Il y avait du monde, et du beau monde pour cette première de la Gravelxinoise dont le départ était donné à la gare de Valmondois. Cette balade dans le Vexin s’annonçait bien et elle devait nous conduire sur un tracé de 72,4 km avec 1000 de D+. Le parcours a été concocté par le toujours souriant Martial Prévost (Maillot jaune fluo sur la photo ci-dessous), facilement reconnaissable dans le peloton, caracolant fièrement sur son Caminade « rouge pompier ».

Cette « Gravelxinoise » est une nouvelle étape d’une série de sorties initiées par les cycles Caminade « Gravel Grand Paris » pour promouvoir la pratique du Gravel Bike en France. Ces sorties se déroulent à chaque fois sur des parcours concoctés par des « régionaux des étapes » – Martial en l’occurence – qui proposent aux participants de leur faire découvrir leurs plus beaux parcours. 

Bike Café
Départ de la Gravelxinoise : Martial en jaune réunit tout le monde pour le départ – photo ©Fabrice Bouscarat

Ce départ a été le seul moment durant lequel nous avons pu voir l’ensemble des participants. Par la suite, nous les avons surtout vus de dos … puis plus du tout, sauf certains à l’arrivée… Mais la performance n’était pas la priorité de notre petit groupe de promeneurs, photographes, reporters du Bike Café.

L’art de l’organisateur est de proposer un beau parcours …

Le principe de la sortie est très simple : un lieu de rendez-vous, un nombre limité de participants lors des inscriptions (qui sont gratuites), un parcours sans balisage mais avec une trace à charger dans votre GPS. L’art de l’organisateur est de proposer un beau parcours qui dose savamment tous les ingrédients d’une sortie Gravel. Celui-ci l’était et en bonus nous avons bénéficié d’une superbe météo.

62 inscrits plus 10 en bonus au moment du départ …  selon les organisateurs … et … selon la police, nous n’en saurons rien vu l’absence de policiers sur notre trajet. Des vélos en acier, en alu, en carbone et en titane, des cintres plats, des cintres de course, des freins à disques  : mécaniques, hydrauliques, hydro-mécaniques, des cantilever … des VTT et bien sûr des « Gravelbike » … Des hommes, des femmes (peu nombreuses : 3) mais des balèzes et des « légitimes » dans le monde du Gravel finisheuses de la French Divide s’il vous plaît comme Sophie Brow ou Pauline Courcier : respect et casque bas Mesdames ! Nous avons pu apercevoir quelques « géants du gravel » comme le très sympathique Sylvain Barrillon, le co-créateur de Caminade Sylvain Renouf, … mais bon ça roulait trop vite pour que nous puissions leur demander des autographes.

L’équipe du Bike Café …

Le quatuor du Bike Café était parmi les premiers arrivants à Valmondois. La petite commune du Vexin est encore plongée dans l’obscurité et la brume, et la température est plutôt fraîche au moment du départ. Nos joyeux graveleux sont en forme : Fabrice (Léon La Rage titane) en charge de l’orientation, Patrice (le chevalier noir : carbone no-name) en « back up » de l’orientation : sans avoir potassé la trace dans le détail, il roule en vélo régulièrement sur tous ces petits chemins du Vexin. Philippe (Rose en alu noir) assure le ravitaillement et Pierre (Rose en alu gris) qui profite des paysages et qui prend des notes pour raconter la balade aux « clients » du Bike Café.

