un très bon point. Un liseré réfléchissant parcourt le dos de la veste.

Proposée en 3 couleurs, cette veste à la coupe ample trouvera un public aimant être à l’aise et protégé du froid avec une ou deux sous-couches.

Prix public : 180 € mais vous la trouverez moins chère en fouillant un peu. Info sur le site Shimano

Le collant à bretelles EVOLVE

Tenue Shimano Homme
Un collant orienté gravel avec une poche extérieure sur la cuisse

Caractéristiques

  • Matériau haute performance pour la partie principale, composé à 83 % de polyamide recyclé et à 17 % d’élasthanne recyclé
  • Le traitement DWR sans fluor combat l’humidité des deux côtés pour garder les jambes au chaud au cours des sorties glaciales
  • Des bandes élégantes et réfléchissantes en bronze sur les mollets augmentent la visibilité dans des conditions de faible luminosité
  • La bande adhérente extensible au niveau des cuisses s’adapte confortablement sans bouger
  • Poche latérale droite en mesh durable avec reliure réfléchissante en bronze, facile d’accès en roulant
  • Partie supérieure en mesh léger fabriquée avec 73 % de polyamide recyclé et 27 % d’élasthanne recyclé
  • La peau de chamois STERRATO de fabrication italienne absorbe les vibrations et répartit également la pression pour un confort tout au long de la journée en roulant.

Matières

Partie principale : 83 % polyamide recyclé, 17 % élasthanne recyclé ; Partie en mesh : 73 % polyamide recyclé, 27 % élasthanne recyclé ; Poche : 82 % polyamide, 18 % élasthanne

Tailles : Europe : XS-XXXL

Niveau taille, ce collant a une coupe plutôt généreuse et n’est pas du tout compressif. Le confort est donc au rendez-vous. Mais je préfère un peu plus de compressibilité afin de bien plaquer la peau de chamois et éviter des plis éventuels.
Le collant garde bien la chaleur. Testé par des températures jusque -6°C, il a bien rempli son rôle thermique. A l’avant, le ventre est bien protégé des courants d’air.

Le collant pose bien sur le bas des jambes grâce à une bande en silicone à l’intérieur. On peut cependant regretter l’absence de zip, toujours pratique pour enfiler les pieds. Mais les fermetures peuvent également être un point de faiblesse à long terme. On ne peut pas tout avoir. Les brettelles sont larges, confortables et extensibles.

Au niveau sécurité, un bon point avec des bandes réfléchissantes en partie arrière, avant et de côté.

La poche devient un incontournable en pratique gravel car elle est bien pratique pour mettre votre téléphone et vos papiers aux arrêts boulangerie ou supérette. Celle-ci est bien conçue au niveau des coutures qui ne cisaillent pas, comme ce peut être le cas sur d’autres modèles. Par contre, elle est un peu lâche et surtout positionnée un peu basse au niveau de la cuisse et a donc tendance à être trop près des genoux selon moi. Il est vrai cependant que je ne suis pas très grand donc elle serait certainement plus haute sur un gabarit plus longiligne, mais tout de même.

Tenue Shimano Homme
Une poche bien pratique et confortable mais positionnée un peu bas, photo Hugues Grenon

Au niveau de la peau de chamois, la matière est très douce et agréable à porter. Cependant, je ne sais si c’est le fait que le collant ne soit pas très compressif, mais je ne roulerais pas sur une journée entière de 10/12 h ou sur plusieurs jours à la suite. Le confort est acceptable pour des sorties de 3/4 h. Mais cet aspect peut rester très personnel.

Prix public : 200 € mais à prix bien plus doux également en fouillant un peu surtout en cette période de soldes. Info sur le site Shimano.

Conclusion

Le prix total public de la tenue est de 445 € ce qui est un budget pour un ensemble hiver, certes de qualité, mais sans non plus d’utilisation de matières très techniques et avec un design très classique et quelques améliorations possibles. En fouillant sur le net vous la trouverez pour environ 280 €, un budget plus conforme, voire intéressant, par rapport aux caractéristiques de cette tenue.

Toutes les infos sur Shimano

Veste Café du Cycliste Zélie

Testée par Matthieu

Siglée de la griffe Audax, la patte Aventure de la marque niçoise, la veste Zélie est conçue pour les pratiques routes et gravel longue distance. Comme me l’a confié Rémi Clermont, fondateur de la marque, l’idée de cette veste lui est venue d’un modèle concurrent qu’il trouvait particulièrement performant en ski de randonnée.

