Pourquoi n’ai je pas continué à faire de la course à pied ? C’était quand même plus facile de trimbaler ma paire de baskets plutôt que ce bardas cycliste qu’il me faut maintenant. Ce n’est quand même pas simple d’emmener son vélo en voyage, sans compter qu’avec il y a le casque et tout l’équipement qui prend de la place. Dans certains trains (TER) il y a des crochets, mais pas toujours et notamment dans les TGV c’est galère … Alors comment faire ? Cet article fait suite à celui que nous avions publié en 2018.

BUDS a répondu à la demande

Créée il y a 4 ans, la société grenobloise BUDS a sauté en marche dans le train du transport des vélos. Ce train a même été un TGV pour la société qui s’est rapidement développée, poussée par la forte demande de ce marché. Vendues en ligne ou par des grandes enseignes telles que Allticks et Nordauto, les housses de transport BUDS sont appréciées par les cyclistes voyageurs en train voiture, autocar, … Conçues en France et fabriquées pour l’instant au Vietnam (dans les même unités de production que Lafuma) ces produits sont d’un bon rapport qualité / prix.

Bike Café et l’agence outdoor italienne Vitaminac s’associent pour vous offrir plein de jolis cadeaux de Noël. Pour cela abonnez-vous gratuitement à la newsletter de Bike Café.

Train et vélo : complémentaires

La crise sanitaire a eu pour effet de développer l’usage vélo dans le domaine du quotidien comme dans celui des loisirs. L’intermodalité se développe et même si, comme d’habitude nous avons « un train de retard » (c’est le cas de le dire), le besoin va pousser les moyens et nos déplacements vont intégrer le vélo. Ce n’est pas encore gagné, mais déjà, il n’est pas impossible de s’organiser de temps en temps un petit voyage pour s’éloigner de la grande ville pour rejoindre une gare distante dans une de nos belles régions pour se faire un week-end en vélo backpacking. Geoffroy Sébline pratique ça depuis 20 ans et si vous n’avez pas encore lu son livre je vous le recommande.

Vélo démonté ou non démonté ?

Quel que soit le train emprunté, la SNCF vous offre la possibilité de voyager avec votre vélo (démonté ou non démonté), pour les trajets du quotidien, les escapades du weekend ou les vacances : en TGV INOUI, OUIGO, en TER, Transilien et Intercités, en Europe.

Le voyage avec le vélo démonté étant de loin la pratique la plus courante et c’est là que la housse de transport intervient.

Buds Ultimate Bag
Dans un TGV la housse doit mesurer au maximum 120 x 90 cm – photo BUDS le modèle Trainbag Original le plus vendu de la gamme

Si vous transportez votre vélo plié ou démonté dans une housse, votre vélo compte comme un bagage à main et doit être placé dans les emplacements prévus pour les bagages. La housse doit mesurer au maximum 120 x 90 cm.

Buds … ultimate bag

Pour chaque type de transport la société BUDS a imaginé et propose des solutions. La gamme est très complète et se décline en plusieurs catégories de produits possédant des niveaux de protection, poids, prix, matière, … différents. Je vous invite à la découvrir sur le site de BUDS.

Personellement j’ai retenu 2 produits qui me semble un peu plus intéressants dans la gamme light car ils permettent le transport itinérant du vélo. La housse qui pèse seulement 1 kg est en nylon ; une fois pliée elle pourra trouver sa place dans le sac à dos ou fixée sur un « cage » de fourche. Vous pouvez poursuivre votre voyage et reprendre un train ou un autocar pour le retour ou le transfert vers une autre destination.

Buds Ultimate Bag
Une fois pliée la housse ne pèse que 1 kg et présente un volume à peine supérieur à un bidon – photo BUDS

Bien sûr 1 kilo ça reste du poids lorsqu’on veut optimiser son chargement. Ce sera un choix à faire et lorsqu’on a un point de chute à destination où l’on peut laisser son bagage on peut utiliser la gamme Original en PE 600D (polyéthylène) qui offre pour le double du poids (2 kg) une meilleure protection. Ce modèle étant d’ailleurs le best seller de la marque. 

