photo d’en-tête : Philippe Aillaud

Si on m’avait dit qu’un jour je roulerais sur des roues équipées de rayons textiles, j’aurais sans doute jeté un coup d’oeil sur le calendrier pour vérifier si l’on n’était pas le 1er avril. Ces roues, dont le cercle en carbone est bizarrement reliées à leurs moyeux par des « ficelles » blanches, sont étonnantes. Les rayons en polyéthylène qui les équipent ont joué les vedettes sur l’Eurobike 2018. La marque CEC components de Pierre Arnaud Le Magnan présentait des roues 29er et 650b équipées de ces fameux rayons qui pèsent deux fois moins que des rayons acier haut de gamme. Fort opportunément nous avons pu obtenir le prêt de ces petites merveilles de légèreté (1,090 kg la paire en 650b) pour les tester sur une monte en 650b avec les excellents pneus Terrene Elwood en 47, distribué par Boost Cycles.

Montage AJP Cycles
Le montage par AJP Cycles Aix-en-Provence – photo Bike Café

Pour planer sur les sentiers

Ces rayons tirent parti des qualités du polyéthylène à masse moléculaire très élevée : ils sont flexibles, résistants, insensibles aux UV aux effets de l’humidité et aux chocs. Chaque rayon pèse environ 2,2 g ce qui représente un sérieux gain par rapport aux rayons classiques.

Roues CEC rayons Dyneema
Planer sur les sentiers – photo Bike Café

La parenté entre ces rayons et les cordelettes de suspente des ailes volantes permettrait-elle aux cyclistes de planer au dessus des cailloux comme les pilotes qui flottent dans les airs ? Pas sûr, mais c’est bien l’enjeu de ces roues, car en plus de la légèreté apportée par les rayons textiles, elles offrent un amortissement des vibrations générés par le terrain sur lequel on roule. La filtration sera meilleure, pour un ride plus confortable. Cela aura pour effet de réduire la fatigue musculaire du cycliste, pour lui permettre de rouler plus vite et plus longtemps. Le confort, sur une certaine durée et sur un terrain difficile, est un élément de la performance.

CEC Components rayons polyéthylène
Ces roues, équipées de rayons textiles, permettraient-elle au cycliste de planer au dessus des cailloux ? … photo Bike Café

Les rayons textiles sont moins sensibles aux déformations liées aux chocs que l’acier, ce qui diminue le risque de voile de la roue. Ils peuvent être montés sur des moyeux standards du marché, jauge de rayon de 14 ( filetage 2,0 mm ), diamètre central 1.8 mm. Ils bénéficient d’une enduction spécifique pour réduire les effets de la friction et peuvent être ajustés en tension de la même manière que des rayons standards. Ils résistent aux UV, à l’humidité et à l’abrasion.

CEC Components rayons polyéthylène
Piste sèche Ventabren – photo Bike Café

Pour l’anecdote, le cycliste et vélociste Fred Paulet (Cévènavélo) a dépanné cette année un cycliste de passage dans sa boutique qui était en galère avec un rayon cassé. Il a dévoilé sa roue en tendant sur celle-ci un bout de suspente de parachute car il n’avait pas sous la main le rayon de la bonne dimension. Le cycliste voyageur a pu repartir et il a roulé plusieurs centaines de kilomètres ainsi avec son rayon de dépannage. Le textile ça marche …

Les roues reçues

Roues CEC rayons Dyneema
Les roues reçues avant montage. Ruban fond de jante, le nouveau préventif CEC, les pneus Terrene Elwood et les valves – photo Bike Café

L’essai

L’essai s’est déroulé fin août (conditions très chaudes) et en septembre principalement sur des pistes et des petites routes de Provence. Les roues ont été montées en tubeless par AJP Aix en Provence. Les pneus Elwood s’installent sans difficulté. Les roues ont été équipées de disques flottants Zeno et d’une roue libre Sram 11 – 42. Elles ont été montées sur mon Caminade perso, cadre acier, équipé en Sram Force, plateau de 38.