Philippe et Pierre
Philippe et Pierre

Joyeux graveleux, mais cyclistes accomplis. Cependant un petit doute s’installe en ce début de parcours. Pierre est un peu inquiet « Je n’ai pas beaucoup roulé depuis ma participation à la Gravel Roc en octobre à Fréjus, et malgré le super Team DX de chez Rose que m’a prêté Bike & Test pour la circonstance, j’appréhende le rythme de la sortie.« 

Fabrice ... La Rage new look
Fabrice … La Rage new look

De son côté Fabrice étrenne de nombreuses modifs sur son Léon La Rage « Je l’ai fait tout beau pour l’occasion. Révisé de fond en comble par le mythique Guy Lecompte. Il est équipé d’un cintre Gravel Ritchey Venture max tout comme le Rose de Phillipe. Le célèbre Sylvain Renouf de l’équipe Caminade avait le même et je dois dire que je n’étais pas peu fier de mon choix ! Avec ce cintre ma position de confort n’est plus les mains en haut mais désormais en bas du guidon. De plus le freinage est impeccable avec mes nouveaux freins mécaniques / hydrauliques TRP HyRD.« 

Au gré de nos GPS

Bike Café

Rapidement le peloton de cyclistes s’étire le long du Sausseron sur l’ancienne voie ferrée. Nous voilà en queue d’un peloton nous abandonnant à la trace du GPS de Fabrice. Il l’a ressorti de son placard spécialement pour la Gravelxinoise : il est tout neuf et il ne l’a jamais utilisé. Ce fameux GPS est rapidement surnommé « Essaye encore ! … » compte-tenu de sa difficulté à nous donner du premier coup la bonne direction.

gravelxinoise-07

Notre bonne étoile – c’est bientôt Noël – veille sur nous lorsque que l’on retrouve au bord du chemin deux petits jeunes : Yann « une fusée » sur son Rose blanc (décidément un vrai bouquet de Rose aujourd’hui et le « super gentleman » Niels, alias Eiko Zinjir, qui se jouait des bosses et qui sautait comme un cabri dans les descentes sur son Specialized.

Niels venait de crever pour la seconde fois et désabusés, ils envisageaient tous les deux de faire un tout droit vers la gare et reprendre un train pour Paris d’où ils venaient.

Une autre pause
Une autre pause

On sympathise, ils nous accompagneront jusqu’à la fin sachant attendre les « vieux » du Bike Café en haut de chaque côte. Gros avantage avec la constitution de ce nouveau « grupetto » : le GPS des deux jeunes est plus récent et surtout ils savent s’en servir eux ! … C’est pareil pour leurs jambes, ils les utilisent mieux que nous : la jeunesse joue pour eux. Nous assistons admiratifs à quelques démonstrations de leur part dans les montées. Dans les descentes ils ne sont pas mal non plus. La concurrence est rude avec Patrice notre cyclo crossman confirmé ex-champion de la discipline qui est monté autrefois sur les plus hautes marches des podiums.

La vidéo …

Un parcours aux petits oignons

Le parcours varie sans cesse, petits « single » sur des PR dans les bois, voies agricoles au milieu des champs, montées en chemin creux. Les sols sont relativement secs, il y a juste ce qu’il faut de cailloux. La matinée s’avance et le soleil dissipe les brumes, les paysages se dévoilent.

gravelxinoise-12
photo ©Fabrice Bouscarat

On n’a pas pris l’attirail des peintres impressionnistes : dommage car les paysages le méritaient … c’est du Monet, Cézanne, Pisarro, … qui défile sous nos yeux. Les pauses sont peut être trop fréquentes, mais il faut bien prendre le temps de faire les photos et les endroits qui les inspirent ne manquent pas. Se succèdent les très beaux villages d’Hedouville, Arronville et Ronquerolles et leurs églises, le village de Messelan. Sans oublier les châteaux d’Arronville, Belle Église, un fameux point de vue celui de la butte de Gargantua. Les kilomètres s’entassent sans aucune lassitude malgré les boucles finales en longeant l’Oise le dos à l’arrivée.

Bike Café
Gravelxinoise Gravel Bike – photo ©Fabrice Bouscarat

Philippe propose les dernières barres pour un ultime ravito, c’est l’Isle Adam et son château Conti et puis l’arrivée sur le parking de la gare. Reste devant la gare un dernier comité d’accueil qui papote sur les sorties passées ou à venir tout en finissant quelques mousses et les paquets de Tuc.

