AccueilMatosSélectionsSélection matos gravel

Sélection matos gravel

Il ne se passe pas une semaine sans qu’on nous annonce un nouveau matos cochant la case « Gravel ». Cette nouvelle pratique vélo a conquis un large panel d’utilisateurs. Le gravel est polymorphe : week-end aventure, balade touristique, race, bikepacking… Le printemps s’installe et il est temps de vous préparer : protection, navigation, équipements, voici une sélection de produits proposée par l’équipe de rédaction.

Les « Sélections » permettent de découvrir de nouveaux produits selon une thématique précise. Qu’ils aient été simplement repérés lors de leur mise sur le marché ou testés spécifiquement par nos rédacteurs, ils peuvent faire l’objet d’une courte description ou de retours de terrain plus complets.

Casque Abus Powerdome Mips

Testé par Laurent

Avec le PowerDome, ABUS élargit sa gamme de casques de vélo « Made in Italy ». L’Abus Powerdome est décliné dans une version équipée du système MIPS, qui peut réduire le risque de blessures graves à la tête en cas de chute. Aussi, je vous conseille vivement de consulter le site MIPS qui explique de belle façon le procédé. Le PowerDome MIPS est léger (pesé à 267 g en taille L) et s’adapte individuellement au tour de tête grâce au système de réglage Zoom Ace.

Les sangles sont minimalistes mais remplissent parfaitement leurs rôles

10 entrées d’air et 7 sorties d’air assurent la circulation de l’air qui se veut efficace. J’ai apprécié le design réussi et une belle compacité grâce à un volume global réduit, même en grande taille. Par ailleurs, les sangles sont minimalistes mais elles remplissent parfaitement leurs rôles de maintien. Également, je trouve le tarif de 159€ bien placé au regard de l’équipement MIPS et de la finition générale de ce casque fabriqué en Italie.

Mips
L’Abus Powerdome MIPS que j’ai testé en conditions hivernales (photo Hugo Herment)

Finalement, rien de révolutionnaire mais la qualité de fabrication perçue, le confort général, et le poids mesuré font de l’Abus Powerdome MIPS un casque à considérer sérieusement pour un usage route et Gravel, et si vous avez un budget autour de 150 €.

Plus d’infos sur Casque de vélo | PowerDome MIPS goldfish orange M | ABUS 

Prix public : 159 €

Gilet EVOC Hydro Pro 1.5L

Annonce
Annonce On Piste

Testé par Matthieu

EVOC propose ce gilet d’hydratation extra léger qui intègre une poche à eau de 1,5 litre et un espace de chargement de 1,5 litre, d’où le nom du produit HYDRO PRO 1.5 + 1,5l Bladder.

Le principal intérêt de ce produit, à mes yeux, est sa légèreté (seulement 230 grammes, à vide) et le fait qu’une fois enfilé, il permet de vous octroyer une réserver une réserve d’eau de 1,5 litre (poche à eau fournie). Grâce à ses dimensions compactes (2 x 23 x 33 cm), il vous permet d’avoir accès à vos poches de maillot car ce gilet d’hydratation ne repose que sur la partie supérieure du dos.

sac hydratation léger Evoc Hydro Pro
L’accès à la poche à eau, qui se verrouille via deux zips latéraux. Validé sur le terrain par sa facilité d’utilisation.
Annonce
Annonce Assos

J’avais utilisé un gilet de marque concurrente, le Camelbak Chase Bike Vest 1,5 litres, lors de ma participation au Bikingman Portugal 2022 et j’avais beaucoup apprécié le fait de pouvoir me réhydrater facilement, tout en roulant.

sac hydratation léger Camelbak Chase Vest
Lors de longues sorties, comme ici sur le Bikingman Portugal, les sacs d’hydratation légers sont une option très intéressante pour embarquer 1,5 litre d’eau en plus.

L’avantage du gilet Evoc est qu’il est doté d’un système de fixation magnétique du tuyau sur le côté gauche, pour plus de praticité.

Il possède également deux poches filets, contenant 150 ml de chaque côté, qui conviendront pour stocker des barres, gels et autres produits légers. La marque propose aussi d’y ranger des flasques de liquide supplémentaires. Une poche zippée sur le côté gauche vous permettra de transporter une carte bleue ou un petit smartphone (mon Google Pixel 7 n’y rentre pas).

sac hydratation léger Evoc Hydro Pro
Poches filets pour les petits objets comme des gels, poche zippée à gauche pour l’essentiel (smartphone, CB), ce sac est minimaliste mais conçu à cet effet.
Annonce
Annonce Maxxis Reaver

La maille constituant le panneau dorsal est légère et extrêmement respirant. Le serrage est assuré par un clip au niveau de la partie basse du gilet et de deux straps réglables sur les côtés.