La veste repose sur une conception innovante de trois couches de tissus. Une doublure en maille polyester est associée à une couche d’isolation thermique et un tissu extérieur, coupe-vent, pour combiner isolation thermique, respirabilité et protection contre le vent. J’ai roulé avec cette veste en décembre – entre -3 et 10°C – en combinaison avec une première couche chaude et un maillot technique lorsque la température restait bloquée en dessous de 5°C ; avec simplement une première couche chaude (base-layer Cosette manches longues en mérinos) durant les sorties en milieu de journée, où la température pouvait souvent atteindre les deux chiffres.

Veste vélo trois en un hiver Café du Cycliste Zélie
Une veste technique et que j’ai trouvée très réussie esthétiquement (Photo Philippe Aillaud)

La veste est très efficace en tant que barrière thermique et coupe efficacement le vent. Lors d’une sortie de 70 km sous une pluie assez forte, j’ai été également surpris par sa bonne imperméabilité. Certes, au bout d’un moment, la pluie a fini par passer au travers de la matière mais je n’ai pas fini complètement trempé et n’ai pas eu froid sur le haut du corps, alors que mes pieds, enveloppés de chaussettes mérinos et couvre-chaussures Armos, étaient complètement mouillés avec une sensation de froid très désagréable.

Veste vélo trois en un hiver Café du Cycliste Zélie
En testant la veste durant une sortie pluvieuse, j’ai eu l’agréable surprise de ne pas être complètement trempé en dessous ! (Photo Matthieu Amielh)

J’ai beaucoup apprécié certains petits détails comme le col qui remonte très haut, protégeant efficacement le cou, zone susceptible de vous faire attraper un coup de froid. Le col remonte haut sans venir vous étrangler comme peuvent parfois le faire certaines vestes techniques ajustées et j’ai parfois roulé sans porter de tour de cou. Bien vu également, la petite poche zippée sur la poitrine, facilement accessible et qui m’a permis de transporter de l’argent ou un gel de « dernière nécessité ».

Veste vélo trois en un hiver Café du Cycliste Zélie
Une veste qui conviendra pour l’hiver, portée en troisième couche et la mi-saison, en deuxième couche (Photo Café du Cycliste)

Outre ses performances techniques, j’ai aussi été conquis par le look du produit, très réussi. La veste peut se porter en dehors du vélo, en vous donnant un look sportif mais pas cycliste.

J’ai également apprécié les panneaux réfléchissants placés en bas des manches et sur l’arrière de la veste. Ils sont larges et augmenteront votre visibilité lorsque vous croiserez des véhicules. J’aurais bien vu également une poche filet ouverte sur une des manches pour y stocker des emballages de barres ou autres petits déchets, peut-être sur la prochaine version ?

La veste dispose de trois poches cargo ainsi que d’une grande poche zippée dans le dos, complétées par une poche poitrine zippée. Le plus produit : la capuche permettant de garder la tête bien au chaud sous le casque, validée à maintes reprises dans les descentes !

Plus d’infos sur le site du fabricant : veste Café du Cycliste Audax Zélie

Tailles : XS, S, M, L, XL, XXL.

Existe aussi en version femme.

Coloris : caramel (veste testée) et bleu marine.

Prix : 260 €

Gants d’hiver SPATZWEAR THRMOZ

Testés par Jean-Lin Spriet

J’ai pu tester cet hiver, dans le froid et sous la pluie du nord de la France, une panoplie hivernale complète de la marque Spatzwear. Dans cette dotation il y avait les fameux gants d’hiver Thrmoz. Ces gants sont bourrés d’astuces, voici mon retour d’expérience.

Tom Barras est un cycliste anglais ancien pro qui a créé sa marque en imaginant des équipements pour rouler par tous les temps. Il a fondé sa réputation en inventant des sur-chaussures absolument géniales qui ont été adoptées par de nombreux champions. Je vous les présenterai dans un prochain article. Après les pieds, il s’est intéressé aux gants et j’ai pu tester ce modèle Thrmoz, le plus chaud de la gamme Spatzwear.

Si vous cherchez une paire de gants pour vous garder au chaud au cœur de l’hiver, vous l’avez trouvée. Super chaud avec une couche coupe-vent supplémentaire à déployer lorsque les choses deviennent bibliques. Ce sont les gants que l’équipe Alpecin-Fenix ​​Pro Cycling spécifie pour l’entraînement hivernal.

Dans une revue très récente, « The Independent » a déclaré : « Si vous recherchez des performances pures dans les conditions les plus difficiles, nous opterons pour le superbe Spatzwear Thrmoz« . On ne peut pas discuter…

Le textile « gaufré » utilisé pour les maillots, et premières couches, gilets et autres jambières et manchettes ... photo Jean-Lin Spriet
Photo Jean-Lin Spriet

Les « Thrmoz » sont l’évolution du gant race « Glovz ». Ils ont un « trou d’index peepy » pour utiliser votre smartphone, si vous avez vraiment besoin de consulter les news Bike Café lors de votre sortie, par exemple 😉 Des grips en gel époxy résistants et adhérents ont été ajoutés sur la paume, le pouce et l’index pour une bonne adhérence, sensation et dextérité. Il est important de sentir le guidon et les manettes pour piloter votre machine. Une bande réfléchissante et des logos en gel époxy surdimensionnés ajoutent de la visibilité dans la pénombre.

Des zones ont été protégées avec un coussinet couvrant le nerf cubital ainsi que sur le pouce et les trois premiers doigts. Ce sont les zones qui frottent et s’usent traditionnellement sur les gants. 

Pour la chaleur tout va bien. Quand vous avez chaud, la régulation de la température n’est pas suffisamment présente et j’ai eu vite trop chaud. J’ai transpiré dans les gants et du les faire sécher à mon retour. J’ai contacté la marque à ce sujet pour comprendre tellement j’étais surpris. Voici sa réponse : « L’humidité vient de la transpiration, les gants Thrmoz sont vraiment chauds, nous n’avons pas vraiment eu ce genre de remarque de la part des clients. Nous recommandons ces gants jusqu’à 5°C. Au dessus de cette température envisagez les Glovz qui le sont moins. Ils sont équipés d’une membrane étanche et sont régulièrement positionnés et catégorisés comme des gants chauds. La marque ne ment pas !« 

Une coupe tr§s près du corps- photo Spatzwear
Les gants Thermz avec la petite ouverture pour sortir le doigt pour utiliser son smartphone (photo Spatzwear)

Si dans un moment d’inattention, vous vous arrêtiez quelques instants pour boire un café, les remettre légèrement humides avec un bon vent qui vous glace, c’est une sensation plus que désagréable. Je ne vous l’apprends pas : froid plus humidité ne pardonnent pas. Vous avez les mains gelées même en mettant la membrane protectrice au dessus de vos mains.

Test des équipements hiver de Spatzwear
Les gants Thrmoz. Pour la chaleur tout va bien… Sur cette photo j’utilise la coque rangée dans une petite poche au-dessus du gant qui vient couvrir en 2 parties les doigts pour assurer une protection complémentaire (photo Jean-Lin Spriet)

Un mot concernant celle-ci : je l’ai mise à une main uniquement pour la mettre en évidence. Elle se range facilement dans l’espace prévu à cet effet (juste sur le dessus du gant) et vous arrivez à la mettre sans difficulté en roulant. Elle apporte une bonne protection complémentaire. L’idée est bonne et apporte un vrai plus dans son utilisation. J’ai fait un exercice de comparaison le 29 janvier avec des gants Windstopper (Goretex), avec un sous-gant en soie. Vent du Nord et tout juste 2°C, 0°C en température ressentie. J’ai eu moins chaud aux mains. La matière utilisée dans les gants Thrmoz est vraiment chaude, il leur manque simplement un peu de respirabilité pour être géniaux !

Vous pourrez lire prochainement sur Bike Café mon test des autres produits Spatzwear.

Prix : 89,99 €

Gants Spatz THRMOZ

Distribué en France par Alternativsport

Annonce
Rédaction Bike Café
Rédaction Bike Caféhttps://bike-cafe.fr
La rédaction de Bike Café vous propose de nombreux articles issus de communiqués qui nous parviennent via les agences de presse des marques, de organisateurs, des clubs, ... et de tests réalisés par nos rédacteurs. Nous en faisons une sélection pour vous informer régulièrement de l'actualité.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur