« Objets de désirs contemporains » : rien que cela ! Je suis convaincu que le vélo ne réussira à (re)prendre sa place dans les villes, les campagnes et les coeurs des français qu’en étant capable de donner et produire des émotions autres, que celles que nous proposent les retransmissions télévisées des courses.

L’époque, probablement, veut cela. On sacrifie l’émotion et le plaisir pour valoriser le pratique, l’économique et le confortable. Regardez ce qui se passe au sein de l’industrie automobile. Le succès du Renault Scenic est symptomatique. Cette voiture réunit le pratique, l’économique et le confortable sans jamais passer par la case émotion. Il en est de même avec les vélos utilitaires qui fleurissent dans nos villes.

Très beaux vélos éditions GründClaude Droussent, nous présente sa sélection  subjective et éclectique. Subjective, donc indiscutable, de 83 vélos. Il nous offre ici un panorama enchanteur des vélos d’hier et d’aujourd’hui. Que vous cherchiez un beau vélo musculaire ou électrique, un beau vélo pour aller au boulot ou pour avaler des bornes sur la route ou dans les sous-bois. Cette sélection d’objets ne semble pas uniquement guidée par l’esthétisme. L’auteur souhaite nous offrir un panorama assez représentatif de ce qui peut se trouver sur le marché du vélo. Que ce soit de l’artisanat ou de l’industriel, du titane ou du bambou, d’une pratique loisir ou utilitaire, chaque modèle fait l’objet d’un texte situant au choix l’entreprise ou les partis pris du fabricant.

Très beaux vélos éditions Gründ
Très beaux vélos éditions Gründ

Photographiés comme des bijoux, ou des objets de luxe, ces vélos raviront l’esthète qui sommeille en chacun de nous. Si vous avez une âme de collectionneur, suivez le guide.

Très beaux vélos éditions Gründ
Très beaux vélos l’étonnant Blacksheep tout en courbes

Petit détail, je n’arrive toujours pas à comprendre ce qu’a voulu nous dire l’auteur avec ses pourcentages. Par exemple,

  • pour la randonneuse VICTOIRE 2017, il donne 75% pour le design, 25% pour la technologie et 75% pour le prix.
  • Pour le GENESIS Croix de Fer, il donne 75% pour le design, 50% pour la technologie et 50% pour le prix

Même s’il est clairement annoncé que cette sélection est subjective, quel intérêt de noter ces objets ? Quelle signification peut-on donner à ces pourcentages ? Sauf erreur, je n’ai trouvé nulle part de mode d’interprétation de ces chiffres.

Peu importe, ce beau livre est à lire amoureusement voir même religieusement, confortablement posé sur la table de la salle à manger :

  • Pour le plaisir des yeux, à 75%,
  • Pour votre culture vélo à 67%,
  • Pour s’émerveiller à 90%

Et puisque nous arrivons à grand tours de pédaliers en cette saison de Noël, si votre tante vous demande quoi vous offrir à cette occasion, ce livre pourrait faire votre bonheur à 100%.

Bonne lecture.

Informations

Pitch de l’éditeur

L’excitation autour de l’objet « vélo » n’a jamais été aussi forte qu’en ce début de XXIe siècle, à tel point que le cyclisme est redevenu un sport très tendance. Les concepteurs, les artistes et les industriels font preuve de la plus grande ingéniosité et de l’audace la plus surprenante dans leur quête d’absolu, d’esthétique et de performance.
Très Beaux Vélos retrace l’histoire contemporaine de cette quête vieille de 200 ans à travers une cinquantaine de vélos innovants, étonnants, exceptionnels – et parfois inabordables. Vélos de course ou de ville, en fibre de carbone, titane bambou ou même en acier, le rêve du vélo prend vie !

À propos de l’auteur

Claude Droussent a vécu près de 30 Tours de France depuis le début des années 80 en tant que journaliste spécialisé, auteur et consultant en communication.
Il a passé vingt années au sein du groupe L’Équipe dont il a été le directeur des rédactions de 2003 à 2008. Rédacteur en chef de Vélo Magazine dans les années 1990, il a été le co-fondateur de l’épreuve de masse L’Étape du Tour et du trophée du Vélo d’or.
Il a été l’auteur et co-réalisateur des documentaires Hinault, le temps des victoires et Hinault, le temps de la légende, diffusés en juillet 2015 sur France 2.

LEAVE A REPLY