CEC Components rayons polyéthylène
Un matin sur la Sainte Victoire – photo Bike Café

J’effectue sur route les premiers réglages, avec quelque part un soupçon de méfiance : je n’avais jamais imaginé rouler « textile » un jour. Du coup, je ne vais pas pouvoir aller rouler sur une plage de nudistes, je vais me faire jeter : je suis textile ! …

Roues CEC rayons Dyneema
C’est particulièrement dans les montées que l’on apprécie la motricité de ces roues – Photo Philippe Aillaud

La première sortie a été une totale surprise en matière de confort. Roues et pneus constituent un mariage parfait. Avec une pression 1,5 bar les roues avalent les pentes et collent au revêtement granuleux en assurant une parfaite traction. Je ne vous parle pas du confort … Philippe, un ami VTTiste qui a roulé sur mon vélo m’a dit « Un véritable pullmann …« . Je sortais pour ma part du test des excellentes Mavic AllRoad 650b chaussées des WTB Byway qui m’avaient déjà impressionnées, mais là c’est le summum : du vrai grand confort.

Les roues offrent un bon rendement également sur la route. Les pneus Terrene ne sont pas les plus véloces sur le bitume mais je les trouve relativement silencieux et suffisamment efficaces. La légèreté de l’ensemble roues / pneus, contribue à ce bon comportement. En descente : c’est le rêve, je m’amuse à affronter les racines et les pierres : j’ai presque l’impression de rouler sur un vélo suspendu. Depuis un moment je suis convaincu que le format 650 est pour moi le meilleur sur mes terrains pierreux. Étant un piètre pilote, sans aucun passé de VTTiste, je trouve que cette monte, trapue et rebondie, corrige mes erreurs et m’offre un gain de sécurité. Attention, il ne faut pas généraliser ce jugement et renier le 700 monté en 38 – 40, mais ici dans le sud, sur nos DFCI rugueuses avec des relances permanentes, ce format de roue est un réel avantage.

Roues CEC rayons Dyneema
Une sortie en bikepacking – Photo Bike Café

Une sortie en bikepacking : j’ai chargé le vélo avec les sacoches de Zéfal et j’ai fait une sortie ainsi chargé. Ces roues sont faites aussi pour le voyages : très bonne filtration bonne souplesse et très bon rendement. J’ai juste constaté un peu moins de rigidité latérale lorsque que je pousse un braquet en danseuse (ce qui n’est pas fréquent pour moi). Mais là encore attention à la finesse du réglage de la pression en tubeless : c’est un élément très important. Sur terrain lisse ou route il convient de remettre le l’air dans les pneus.

Le bilan …

Un must … pour lequel il faudra malheureusement débourser 2200 € la paire … Le prix est le principal défaut de ces roues exceptionnelles. Les prix baisseront peut-être lorsque la diffusion sera plus large. Pour l’instant le produit cible une élite cycliste, avec des objectifs à la hauteur de l’investissement.

CEC Components rayons polyéthylène
Des noeuds pour tenir les rayons sur le moyeu – photo Bike Café

On peut tiquer sur le côté visuel des rayons blancs. On peut également regarder bizarrement les noeuds, qui maintiennent les rayons sur le moyeu. Tous ces détails cosmétiques, passent pour moi en arrière-plan, par rapport à l’énorme gain de confort apporté par cette monte très originale.

Caractéristiques : les ficelles du métier

  • Nom : W24SLD version spéciale de la fameuse W24 de CEC Components
  • Dimension : 650B
  • Jante : #24SL Gravel
  • Nombre de rayons : 28 ou 32 (roues testées en 28 à l’arrière 32 à l’avant)
  • Autorisées par l’UCI

Rayons Textile :

  • Poids d’un rayon = 2.2 g contre 4.7 g pour un rayon profilé haut de gamme du marche ( type CXray ), soit environ 50% de gain.
  • Résistance à la traction supérieure à l’acier (> à 300 Kg).

Galerie d’images

Infos et contact sur le site de Carbon Endurance Components (CEC)

LEAVE A REPLY