Train ou Road   

TRAINbag : une housse Vélo respectant le standard SNCF

La nouvelle housse de transport TRAINBag est dédiée au transport ferroviaire, dont les dimensions respectent le standard SNCF (120 x 90 cm), et qui permet également le portage et le stockage d’un vélo de route, d’un VTT ou d’un E-bike en toute sécurité.
Il suffit de retirer  les deux roues et de les placer dans les deux poches intérieures dédiées avec protection centrale pour les axes de roues et le matériel sera parfaitement protégé.

La hauteur suffisante du sac permet de conserver la hauteur de selle. Un support vélo universel en option permet d’ajouter une protection supplémentaire à la transmission. C’est une sorte de sabot fixé sous la boîte de pédalier  D’autres options existent pour assurer une protection totale comme le protège fourche (voir image plus haut).

La housse de rangement pourra accueillir votre équipement et vos outils à l’intérieur du sac.

ROADbag : pour le transport routier

Pour les voyageurs empruntant un véhicule (voiture, autocar, …), la solution Roadbag permet de d’emballer son vélo dans une housse sans avoir à démonter la roue arrière. Cette solution simplifie la mise en oeuvre et la housse garde une dimension limitée qui permet d’optimiser le rangement dans un coffre ou dans une soute. C’est une exclusivité de la marque BUDS qui a séduit bon nombre de cyclistes. 

Ces différentes solutions se déclinent pour les Mountains Bikes … Consultez le site. 

Découvrir toutes ces solutions sur le site de BUDS 

3 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    J’ai acheté la TRAINbag cet été pour remonter d’Hendaye par TGV, car toute les places vélos étaient prises, et oui en pleine été et sur un itinéraire très fréquenté comme la vélodyssée j’aurai du m’y attendre.
    Juste une petite blague faite par la sncf, le format de 120 cm x 90 cm n’est compatible avec aucun des emplacements dans les TGV à deux étages…

    Mon vélo à donc fini au wagon bar puis dans un espace normalement réservé au vélo, mais libre cette fois-ci. J’ai donc l’impression que ça n’est pas le format qui est important pour eux, mais surtout que le vélo soit démonté un minimum et emballé.
    Sinon la housse est très bien, compacte, légère, mais il vaut mieux ajouter des protections sur le plateau (comme du carton épais) pour être sûr de ne pas l’abimer en le posant.

  2. Très intéressé par le voyage train + vélo, j’attendais beaucoup de cet article en me disant: « enfin du nouveau ».
    En fait, il parle d’une … housse de vélo, comme il en existe depuis des années.
    Il est vrai que le modèle light à 1 kg est plus léger que ce que je connais et donc plus facilement transportable une fois en voyage. C’est quand même intéressant.

    Ca doit être un article écrit par le marque ou copié d’un communiqué de presse.
    Cette question est de plus en plus d’actualité et un article plus fourni sur le sujet, écrit par quelqu’un d’autre qu’un représentant serait le bienvenu.
    Je patiente…

    • Bonjour Vince. Comme je l’ai indiqué dans l’intro cet article est une suite à celui-ci https://bike-cafe.fr/2018/04/transports-et-velos-ce-nest-pas-toujours-simple/ Il est effectivement orienté sur la solution Buds (version light) que j’ai trouvé intéressante. Ces deux articles réunis + quelques sujets comme celui sur le livre de Geoffroy Sebline doivent nous apporter des idées, après, à chacun de prendre ces infos et de les transformer en projet personnel https://bike-cafe.fr/2020/11/deux-jours-en-france-a-velo/. Pour info je ne suis pas un « représentant » j’écris en toute liberté et sans être rémunéré. Cela fait 4 ans que Bike Café est publié sur fonds propres (en gros mes sous). Nous allons passer comme tous les blogs / sites et autres dans un modèle économique qui nous permettra peut-être de faire les articles « complets » que vous souhaitez, mais qui forcément coûte un peu d’argent …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here