Annonce
Annonce 226ERS

AccueilMatosSacoches bikepacking Brooks Scape : solides, pratiques et modulaires

Sacoches bikepacking Brooks Scape : solides, pratiques et modulaires

Le printemps est bel et bien là et, avec lui, l’envie d’allonger les sorties et de partir à l’aventure le temps d’un week-end, voire plus… Le besoin d’être bien équipé en sacoches bikepacking se fait alors sentir.

Inutile de présenter la marque Brooks England, connue et reconnue pour ses selles (j’en ai une d’ailleurs !), ses sacs à dos ou ses sacoches de vélo classiques… mais un peu moins pour sa collection bikepacking : Scape. D’ailleurs, « scape », en anglais, signifie « voyage » en français, et ce n’est pas par hasard… cette collection dédiée au voyage avait déjà été présentée par Patrick ici et Hugo avait testé un ensemble de petites sacoches plutôt dédiées aux virées à la journée.

Annonce
Annonce Trek

Pour ma part, j’ai eu la chance de tester le set de sacoches bikepacking composé de la grosse sacoche de selle (scape seat bag), la longue sacoche top tube (scape top tube bag long), et la grosse sacoche de cintre (scape handlebar roll). J’ai testé les sacoches sur des sorties gravel d’une journée mais aussi, et surtout, lors d’un week-end gravel de deux jours pour la reconnaissance finale du grand parcours de l’évènement Bercé par le Loir. Les sacoches ont donc été éprouvées en conditions réelles, sans ménagement.

Mon vélo, équipé des sacoches bikepacking Brooks Scape pour un long week-end gravel – photo Sabine Barrat

Pour chacune des trois sacoches, je vais présenter ses caractéristiques, la façon dont je l’ai utilisée, ce que j’ai aimé et les évolutions que j’aimerais voir arriver.

La sacoche de cintre Brooks scape handlebar roll

Brooks Scape bikepacking
La sacoche de cintre Brooks scape handlebar roll – photo Sabine Barrat

La grande sacoche de cintre a une capacité de 9 à 11 L, pèse 670 g et peut supporter jusqu’à 5 kg. Elle est composée de deux parties : un harnais, fixé au cintre, et un sac étanche à enroulement, amovible, que l’on vient glisser dans le harnais. Elle existe en deux couleurs, noir ou mud (vert « boue »), coloris que j’ai choisi pour toutes mes sacoches. L’ensemble est vendu au prix de 135 €.

Annonce
Annonce Hutchinson Caracal

Le harnais est facile à monter à l’aide de deux sangles fixées au cintre et une troisième qui vient s’accrocher à la potence. La sacoche est livrée avec des entretoises en mousse pour peaufiner les réglages et protéger le cintre. Les entretoises permettent aussi d’éloigner la sacoche du cintre pour pouvoir mieux passer ses mains sur le cintre et moins compresser les gaines. Le sac étanche s’ouvre des deux côtés. Il y a une sorte de doublure en nylon à l’intérieur dont je n’ai pas de suite trouvé l’utilité. En fait, elle sert à compartimenter la sacoche en deux… on peut décider de remplir la sacoche d’un seul côté en mélangeant tout dans un compartiment unique, ou la remplir des deux côtés pour séparer les affaires dans deux compartiments distincts… détail pratique, donc !

J’ai été heureuse de trouver une sacoche adaptée à mon vélo de petite taille (taille S – 51 cm), laissant peu de place entre le cintre et le pneu, surtout avec ma lampe avant fixée sous le support GPS, et qui s’adapte parfaitement à mon cintre qui n’est ni très large (42 cm), ni très évasé. Une fois le sac étanche fermé et glissé dans le harnais, ça ne bouge pas. La matière du sac étanche n’est pas parfaitement lisse et adhère à la matière à l’intérieur du harnais. Par contre, en début de sortie, le harnais s’est un peu desserré en roulant, surtout dans les chemins un peu engagés, et la sacoche est venue frotter le pneu par moments. J’ai donc pris le temps de bien resserrer l’ensemble des sangles et les ai accrochées fermement sous le harnais et j’ai été tranquille pour le reste de la journée.

Brooks Scape bikepacking
La sacoche de cintre nécessite une attention particulière au serrage, ensuite ça ne bouge plus – photo Hugues Grenon

Pour cette raison, je recommande de placer dans cette sacoche les affaires dont on n’a pas besoin en cours de sortie. J’y avais chargé uniquement mes affaires pour le bivouac. Ainsi, je n’ai eu besoin d’accéder au contenu du sac qu’en fin de journée.

