Bike CaféLes dessins en noir et blanc de ce roman illustré donnent l’ambiance de cette période de guerre en décembre 1941. J’ai appris, par cette lecture, que la bicyclette a été un instrument de conquête utilisé par les soldats japonais pour parcourir les 800 km entre Kota Bharu, leur lieu de débarquement, et Singapour qu’ils voulaient conquérir.

Cette histoire est celle d’un curieux « tandem » qui se forme dans ce contexte guerrier. Un gamin des rues, perdu dans ce paysage de guerre, rencontre un courageux soldat japonais. Commence alors pour l’enfant, émerveillé par l’agilité de ce soldat sur deux roues, un parcours initiatique au vélo. Le jeune Ah Cheng, va suivre Toshiro Iwakura qui était un champion cycliste que la guerre a entraîné dans cette conquête à vélo et qui ne rêvait que de participation aux Jeux Olympiques.

Une belle histoire que l’on appréciera plus par la qualité des dessins et le scénario historique que par les textes. Si vous passez un jour à Singapour ayez l’oeil … vous croiserez peut-être une vieille bicyclette, vestige de cette curieuse histoire.

Informations

Pitch de l’éditeur

M. Lim Ah Cheng avait raison : au fond d’un puits de Singapour se trouvait bien une vieille bicyclette, dont le pneu arrière est transpercé d’une balle. La revoir lui rappelle la façon dont elle s’est retrouvée là, 72 ans plus tôt, alors qu’il n’était qu’un gamin des rues dans un Singapour occupé par l’armée japonaise. Une armée dont le principal moyen de locomotion n’était autre que la bicyclette.

Émerveillé par l’agilité d’un soldat sur ce deux roues, Ah Cheng décide de ne plus le lâcher d’une semelle car il rêve de rouler avec autant d’adresse. Il faut dire que ce simple soldat japonais n’est pas tout à fait comme les autres. Il n’a qu’un but : participer aux Jeux Olympiques en temps que cycliste, une fois la guerre terminée.

Un drôle de tandem se forme, lié par une bicyclette, à la vie à la mort…

Une anecdote historique émouvante et pleine de sens.

À propos de l’auteur

Cheah Sinann est un dessinateur singapourien qui publie ses illustrations, dessins d’humour et stips humoristiques dans de nombreux journaux du sud-est asiatique. Il est notamment connu pour sa série pittoresque The house of Lim, qui présente la vie chinoise. La Bicyclette est son premier roman graphique, dans une veine très différente de ses autres travaux.

LEAVE A REPLY