Nouveautés Gravel la sélection de Bike Café
Testé lors de la Border Bash Aragon en Espagne – photo Matthieu Amielh

J’ai pu valider sous la chaleur de l’Espagne ce produit qui s’annonçait prometteur sur le papier. Remplir la poche à eau s’avère très pratique grâce à un système de glissière en plastique qui vient sceller le contenant de manière hermétique. Je n’ai connu aucune fuite d’eau lors de sorties gravel alors que le terrain était particulièrement défoncée à certains endroits.

Le point fort de ce produit est le système d’accroche magnétique du flexible d’arrivée d’eau sur la bretelle gauche grâce à un petit aimant. On peut boire rapidement en lâchant très peu de temps le cintre et en se penchant vers l’avant, j’ai même pu m’hydrater sans décrocher le flexible de son point d’ancrage. Vraiment bien conçue, bravo Evoc pour cette innovation ingénieuse !

Le seul petit bémol à apporter est qu’après 1 à 2 heures, l’eau du réservoir chauffe à cause du rayonnement solaire et peut-être aussi de la chaleur dégagée par le haut du dos. Le liquide est donc parfois tiède mais vous êtes toujours hydraté, c’est l’essentiel. Rappelez-vous que les bédouins dans le désert boivent du thé brûlant pour mieux se désaltérer !

Plus d’infos sur le gilet Evoc Hydro Pro 1,5 + poche à eau d’1,5 L

Prix public conseillé : 110 €

Distribution : Tribe Sport Group.

Chaussures de Gravel Specialized Recon ADV

Testées par Patrick

Ne vous laissez pas avoir par leur apparence rétro avec leurs lacets ! Les Recon ADV intègrent à l’intérieur comme à l’extérieur la technologie Body Geometry de Specialized. Grâce au calage Varus de l’avant du pied, au soutien longitudinal de voûte plantaire et au bouton métatarsien, les pieds restent dans une position plus naturelle et efficace lorsque vous pédalez, permettant un meilleur alignement avec vos genoux et vos hanches.

Test chaussures Specialized Recon ADV
photo Patrick VDB

Specialized lance deux nouvelles versions de sa chaussure Recon. La S-Works Recon SL constitue le super haut de gamme équipée de Boa et l’autre, la Recon ADV avec lacets, que j’ai pu testée. Les lacets ne sont pas pour moi une découverte ;-). En fait j’avais déjà testé les Specialized S-Works Recon Lace en 2021 qui étaient plus rigides que ces ADV. Cette fois, mon pied est plus à l’aise et je ne ressens plus la gêne à la malléole que j’éprouvais avec l’ancien modèle des S-Works. Sur celles-ci, Specialized a pensé à mettre une boucle de maintien des lacets qui manquait également sur le modèle 2021.

Le chaussant est parfait et mes pieds sont bien installés dans un 41,5 qui est ma taille habituelle. Le poids de 305 grammes est correct pour des chaussures que je pense utiliser en gravel mais également sur ma randonneuse en version route. La polyvalence est au rendez-vous car la chaussure s’appuie sur une semelle en carbone ce qui rend le pédalage particulièrement efficace. La technologie STRIDE toe-flex (orteil flexible) permet une souplesse de pliure sur l’avant du pied qu’on appréciera en marchant.

La semelle de contact en caoutchouc est souple et agrippe bien sur le rocher en cas de portage. Dans l’ensemble, voilà une chaussure de gravel / aventure très confortable, dotée d’une tige en microfibre souple et aérée par des perforations ; une protection en TPU protège les parties exposées aux agressions des branches et autres cailloux. Ces chaussures m’accompagneront durant ma saison gravel et au-delà.

  • Prix : 220 €
  • 3 couleurs : Dark – Taupe/Dark Moss Green/Fiery Red/Purple Orchid – Dusk/Purple Orchid/Limestone
  • Infos sur le site. En vente chez les magasins détaillants

Garmin 540 et 840

Repérés par Patrick

Depuis sa création en 1989, l’entreprise américaine a su s’imposer comme une référence absolue dans le domaine des systèmes de navigation par GPS. Ses produits, initialement destinés à l’aviation, se sont rapidement miniaturisés et diversifiés, répondant ainsi aux exigences, toujours plus grandes, des cyclistes, coureurs et sportifs en tout genre. Début avril, Garmin nous a annoncé la sortie de deux nouveaux compteurs de vélo perfectionnés qui intègrent des mesures dynamiques de performance, des fonctions de cartographie avancées, une recharge solaire et de nouvelles fonctionnalités pour aider les cyclistes à mieux rouler et s’entraîner.

Nouveautés matos Gravel sur Bike Café
Photo Garmin

Matthieu avait testé sur le terrain lors d’un « Grand reportage » le modèle haut de gamme Garmin Edge 1040 Solar. Cette technologie Solar est désormais proposée sur des modèles plus abordables.

Garmin 840 et 540
Les principaux atouts de ces nouveautés Gramin

Les principaux atouts de ces nouveaux modèles sont les suivants :

  • La recharge solaire : grâce au verre solaire Power Glass qui permet de prolonger l’autonomie de la batterie jusqu’à 60 heures en mode économie d’énergie, soit un gain de 25 minutes d’autonomie par heure pendant la journée ;
  • L’analyse du niveau de cyclisme et des exigences du parcours : identification des forces et des faiblesses du cycliste et préparations aux exigences d’un parcours spécifique grâce à un entraînement dans des domaines ciblés2 ;
  • Programme d’entraînement adaptatif : que ce soit en extérieur ou en intérieur, ces Edge proposent des suggestions d’entrainement quotidiennes pour un coaching personnalisé et adapté en fonction de la charge d’entrainement actuelle du cycliste, de sa récupération et de ses évènements à venir ;
  • Niveau d’énergie en temps réel (Stamina) : permet de suivre en temps réel le niveau d’énergie et de fatigue, afin de mieux gérer les efforts pendant un entraînement et d’estimer la durée et la capacité à maintenir un rythme spécifique ;
  • Guide de puissance (Power Guide) : permet de gérer l’intensité de l’effort en définissant des objectifs de puissance tout au long d’une course ;
  • Planificateur d’ascensions ClimbPro : affiche le dénivelé et le degré des pentes restantes lors d’une ascension ;
  • GNSS multi-bandes : Offre une précision de positionnement améliorée ce qui permet aux Edge 540/840 de fonctionner même dans des environnements difficiles, tels qu’une forêt dense ou un flanc de falaise.

Prix conseillés : 499,99 € et 599,99 € respectivement pour le 540 et le 840

Infos sur le site de Garmin

Lunettes Julbo Edge et Density

Testées par Matthieu et Patrick

Edge pour Matthieu et Density pour Patrick, la rédaction de Bike Café a affronté les premiers rayons du soleil printanier à Aix-en-Provence avec des lunettes de la marque française Julbo sur le nez. Ces deux modèles sont polyvalents, gravel et route. Voici nos premières impressions.

Patrick : Pour ma part j’ai testé le modèle Density qui possède un look un peu moins race que le Edge. Pour le choix des lunettes, je vous renvoie au petit guide « afin d’y voir plus clair », que j’ai écrit précisant les critères qui doivent guider votre choix. Je me suis appliqué à moi-même ces principes, et c’est pour cela que j’ai choisi le modèle Density.

Nouveautés Gravel la sélection de Bike Café
Le détail des couleurs… pour ne rien louper du Printemps – photo Philippe Aillaud

La légèreté (20 grammes) de ces lunettes est remarquable et l’intégration dans mes différents casques est parfaite. Elles ne glissent absolument pas sur le nez, une fois en place elles ne bougent pas, même sur nos pistes locales très cabossées. C’est la 3ème paire de Julbo que je possède et je n’ai jamais été déçu par les optiques. Ici j’ai choisi des verres photochromiques Reactiv qui me permettent de gérer les transitions lumineuses qui sont nombreuses et importantes dans ma région. J’ai préféré les verres « High amplifier » de couleur légèrement marron, qui correspondent mieux à ma vue un peu compliquée par quelques opérations liées à des glaucomes.

Nouveautés Gravel la sélection de Bike Café
J’ai préféré les verres « High amplifier » de couleur légèrement marron – photo agence Grimpette

Leur forme polyvalente me permet de les porter en rando pédestre et lorsque je fais un footing, ce qui fait que le prix – certes élevé, 195 € – sera amorti sur plusieurs pratiques outdoor. À noter que Julbo a créé deux modèles pour l’équipe Groupama-FDJ qui utilise ces lunettes lors des grandes courses du circuit World Tour.

Matthieu : J’ai choisi le modèle Edge que je porte, sur la route et en gravel, depuis 2 mois. Comme sur de précédents modèles de la marque jurassienne, j’ai beaucoup apprécié le confort du modèle. Elle se font oublier en quelques minutes, ce qui est pour moi le point le plus important en termes de critères de jugement. Autre point fort : l’écran panoramique offrant un très large champ de vision, couplé à la technologie photochromique Reactiv de chez Julbo procurent un confort de vue impressionnant. Les couleurs sont bien restituées, les détails et contrastes très nets et on sent que les yeux sont vraiment bien protégés par ce large écran.

Lunettes Julbo Edge
Les Julbo Edge, ici en version verres Reactiv (photochromiques), sont légères et confortables, même à l’envers 😉 Photo : Matthieu Amielh.

Les branches fines flexibles sont enveloppantes et offrent un confort et un ajustement optimal. A noter que la face interne de l’optique dispose d’un traitement complémentaire antibuée. Aucun problème pour venir fixer les lunettes à l’envers sur le casque.

Nouveauté sur le modèle Edge, l’écran est magnétique et interchangeable. La technologie Magnefix, exclusive à Julbo, permet en effet de changer l’optique grâce à un écran aimanté.

lunettes Julbo Edge
La technologie Magnefix de Julbo permet un changement de verre rapide si les conditions météo sont changeantes. Photo : Julbo.

Julbo Edge

Julbo Density

Prix publics conseillés :

Edge : 140 € avec verres Spectron 3 (catégorie 3), 220 € avec verres photochromiques Reactiv.

Density : 115 € avec verres Spectron 3 (catégorie 3), 195 € avec verres photochromiques Reactiv.

Infos sur le site de Julbo

MB Wear roule gravel

Repéré par Patrick

MB Wear est une marque italienne originale distribuée en France par Tribe. Sa gamme est constituée de maillots colorés et techniques et sa collection route a failli occulter celle dédiée au gravel qui est tout aussi intéressante. Nous avons particulièrement remarqué le maillot réalisé avec un mélange de 42 % polyester, 40 % polyester recyclé et 18 % laine. Sa coupe confortable et son col en V à la française en font un maillot agréable à porter adouci par l’adjonction de laine dans le tissu. Les coloris unis avec un discret graphisme sur les manches sont bien choisis. J’ai préféré ce marron qui s’intègre bien lorsqu’on est en pleine nature.

Nouveautés Gravel la sélection de Bike Café
Maillot et short MB Wear

Le short technique que j’ai repéré est conçu pour le cyclisme décontracté. Il est confortable, ultra résistant et polyvalent.
Sa ligne est fluide et il ne possède pas de pad à l’intérieur. Pour ceux qui le souhaitent, il faudra acquérir un boxer avec pad que vous pourrez utiliser indépendamment sous tous vos shorts pour faire du vélo.

La structure technique de ce short permet un pédalage libre. Il possède deux grandes poches en biais sur le devant qui se prolongent sur le côté. Elles sont fermées par des fermetures éclair moulées sous pression et une fermeture interne pour donner de la stabilité aux objets qui sont placés dedans.

Prix : Maillot 109 € – Short 99 € – Boxer 59 €

Distribution Tribe Sport Group

Infos sur le site

Annonce
Rédaction Bike Café
Rédaction Bike Caféhttps://bike-cafe.fr
La rédaction de Bike Café vous propose de nombreux articles issus de communiqués qui nous parviennent via les agences de presse des marques, de organisateurs, des clubs, ... et de tests réalisés par nos rédacteurs. Nous en faisons une sélection pour vous informer régulièrement de l'actualité.

3 COMMENTAIRES

  1. J’ai quand même l’impression que le gravel est l’arbre qui cache la Forêt, ou plutôt le consumérisme qui cache le vélo.
    Un casque à 200 balles (rappelons que le système MIPS n’ai pas efficace avec le port d une casquette), des chaussures à 250 balles, les maillots et autres cuissards arrivent au final à faire monter la facture au prix du vélo. La nature n’a pas besoin d’un défilé de mode, à moins que ce soit tout simplement nous qui n’ayons pas besoin de la nature !

  2. ne surtout pas oublier que les prix des choses que nous consommons que nous achetons est faussé car l’ensemble des produits sont fabriqués à l’étranger souvent dans des pays où les gens sont exploités, mal payés, sans congés, sans sécurité social, sans cotisation chômage(donc sans accompagnement quand ils, elles perdent leur emploi), sans 35 h, … (sans oublier les transports polluants pour acheminer les productions, les suremballages, …) Par exemple, un vélo de qualité fait par un cadreur en France, c’est 7000 € eh oui et c’est le prix normal pour qu’il, qu’elle est un salaire décent et toutes les choses énumérées plus haut. Idem pour les vêtements. Accepteriez vous que le fruit de votre travail soit brader pour une consommation effrénée et que votre rémunération soit indexée sur celui d’un(e) ouvrière d’ Asie du sud-est . Perso, je me suis fait faire une Randonneuse Longue Distance (BRM, PBP, …) , en travaillant à temps partiel (870 €/mois), j’ai ecomonisé PLUSIEURS années pour pouvoir me l’offrir, mais c’est mon vélo que j’ai élaboré avec l’artisan cadreur et dont j’ai respecté le magnifique travail et respecté son humanité. Je ne consomme pas du vélo, j’ai acheté un vélo et je vis ce vélo. Donc des produits avec les vrais prix mais pensés, conçus et REALISE dans le pays du consommateur.
    alexandre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur