Cette année pas de chance pour la rédac de Bike Café nous n’étions pas à l’Eurobike. Alors, pour me consoler, j’ai suivi sur facebook mes « amis » qui arpentaient (les gros veinards) les allées du plus grand salon du cycle Européen et peut-être mondial. Voici un rapide retour des « coups de coeur » qu’ils m’ont exprimés …

Bike Café
L’expo des Awards … les nouveautés primées par le jury de l’Eurobike – photo Eurobike

Cette 26ème édition de l’Eurobike a reçu 42 590 visiteurs professionnels (un peu moins qu’en 2016 : 42 720) venus de 101 pays. Pour la journée ouverte au public 22 160 fans de cyclisme sont venus pour l’Eurobike Festival Day.

Ils m’ont dit …

Serge Barnel est une « figure » dans le monde du vélo découverte. Il balade ses belles bacchantes et ses clients aux quatre coins de notre belle planète et dans les endroits les plus beaux de notre pays. « Mon coup de coeur est pour un fabriquant de trike tchèque Acepac. Marque que je vais importer en France pour le Gravel.

Bike Café
Photo Serge Barnel

Bien sûr on va me dire que ce n’est pas gravel. La différence est subtile … Mon Gravel je l’écris toujours avec un G majuscule car j’embrasse toutes les formes de pratiques sur des granulométries cyclablent pour le plus grand nombre. Le g minuscule reste effectivement bien approprié à ceux qui limitent leur vision à un seul standard de vélo.« 

banel
Photo Serge Barnel

Une invitation à la balade sur son site

Xavier Cadeau, éditeur du site Weelz consacré aux vélos urbains, s’est déplacé à Friedrich sur son habituel vélo pliant qui lui a permis d’optimiser son temps de visite. « Sur mon sujet : le vélo urbain, ce salon Eurobike 2017 me laisse un peu sur ma faim. Peu de grosses révélations et pas d’effet « Waou » devant les nouveautés. Même s’il n’y avait rien de révolutionnaire, j’ai pu voir de tout de même de jolies choses. 

Bike Café
photo Eurobike

La tendance du VAE se confirme évidemment d’année en année, j’ai remarqué aussi cette année l’importance, et là tu vas être content Patrick, du Gravel avec notamment une belle offre bikepacking. Beaucoup de fabricants ont sorti leur ligne de bagages lights pour le vélo de voyage, nouvelle ou refondue (Ortlieb, Vaude, Birzman, Blackburn, Apidura, …).« 

Voir les articles de Xavier sur son site 

Christian Dauvergne  … Notre spécialiste des équipements textiles, créateur de la marque Ozio, était à l’Eurobike pour parler couture. Entre son inspection des ourlets et la recherche de nouvelles matières il a pu observer d’un oeil curieux différents stands.   « En quelques mots, je dirais que ce salon est toujours aussi grandiose et magnifique, même si quelques grandes marques n’étaient pas présentes cette année.

Bike Café
photo Eurobike

Des vélos type « Gravel » sont présents chez tous les fabricants, des produits « bikepacking » sont proposés en très grand nombre, ainsi que les éclairages pour la sécurité des cyclistes. Pour moi cette nouvelle façon de faire du vélo et la sécurité des cyclistes étaient les éléments les plus importants du salon. J’ai bien sûr adoré les vélos notamment anglais, faits par des artisans et qui sont de véritables œuvres d’art. À mettre dans son salon comme on positionne un tableau ! … »

Christian propose sur son site de supers maillots … dont celui de Bike Café.

Jean-Philippe Ferreira créateur de la marque 2.11 (To eleven) … »Effectivement des vélos de Gravel on en voit un peu partout sur tous les stands. Je reste prudent sur les tendances, le « bruit de fond » de l’Eurobike reste le VTT et surtout le VTT à assistance électrique. Ce que j’ai pu observer c’est que sur les vélos de route on reste à fond sur le carbone mais on met du disque et on élargit les bases pour du 28 / 30 en pneumatiques.

