Le Canyon Inflite ne nous est pas inconnu dans la gamme des vélos Canyon. Nous avions déjà testé ce vélo qui présentait une excellente polyvalence pour l’entraînement et la pratique All Road. Cette version uniquement alu était pour une marque comme Canyon un peu restrictive sur ce segment de marché et pour 2018 le carbone arrive sur le modèle Inflite pour élargir le choix vers le haut.

Bike Café
Une balade en Provence avec le Inflite CF SLX 8.0 Pro Race – photo Bike Café

Ce modèle CF SLX a des arguments pour vous séduire et d’ailleurs il a reçu un Red Dot Design Award en enthousiasmant le jury. Je cite : « Le vélo cyclocross Inflite CF SLX impressionne par son design rigoureusement mis en œuvre. Chaque détail semble être orienté vers une philosophie de la meilleure fonctionnalité possible en combinaison avec la plus haute qualité esthétique. Son aspect élégant intègre une solution de conception exceptionnelle. Son expressivité est soulignée par un graphisme saisissant qui convient idéalement à ce type de vélo. » On partage cet avis sur les aspects design et effectivement le dessin particulier du cadre devrait en faciliter le portage sur l’épaule avec cet angle que seul le moulage carbone peut autoriser. Les modèles alu restent au catalogue de Canyon et conservent une forme plus classique.

Bike Café
Le modèle Inflite CF SLX 8.0 Pro Race

Ne nous y trompons pas, le modèle Inflite CF SLX 8.0 Pro Race est un pur cyclo cross visant la performance et est bâtit sans compromis pour cette discipline. Le marqueur principal de cette orientation est la forme particulière de son cadre (1) qui va permettre un portage plus facile sur l’épaule, un dégagement pour avoir une tige de selle assez haute pour plus de « flex » et une solide accroche des haubans arrières. Le cockpit (2) H31 Ergocockpit CF a été modifié et raccourci de 10 mm. Des passages entre haubans (3) et fourche qui autorisent de monter jusqu’à 40 en taille de pneus. Le mono plateau (4) Sram reçoit un guide chaîne. Des pneus Schwalbe  X-ONEde 33 mm (5) à la norme UCI pour la pratique du Cyclo Cross.

Le test

Bike Café
Prêt à mouliner … photo Bike Café

Nous avons utilisé ce CX essentiellement en usage Gravel et notamment lors de la Gravel Roc qui était par moments comparable à un cyclo cross géant. Les vélos de cyclocross peuvent être d’excellents vélos « all road » et c’est dans cet esprit que nous avons testé ce vélo. Ce CF SLX 8.0 reste un vélo de compétiteur et malgré sa polyvalence, son usage est ciblé cyclo cross même si les cyclocross mens lui trouveront un côté « Gravel » et que les graveleux le considèrent comme un pur cyclo cross.

Ce Canyon vient prendre place dans une gamme de vélos performants et capables d’affronter tous les types de sols. C’est pour cela que nous l’avons confié à Philippe qui pratique le VTT depuis 1989 et qui roule en Gravel sur un GT Grade carbon 105, roues artisanales carbone 28 rayons plats, largeur interne 22,5 mm, pneus Overide 38/34 en chambre, potence 10 mm et cintre Ritchey Venturemax, tige de selle Canyon carbone S13 VCLS, démuitiplication 50/34 et 11/36.

Le parcours de référence de ce premier test s’est effectué sur 50 km pour 800 m de D+ avec du goudron standard, du goudron dégradé et de la piste, le tout tant en montée qu’en descente.

Bike Café
La piste de notre parcours de référence … photo Bike Café

Le Canyon Inflite CF SLX 8.0 Pro Race est un vélo positionné cyclocross. Par rapport au GT Grade, il est plus court en empattement (7 mm) et en base (5 mm), doté d’un triangle avant plus long (2 cm de plus) et d’une potence plus courte de 1 cm, avec surtout une différence de 2° au niveau de l’angle de direction (72,5 pour le Canyon et 70,5 pour le GT), avec un léger avantage en terme de poids pour le Canyon. Donc à priori un vélo plus vif et dynamique, ce qui se confirme lors de l’usage. Si les pneus des deux montures ne sont pas de même section (G-One en 33 contre Override en 38 devant et 35 derrière), ils sont aux mêmes pressions de 3 bars devant pour 3,2 bars derrière. Le GT écrête mieux les chocs, avec pourtant des jantes en carbone (les deux ont la même tige de selle qui participe au confort) … sûrement du fait du cadre et de la section plus importante des pneus. L’avant est un peu trop bas à mon goût et le cintre route ne participe pas à l’aisance en gravel alors que le vélo incite à s’amuser avec ce cadre. Dans les descentes, tant route que gravel, le GT est plus stable tout en répondant positivement au placement du corps (influence vtt que de piloter avec le bassin). Mais nous sommes pour toutes les remarques dans le domaine de la nuance.