Enfin, la sacoche est modulaire car on peut venir y fixer d’autres sacoches petit format de la gamme, comme la petite sacoche de cintre (handlebar pouch) que l’on peut venir fixer au-dessus ou la plus petite sacoche de selle de la collection (saddle pocket bag), pour venir augmenter ses capacités de stockage en fonction de ses besoins.

J’ai aimé

  • La facilité de montage du harnais ;
  • Le sac étanche à compartiments ;
  • La praticité de la sacoche en deux parties : un harnais fixe + un sac étanche amovible ;
  • L’adaptabilité à mon petit cadre et mon cintre peu large et peu évasé ;
  • La modularité ;
  • Les marquages réfléchissants.

J’aurais aimé

  • Une valve vide d’air sur le sac étanche ;
  • Un système de serrage un poil plus aisé à régler car il faut s’employer un peu !

Page produit sacoche de cintre Brooks Scape.

La sacoche Brooks scape top tube bag long

Brooks Scape bikepacking
La sacoche longue top tube Brooks scape top tube bag long – photo Sabine Barrat

La longue sacoche top tube a une capacité de 1,5 L, pèse 100 g et peut supporter jusqu’à 1 kg. Elle mesure 37 cm de long et 11 cm de haut à l’endroit le plus haut (côté potence, donc). Comme la sacoche de cintre, elle existe en deux coloris (noir et mud) et est vendue au prix de 65 €. Elle est composée d’un grand compartiment, que l’on peut diviser en deux à l’aide de deux scratchs séparateurs fixés à l’intérieur de la sacoche. Elle se fixe au top tube à l’aide de deux scratchs et à la potence à l’aide d’une sangle. La fermeture éclair étanche possède deux tirettes qui la rendent très facile à utiliser en roulant.

Ses dimensions font qu’elle s’est parfaitement adaptée à mon cadre (longueur du top tube, prise au-dessus : 48 cm). Je n’ai pas du tout été gênée par la sacoche en pédalant. Par contre, en descendant de vélo, du haut de mon 1,69 m (sortie de selle à 71,5 cm), je touche la sacoche… je déconseille, donc, aux personnes « plus courtes sur pattes ». J’ai rangé, dans cette sacoche, toute ma nutrition pour la journée, un petit stick de crème solaire, des mouchoirs, une batterie nomade, mes papiers, mon téléphone et câble de charge, bref, tout ce qui doit être accessible rapidement, y compris en roulant. La sacoche permet de passer un câble et m’aurait permis de recharger un appareil en roulant, si j’en avais eu besoin. De temps en temps, j’ai eu besoin de replacer la sacoche qui penchait à droite ou à gauche, mais rien de très gênant. A mon sens, c’est LA sacoche à laisser en continu sur son vélo, même pour une sortie de quelques heures, et à compléter par d’autres pour des expéditions plus longues.

J’ai aimé

  • L’intérieur que l’on peut séparer en 2 compartiments ;
  • Les 2 tirettes pratiques pour ouvrir la sacoche ;
  • Sa grande contenance accessible facilement en roulant ;
  • L’adaptabilité à mon petit cadre.

J’aurais aimé

  • Un ou deux élastiques fixés à l’une des deux parois pour pouvoir y loger ma pompe, en la plaquant contre la paroi, pour qu’elle ne se mélange pas au reste ;
  • Une possibilité de fixer la sacoche en option sur les inserts de top-tube, gage de rigidité surtout pour une sacoche longue.

Page produit sacoche de top tube Brooks Scape.

La sacoche de selle Brooks scape seat bag

Brooks Scape bikepacking
La sacoche de selle Brooks scape seat bag – photo Sabine Barrat

La grande sacoche de selle a une capacité de 8 L, pèse 500 g et peut supporter jusqu’à 3 kg. Comme la grosse sacoche de cintre, elle est composée de deux parties : un harnais, fixé à la selle, et un sac étanche à enroulement, amovible, que l’on vient glisser dans le harnais. Elle existe aussi en deux couleurs, noir ou mud et est vendue au prix de 140 €.