La galerie de Fabrice

La prochaine sortie est prévue dans le Val d’Oise par Martial et son frère Eymeric le 15 janvier.  Ce sera un parcours « Châteaux & Abbayes »   ….Affaire à suivre …

Pierre & Fabrice

Parole d’organisateur

Bonjour Martial, comment te retrouves-tu aujourd’hui organisateur d’une sortie Gravel avec autant de cyclistes au départ ?

« Tout a commencé, cet été, au bord de la piscine lors de mes vacances dans le Vercors, en lisant un magazine jusqu’alors inconnu pour moi : 200. Convaincu par la lecture de récits passionnés je décide pour mes 40 ans de vendre mon Cannondale Synapse carbone pour m’acheter un vélo de route en acier. Ma short liste : Victoire, Vagabonde, Caminade. Mon choix s’est orienté vers Caminade pour des raisons purement esthétiques : un matériaux ancien avec des formes futuristes !

De retour chez moi, je contacte Caminade pour passer commande de mon route 66 en ayant tout de même l’idée d’un Gravel derrière la tête. Ayant sympathisé avec Sylvain Renouf, le co-fondateur de la marque Caminade, ce dernier me propose de me vendre son modèle d’essai… J’ai cédé et me voilà avec un Gravel. » 

Mais pourquoi un Gravel ?

« J’habite dans le parc naturel régional du Vexin français. Les routes sont très agréables, très peu fréquentées mais pas toujours en bon état. Le paysage et le terrain sont très variés : champs, bois avec une multitude de chemins non carrossables. Le top pour le Gravel ! J’ai donc tout naturellement proposé à Sylvain d’organiser une manifestation dans ce petit coin de paradis pour le Gravel. La réponse ne s’est pas fait attendre, un grand OUI ! On fixe une date et on l’intègre dans les rencontres Gravel Grand Paris de Caminade. Le nom retenu : la GRAVELXINOISE. »

Comment as-tu réalisé ce parcours ?

Martial, Fabrice et le frère de Martial
Martial, Fabrice et Eymeric le frère de Martial

« J’avais déjà une petite idée de l’itinéraire car je parcours le coin avec mon route et mon vtt depuis bientôt 10 ans. Je trace via « mapsource » un premier jet qui me servira de support. Puis de semaine en semaine, portion par portion, je peaufine le parcours avec pour objectif d’éviter la monotonie en alternant chemins, petites routes, bois, forêt, et de faire découvrir cette belle région à travers ses paysages et ses petits villages typiques. »

Comment as-tu vécu le jour J ?

Bike Café

« Tout le monde est là. La pression monte, le doute s’installe : est-ce que ça va leur plaire ? Les kilomètres passent et malgré le froid et l’humidité ambiante du début de parcours, on peut voir le sourire de tous les participants. Arrivée à 13 h pour le traditionnel apéro de fin de sortie, échange de n° de téléphone, inspection des montures et on refait le monde ! 14 h 15 je quitte Valmondois pour retourner chez moi à Hédouville à une trentaine de minutes avec mon fidèle destrier. »

Quel est ton bilan ?

« J’arrive à la maison, ma femme et mes enfants m’attentent et me disent : alors, alors ?… Que dire ! … Le bilan est plus que positif : tout le monde a pris du plaisir à rouler sur ce type de parcours, à découvrir cette belle région et à partager notre passion commune ! … »

Vivement l’édition 2017 !

Et la suite ?

« L’objectif est bien sûr une nouvelle édition 2017, avec  plus de participants. Concernant le tracé, plusieurs variantes sont possibles. L’organisation peut également évoluer (plusieurs distances, sur un week-end, … À nous de faire en sorte que cette Gravelxinoise devienne une référence en Gravel sur la région parisienne. »

Le 15 janvier il y aura une autre sortie organisée par Martial, elle aura lieu dans le cadre des sorties Gravel « Grand Paris » : « La ronde des châteaux et abbayes » voir détail dans l’agenda des sorties du site de Caminade.

En bonus : une vidéo du Wild Véloclub

LEAVE A REPLY