Bike Café

Sur à peu près les mêmes parcours Patrick a roulé sur les petites routes et pistes sèches des environs d’Aix-en-Provence. Le vélo est très dynamique et joueur le long du canal de Marseille. Sa légèreté lui donne un certain avantage dans les relances. La légende des cadres carbone « bouts de bois » est à mettre au placard. Après le Terra que nous avons essayé cette année et ce Inflite j’ai trouvé que ces vélos n’avaient rien à envier à certains vélos en acier. Forme et conception, travail sur les carbones utilisés, … les ingénieurs qui conçoivent ces vélos ont fait faire des progrès à ce matériau. La tige de selle qui se trouve fortement dégagée par la forme particulière du cadre joue un rôle dans le ressenti du confort. Les vibrations sont bien absorbées et on ne ressort pas démonté après une sortie sur les pistes caillouteuses. Côté pilotage le cockpit est très bien mais le cintre n’est pas orientable, ce qui pourra gêner ceux qui recherchent une position plus haute. Le niveau d’équipement, comme d’habitude chez Canyon, est à la hauteur. À noter que Canyon ne sera pas contre vous fournir un ensemble cintre / potence réglable au lieu du cockpit H31.

Pierre de son côté a utilisé ce vélo pour participer à la Gravel Roc. La prise en main a été rapide car avec à peine 20 km de training c’est parti sur la Gravel Roc avec ce vélo qu’il découvrait. La prise en main s’est plutôt bien effectuée et Pierre a trouvé que le vélo offrait un pilotage précis. Il fallait mettre par moment les roues aux bons endroits sur les cailloux des pistes du Roc. Le principal handicap pour ce parcours, plutôt cassant, a été son braquet un peu court pour les montées raides et longues.

Bike Café
Pierre à l’arrivée du Roc – photo Bike Café

Le braquet de 40 x 36 de la transmission mono est correcte pour des obstacles courts en cyclo cross, mais sur des montées qui durent, il manque des dents et un 42 à l’arrière aurait mieux fait l’affaire. Le montage avec chambres n’a pas été un bon choix : une double crevaison par pincement nous a stoppé dans notre élan. Il faudra passer au montage tubeless pour un meilleur confort et pour éviter ce type de mésaventure.

Bike Café
Une petite toilette après la Gravel Roc – photo Bike Café

Quelques détails bien vus …

Bike Café

  • Le serrage de la tige de selle est intégré et placé à l’avant sous l’angle reliant tube horizontal et haubans arrières. Cette position évite aux projections de boue de venir l’obstruer.
  • Un petit guide chaîne en plastique très léger (13 g) évitera un éventuel saut. Nous n’avons jamais eu de soucis lors de l’essai avec la transmission qui fonctionnait à merveille : le tout livré de base réglé en sortant le vélo du carton.
  • Les boulons de montage de ce guide peuvent faire évoluer le vélo en montage 2X si nécessaire.
  • Les valves tubeless sont fournies avec le vélo. Les pneus X-One de Schwalbe sont tubeless nous vous conseillons rapidement de passer au montage sans chambre.
  • Les 2 plus petites tailles de cadre (3XS et 2XS) parmi les 8 proposées utilisent des roues 650B pour permettre un ensemble mieux adapté aux cyclistes petits.

Bilan

L’Inflite est une belle machine, au rapport qualité/prix très favorable. Il est équipé de bonnes roues. Il ne rechigne pas, bien au contraire, a être utilisé hors de son domaine de prédilection le Cyclo cross : c’est ce que nous avons fait. Dans la pratique du Gravel bike il y a des groupes identitaires qui traduisent leurs origines : route, CX, VTT … Les marqueurs CX sont bien présents sur ce vélo et sa géométrie oriente l’usage. Dans la famille « je viens du CX » le Canyon Inflite a son mot à dire en usage Gravel. Il est léger, stable et précis. Son pilotage est ludique et il peut parfaitement devenir le vélo « unique » d’un cycliste en recherche de polyvalence.

Bike Café
photo Bike Café

Le cockpit très bien conçu ne nous a pas posé de problème de confort lors de notre test. Par contre, certains cyclistes souhaiteront sans doute disposer d’un ensemble potence / cintre qui permettra un réglage. Pour les pneus c’est pareil, ce sont des modèles CX dont le rendement sur route n’est pas optimum un changement s’imposera en fonction de l’usage sachant que jusqu’à 40 mm ça passe. Voir avec Canyon pour modifier la monte qui est au standard UCI en Cyclo cross (33 mm) et mettre du G-One tubeless ready plus large si vous souhaitez faire uniquement du Gravel avec.

Ce vélo présente un choix de tailles (8) très important, c’est à souligner car c’est plutôt rare.

Les plus :

  • confort,
  • dynamisme,
  • maniabilité,
  • roues,
  • dégagement pour accueillir des pneus de grosse section,
  • ensemble potence/cintre rigide.

Les moins :

  • ensemble potence/cintre avec peu de réglages,
  • cintre de type course,
  • démultiplication un peu longue (40/36) pour conserver du grip dans les montées raides en gravel.

Les +/- mentionnés ci-dessous doivent s’apprécier par rapport à notre essai en condition Gravel uniquement. 

Caractéristiques

  • Cadre Canton INFLITE CF SLX
  • Fourche Canyon ONE ONE Four INFLITE CF DISC
  • JDD Canyon | Acros
  • Dérailleur arrière SRAM RIVAL 1, 11 VITESSES
  • Guide chaîne Canyon Chain catcher
  • Freins SRAM RIVAL 1
  • Cassette Sram PG-1130, 11S
  • Roues DT SWISS CR 1600 SPLINE DB
  • Pneus SCHWALBE X-ONE, 33 mm
  • Manivelles QUARQ PRIME, 11S
  • Mono plateau 40 dents
  • Chaîne SRAM PC-1110
  • Boîtier de pédalier SRAM GXP PRESSFIT
  • Cockpit Canyon H31 ERGOCOCKPIT CF
  • Guidoline Canyon ERGOSPEED GEL
  • Selle ITALIA SLS
  • Tige de selle Canyon S13 VCLS CF (15 – 35 mm Setback)
  • Collier de tige de selle intégré
  • Tailles des cadres : 3XS, 2XS (27,5), XS, S, M, L, XL, XXL (28″)
  • Couleur : STEALTH | LIGHTNING YELLOW
  • Poids 8,2 KG  ( M )

Toutes les infos et détails sur le Canyon Inflite CF SLX 8.0 Pro Race sur le site de Canyon.

Prix : 2799 €

Galerie de photos

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Dommage qu’il n’existe pas de rubrique test du SAV ?
    C’est bien beau l’achat en ligne que mette en avant certaine marque et de ne pas avoir de SAV proprement dit.
    Effectivement, c’est un choix du consommateur ; si en atelier (magasin) on refuse, ces vélos ( Rose, Canyon …) pour ne pas garantir ce service, on ne fait plus notre job ?
    Malheureusement, on voit de plus en plus depuis des années, cette forte mobilisation marketing mise en place par ces marques-là. Au moins avec cette marque, on en a pour son argent, super équipement, super vélo, super rendement la total…. Mais ?
    Notre job en magasin consiste en quoi au juste ?

    Cordialement
    Christian

    • Effectivement Christian … les clients doivent savoir faire le choix. Te concernant, je sais que tu fais un job sérieux et que tu conseilles tes clients en personnalisant des vélos catalogue pour mieux correspondre à leurs besoins. Le travail que tu fais a une valeur et tes clients seront le reconnaître … C’est une tendance qui progresse. On le voit avec l’émergence des Bike Café ou des ateliers comme le tien où les gens reviennent car ils ont besoin d’un contact et d’un échange humain. Les deux mondes vont exister.

  2. La distribution est en train d’évoluer, et celle-ci est inéluctable. Le roseau demeure après la tempête, le chêne a souvent rendu l’âme. L’adaptation dans la situation actuelle vaut mieux que la résistance. Le métier d’expert du cycle va devoir évoluer. Je ne vous connais pas Christian, mais même en vous accordant toutes les qualités du monde, je ne pense pas que vous soyez à la hauteur pour lutter contre les Canyon, Rose ou autre Amazon… Je suis sûr en revanche que vous pouvez vivre en symbiose avec eux, il y a des choses qu’ils ne savent ou ne veulent pas faire car celles ci ne font pas partie de leur business model.
    Utilisez leurs faiblesses, leurs manques, et si vous y parvenez, ce que je vous souhaite, vous ne souhaiterez qu’une chose, c’est qu’ils continuent à se développer. On ne se bat pas contre les changements profonds de société, ou de comportement, on les utilise pour en faire quelque chose de mieux, si ceux-ci sont pervers…
    Belle journée à vous

LEAVE A REPLY