AccueilDécouvertesL'écho des marquesX-Tend de Mavic : un moteur électrique révolutionnaire

X-Tend de Mavic : un moteur électrique révolutionnaire

La progression du VAE sur les différents segments de marché est remarquable sur l’urbain, le VTT, le gravel ; mais pour la route ça patine un peu : vélos trop lourds, rayon d’action et dénivelé limités, plaisir de rouler au dessus de 25 km/h discutable. La réponse de Mavic à cette problématique est le moteur X-Tend, fruit d’une recherche lancée dès 2016 et poursuivie en partenariat avec BMC qui a conçu le cadre. Aujourd’hui, 120.000 km de tests sur le terrain ont été réalisés. La révolution du VAE typé route est annoncée avec potentiellement des vélos qui afficheront moins de 10 kg sur la balance.

Depuis la reprise de l’entreprise par les frères Bourellier, la marque jaune remonte la pente et s’éloigne un peu de la compétition pour s’intéresser à des marchés plus larges. Mavic a toujours été dans le peloton de tête des entreprises innovantes, ce n’est pas une surprise, mais là, ils nous étonnent carrément avec l’annonce de ce « petit » moteur révolutionnaire. Actuellement, je roule sur un Trek Domane, version électrique, un vélo équipé du moteur TQ-HPR50, qui était annoncé comme le plus léger et le plus silencieux du segment VAE route : 1,85 kg. Du coup avec ses 1,2 kg et sa technologie zéro frottement, Mavic renvoie tout le monde vers une cure d’amaigrissement.

Le moteur X-Tend de Mavic pour les VAE
Le boîtier de pédalier de 89 mm du BMC reste discret, côté pédalier on ne le voit même plus. Manivelle et pédalier standard pour ce prototype – photo Mavic
Annonce
Annonce Trek

Bravo pour le coup de maître, d’autant que le vélo conçu avec BMC pour recevoir cette petite merveille ressemble vraiment cette fois-ci à un vélo normal : pas boursouflé du cadre, avec un boîtier de pédalier accueillant le moteur qui reste discret. Le « sub » 10 kg est atteint et l’argument de vente va faire mouche dans le monde de la route, même s’il faudra attendre que les candidats constructeurs créent des machines pour recevoir ce moteur. Je pense qu’ils vont aimer, car un moteur de 87 mm de diamètre semble très facile à intégrer dans un cadre carbone. Le « Q-factor » de 146 annoncé est tout à fait acceptable.

Le moteur X-Tend de Mavic pour les VAE
Côté pédalier qui pourrait imaginer que c’est un e-road ? photo Mavic

Un projet de longue haleine

Le moteur X-Tend de Mavic pour les VAE
L’âme de ce projet c’est Jean-Pierre Mercat – photo Mavic

Mavic travaille sur le sujet depuis 2016…Ce temps semble long mais il faut considérer la période de Covid et surtout les remous qui ont agité cette entreprise en perdition, sauvée in-extremis par des entrepreneurs français. Aujourd’hui, on peut être fier de voir qu’en France on sait concevoir et fabriquer des produits innovants. L’âme de ce projet c’est Jean-Pierre Mercat, un ingénieur auteur d’un nombre d’innovations considérables dans le domaine du vélo. Je vous invite, si vous ne connaissez pas le personnage a découvrir l’interview donnée à Guillaume Robert de Matos vélo en 2014.

Le moteur est intégré à un châssis BMC – photo Mavic

BMC a rejoint le projet dans la plus grande discrétion pour construire le châssis. Les protos ont tourné sur 120.000 km d’essais et de nombreux points d’améliorations sont en cours de résolution. Nous allons surveiller de près ce moteur qui arrive dans un marché déjà bien fourni et doté de solutions qui ont fait leurs preuves. X-Tend a plein d’atouts et Mavic n’a pas fait une copie de ce qui existait. Le mécanisme sans frottement, la compacité du moteur, le fait de disposer d’un pédalier standard feront la différence. Nous avons hâte de tester une de ces machines dès qu’on le pourra.

Les avantages 

  • Efficacité : peu de friction – pas de friction en mode off – autonomie ;
  • Sensation : pédalage naturel comme sur un vélo normal ;
  • Poids et intégration : moteur permettant de construite des vélos de moins de 10 kg. 

Il reste à faire 

  • Convaincre : rassurer et prendre sa place en OEM sur un marché déjà installé ;
  • Investir et industrialiser : poursuivre la recherche et organiser cette nouvelle filière chez Mavic.

Un test effectué par Road.cc

Je vous invite à visionner cette excellente vidéo (en anglais) de Dave Atkinson Road.cc. Interview sur le vélo avec Maxime Brunand, chef de produit chez Mavic. 

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

5 COMMENTAIRES

  1. jolie vae a quand un constructeur est-il près a produire et commercialiser un vélo équipé de ce moteur révolutionnaire a un prix raisonnable et le poids de moins de 10 k sera t il tenu car pour l’instant les vae sur le marche sont lourd et difficile d’amener sur le plat

  2. Belle technologie. Je possède un vae de marque Specialized Creo SL de 12,2 k, moteur silencieux, hyper agréable à conduire tant sur gravel que route. Idéal pour un cycliste de 80 ans comme moi. Lol!!!

  3. Vu que BMC s’est lancé dans l’aventure pour les proto cadre je pense qu’ils vont continuer l’aventure et faire une commercialisation 2024, 2025
    Après ce sont de belles technologies qui permet aujourd’hui d’avoir des vélos relativement léger par rapport à ce qu’il se faisait il y a quelques années. Exemple moustache dimanche 28 où 29 où le Cannondale synaps neo ou le BMC alpenchallenge
    Pour avoir eu ses trois vélos se sont tous deux super vélo, mais malheureusement très lourd. Le seul qui sortait vraiment du lot c’était le BMC qui pour moi n’était pas reconnu à sa juste valeur. Aujourd’hui je roule un BMC roadmachine Amp avec moteur malhe X20
    Super vélo avec un poids contenu 12,5kg environ j’arrive à faire des sorties de 180 km avec 2000 m de dénivelé. Il me reste environ 40 % d’autonomie. Et Je suis lourd je fais plus de 100 kg ce vélo avec un cycliste de 70 ,75 kg. Je pense qu’ils arrivent à faire la même distance avec environ 3000 m de dénivelé. Par contre c’est super vélo aujourd’hui on a un inconvénient c’est super prix.
    De belles technologies, mais qui sont chers. Je sais que leur recherche nature, mais quand on voit que les vélos équipé du moteur TQ
    Il se trouve pas à moins de cette numéro, et pour cette un Marc avec un groupe 105 mécanique et des roues très bas de gamme. Je trouve que ces prix là même si la technologie coûte cher on pourrait au moins rouler sur du 105 ou du rival électrique et avoir une paire de roues correct, même si elles sont en alu.
    Merci et bye café pour tous ces essais et de nous montrer ces belles nouveautés

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur