Est-ce que le fait de placer le mot « micro » devant le mot « aventure » est une façon habile d’annoncer que l’expérience proposée va être une aventure … mais une petite ? Une aventure cool, pendant laquelle, normalement, vous ne risquez pas de déclencher un plan de sauvetage si tout ne se déroule pas comme prévu.

Le micro, c’est le monde de l’infiniment petit. Un micron, c’est un millionième de mètre, donc autant vous dire que si vous vous éloignez de votre chez vous d’un millionième de mètre, l’aventure risque de tourner court. Votre vélo ne vous manquera pas trop.

Une petite aventure sans lendemain, n’est pas une histoire d’un soir.

Micro aventure
Comme ne le suggérait pas, d’une manière habile, cette publicité proposée par les notaires de Gironde.

Et si au contraire, une toute petite aventure était la voie vers un moment énorme et inoubliable ?

Parce qu’au Bike Café nous sommes persuadés que ce n’est pas la taille qui compte, on vous l’a prouvé à maintes reprises. Nous vous mettons au défi de trouver si notre préférence va vers des pneus en section 35 ou 40, si on préfère des roues de 650 ou de 700 ?  Nous vous relatons ici des aventures à l’autre bout du monde, des bikepackers qui savent quand ils partent, sans savoir vraiment où ils vont ni quand leur périple s’arrêtera. Ce sont nos Forrest Gump du vélo. ils partent pédaler, sur un coup de tête et reviennent quand ils en ont marre. Comme Forrest, ils en ont marre avant d’être fatigués.

Forest Gump

Au Bike Café, aussi, nous vous avons déjà relaté des aventures où l’engagement ne dépend que de la taille de votre jardin. Et c’est bien.

Un média comme nous

Chilowé (pour Chill away), c’est un média (comme nous),

  • qui a une jolie communauté (comme nous),
  • qui aime la nature (comme nous, comme vous),
  • qui aime bien se bouger le week-end (comme nous, comme vous, et se bouger la semaine aussi, comme nous, comme vous, encore).

chambre

Ferdinand et Thibaut, les deux cofondateurs ont créé Chilowé il y a 3 ans, sont partis de ces deux constats. Ils avaient envie d’être dehors le week-end (après une dure semaine de labeur) et il était compliqué de trouver des solutions et propositions intéressantes d’outdoor le temps d’un week-end. Des propositions pour déconnecter sans trop se fatiguer dans les transports, sans que le week-end ne coûte un oeil, sans se retrouver au milieu d’une dizaine de cars de touristes, venus juste pour faire une photo. Partant de ces constats, l’appel du large étant toujours là, ils ont commencé par créer une petite newsletter, dans laquelle, toutes les semaines ils racontaient leurs trouvailles du week-end. Petit à petit, la communauté s’est agrandie, leurs trouvailles se sont affinés.

meauxAujourd’hui Chilowé propose un catalogue d’idées de sorties, testées et approuvées par leurs équipes. Voir les phoques dans la Baie de Somme, ramer sur la Seine, compter les étoiles, à la Belle-Étoile. Tout un tas de propositions pour vivre un truc un peu différent que se faire une séance de binge watching la série du moment. Aussi le souci permanent est bien de proposer du tourisme responsable, durable, respectueux. Si je devais faire une comparaison, quand on va sur le site de Chilowé, on a un peu l’impression d’aller sur le site de Smartbox… en bien. Parce qu’avec Chilowé, la promesse d’une nuit dans la cabane, ne vient pas l’offre d’un kir royal d’accueil offert. Dommage !

Chillez au Festival

Parce que nous sommes curieux, nous avons, nous aussi chillé, un peu sur le site internet de Chilowé, et nous aimons bien cette aventure proposée: « Découvrir le Vexin en famille avec un âne », comme un remake de la Stevenson.  Parce que Chilowé a l’art de raconter les histoires, de faire un pas de côté pour mieux se décaler, je rêve secrètement qu’ils proposent une jour une micro-aventure sous ce label:« Découvrir sa famille dans le Vexin avec un âne ». Ce serait un joli pas de côté, même si j’ai le secret espoir que ma femme ne lise pas ce billet ; je pourrais avoir besoin d’un bon notaire. Direction la Gironde alors ?

Puisqu’il nous semble qu’il y a beaucoup de points commun entre les chilowé fans et les lecteurs/lectrices de Bike Café, c’est avec plaisir que nous vous signalons la tenue du Chilowe festival, à Paris (oui, c’est encore Paris, mais venir à Paris, c’est déjà une aventure).

Il se tiendra les 19 et 20 septembre 2020 à la Fondation Good Planet. Pour y aller c’est hyper facile, demandez aux Raymond de l’ouest Parisien où est l’anneau de Longchamp, la fondation est de l’autre côté de la rue, en face du moulin. Si vous êtes en quête de sensation, vous pouvez aussi vous rendre à vélo place de la République le samedi et dimanche matin, un ride (prononcer R.A.Ï.D) partira de là à 10 h 00 avec une map, concoctée par Komut (faites gaffes aux tigres dans la jungle parisienne). Faites gaffe aussi aux pelotons désordonnés.

Enfin, un petit mot aux équipes de Chilowé, venez chillez sur Bike Café, vous y trouverez plein de trucs et astuces pour vos aventures et votre communauté. Comme celle-ci par exemple.

Bon festival à tous.

Tout le programme du festival est . Vous pouvez y aller avec vos chéri.e.s, vos enfants, vos grand-parents, vos amis aussi. Le seul truc qui nous semble important, c’est bien d’y aller à vélo.

Avant de vous quitter, il y a un autre truc important, si vous pédalez pour vous y rendre, vous n’êtes pas obligés de mettre un masque (mais c’est jouable dans les faits de pédaler avec un masque, on a essayé) ; par contre n’oubliez pas d’en portez un par personne et si possible de bien le positionner. Sur votre nez, sur votre bouche.

 

 

LEAVE A REPLY