Bike Café
Le Divider de Chiru – photo Clément

Pour le Gravel, ou ce que j’appelle maintenant l’ultra randonneur, on est en train de se stabiliser sur du 700 x 40 ou du 650 x 50. Cette catégorie qui était un peu un « fourre-tout » est en train de se diviser en 2 : une correspondant au Gravel tel qu’on le connaît et l’autre qui va évoluer vers des vélos d’ultra pour lesquels la performance compte moins avec par exemple le Divider de Chiru. Pour le VTT l’évolution vers l’électrique va bouleverser la proportion des produits vendus entre pédales et moteur. Le VTT à pédales restera pour la compet et l’électrique se répandra pour la balade. « 

Le site 2.11 de JP Ferreira

FX Plaçais, Directeur Commercial & Marketing, chez CMT bikes… « Arrivé sur place je tombe sur Thibault de Vélovert qui me dit qu’à part l’E-bike rien de fameux … Je fais le même constat après un rapide tour de salon. Ce qui attire mon attention c’est la multiplication de services, d’accessoires, … de qualité autour du cycliste, le nombre de personnes croisées qui n’ont plus de projets de magasin mais de « bike café », de vélo tour operator, … est impressionnant. On pense à tout sauf au vélo, et cette notion de service avait jusqu’alors vraiment échappé à pas mal de pros du secteur. Désormais un cycliste n’a plus honte d’aller prendre un café en terrasse car ses fringues sont plus sobres (voir même « classe »), il peut partir en vacances à vélo avec toute sa famille … On note une grosse attention portée au pratiquant et non à sa monture.

Bike Café

Côté matos et au niveau Gravel, on note quand même au moins un modèle de Gravel chez chaque fabricant, même si certains ne se surpassent pas, et on sent bien qu’ils mettent juste l’orteil pour voir si l’eau est bonne.

Bike Café
C’est assez ému que je retrouve ce logo sur des vélos bien foutus … photo FX Plaçais

Mon coup de coeur spécial est le retour de Voodoo, marque ultra exotique en VTT qui m’a fait rêver étant plus jeune. C’est assez ému que je retrouve ce logo sur des vélos bien foutus. Je note aussi que De Rosa a parfaitement joué le jeu, et que surtout les fabricants de pneus commencent à avoir une vraie gamme appelée Gravel. Seul Continental semble hermétique au phénomène. Bref une édition terne en apparence mais riche d’enseignements. »

Le site de CMT cycles 

Christian Stolz du Hangar du Cycle en Alsace « Je retiens de l’Eurobike un décalage complet des grandes marques, un manque de respect pour la profession de leur part car ils ne sont plus présents depuis quelques années (Spé, Trek, Cube, Time, Pina, Kona, Devinci, Norco …).

Boke Café
Les anglais de Brick Lane Bikes (BLB) spécialistes du fixie rétro se mettent aussi au Gravel Bike à leur manière – photo Christian Stolz

Eurobike devient un salon du VAE. Pour le côté positif j’y ai vu beaucoup de Gravel, constaté le retour du titane et de l’acier (encore cher). Pas mal de pays présents que l’on ne voit pas souvent comme la Roumanie, la Pologne, la République Tchèque, …

Bike Café
Du titane chez Rabbit Cycles – photo Christian Stolz

L’année prochaine le salon est en juillet, cela devient de plus en plus compliqué pour nous les magasins, juillet … Voilà : est-ce que l’année prochaine j’y retourne ? Pas sûr ! … Mes coups de coeur vont à Rondo la marque polonaise, à Rabbit Cycles que du titane, aux vélos de Lauf,  … » 

Suivre le Hangar sur sa page facebook

La galerie de Clément

Clément Karibouski créateur de Type deux manufacture, vous adresse ses coups de coeur au travers de ces superbes images.

 

Tendances générales

Tous mes « amis » visiteurs ont été frappés par l’omni-présence de vélos de Gravel sur les différents stands. Sans occulter vraiment les vélos de route toujours appréciés par ceux qui s’identifient à leurs champions préférés, la part des vélos « polyvalents » progresse. Ils s’ouvrent vers la découverte de petites routes cabossées ou de chemins où les cyclistes seront plus tranquilles pour pédaler. Les sacoches type bikepacking s’accrochent à votre vélo sans ajout de tringles et autres supports. Faciles à fixer, elles vous offrent l’itinérance en un tour de main sur votre vélo de semaine. Les pneumatiques « gonflent » et prennent le large … après être passés à une section de 25 nous voici au 28 / 30 pour gagner en confort. L’éclairage se veut puissant et facile à mettre en oeuvre. La sécurité est au centre de la recherche et développement autour du vélo. FX Plaçais et JB Ferreira évoquent un phénomène qui a tendance à remettre le cycliste au milieu des préocupations des équipementiers  … le pratiquant plutôt que la sublime machine trônant sur un piédestal. C’est aussi cela que nous aimons au Bike Café : le vélo doit être humain et porteur d’aventures … C’est d’ailleurs la base line de notre site « Le vélo est une aventure … » chacun la vivra à sa manière.

Vive l’Eurobike … qui l’an prochain changera de date pour mieux se placer dans le calendrier par rapport au business du vélo … certaines grandes marques, dont on a remarqué l’absence cette année, reviendront peut-être …

LEAVE A REPLY