Le harnais est facile à monter à l’aide de deux sangles fixées aux rails de selle et de deux scratchs que l’on vient accrocher à la tige de selle. Le sac étanche s’ouvre d’un seul côté et est composé d’un compartiment unique. Il possède une valve vide d’air qui permet de compacter le sac au maximum. Une fois le sac étanche fermé et glissé dans le harnais, il suffit de bien resserrer le tout et rien ne bouge. Même bien chargée, la sacoche n’est jamais venue frotter la roue et je n’ai pas été gênée par d’éventuels ballotements. Le sac étanche peut être ouvert pour y piocher des affaires sans avoir à le retirer du harnais, il est donc pratique à utiliser lors des pauses durant la journée. J’y avais chargé toutes mes affaires pour la journée (veste de pluie, pantalon de pluie, sous-couche chaude, gants chauds, 2 chambres à air, nutrition…)

Comme la sacoche de cintre, celle-ci est modulaire car on peut venir y fixer, sur le dessus, d’autres sacoches petit format de la gamme, comme la plus petite sacoche de selle de la collection (saddle pocket bag), pour venir augmenter ses capacités de stockage en fonction de ses besoins. Enfin, la sangle du harnais servant à fixer le sac étanche possède un point d’accroche pour y fixer sa lampe arrière.

J’ai aimé

  • La facilité de fixation du harnais ;
  • La praticité de la sacoche en deux parties : un harnais fixe + un sac étanche amovible ;
  • L’accès facile lors des pauses sans démonter quoi que ce soit ;
  • La modularité ;
  • La présence d’une valve vide d’air sur le sac étanche.

J’aurais aimé

  • Un élastique sur le dessus (ou sur un des côtés du harnais) pour pouvoir fixer quelque chose d’un peu encombrant mais léger sur le dessus de la sacoche.

Page produit sacoche de selle Brooks Scape.

En conclusion

Brooks Scape bikepacking
L’ensemble des sacoches bikepacking Brooks Scape en pleine action, lors d’une sortie à la journée – photo Olivia Martinez

Cet ensemble de trois sacoches bikepacking Brooks Scape est parfait pour une virée gravel sur un week-end, voire plus, que la météo soit stable ou changeante. Les sacs étanches, qu’ils soient plus ou moins remplis, peuvent être facilement compressés et fixés facilement. Une fois fixés correctement, rien ne bouge. Le sac étanche amovible, à fixer dans un harnais, qui lui reste fixé au vélo, facilite l’utilisation des sacoches. La sacoche top tube est très pratique à utiliser en roulant et de grande contenance, permettant d’avoir toutes ses affaires indispensables à portée de main. Si je n’ai pas pu tester l’étanchéité des sacoches, à part en roulant dans les flaques, je sais qu’elles le sont car je possède d’autres sacoches petit format de la collection. Par contre, j’ai pu tester la solidité des sacoches « à l’insu de mon plein gré » : en effet, elles ont résisté à une belle chute sans nécessiter de réglage après coup ! Enfin, j’ai aussi apprécié la modularité des sacoches auxquelles on peut fixer d’autres petits éléments de la collection si on a besoin de plus de volume de stockage.

Toutes les infos sur Brooks England.

Annonce
Sabine
Sabine
Je me suis mise au vélo sur le tard, en 2018, à la suite d’une blessure en course à pied. J’ai commencé par le vélo de route, ai de suite accroché et ai vite augmenté les distances et varié les plaisirs : velotaf, triathlon, et me suis essayée au VTT. J’ai découvert le gravel en 2021 : dès les premiers tours de roues, le bonheur : pas de voitures, des beaux paysages , du chemin roulant, les km qui défilent, un peu de vitesse quand on veut, quand on peut, le partage avec les copains, les pauses cafés et + si affinité. Bref, le vélo comme je l’aime.

9 COMMENTAIRES

  1. Merci Sabine pour ce bel article nous faisant découvrir des sacoches encore méconnues.

    Une question,
    Quel est le support GPS (et/ou adaptateur) qui permet de fixer la lampe sinewave beacon ?
    Merci Sabine pour ton retour 🙂

    • Bonjour Francis. Merci pour ton commentaire. J’ai trouvé le support GPS qui se fixe aux vis de la potence sur un site grand public. Il est couplé à un support GoPro, trouvé sur un site spécialisé, qui vient se fixer sous le support GPS et qui permet d’accrocher la lampe. Je t’envoie plus d’infos par mail ! Sportivement. Sabine.

    • Merci John, pour le compliment… Grrrrr (c’est le petit nom de mon vélo), avec ses petites touches de violet ici et là, te remercie également ;-).

  2. Bonjour Sabine,
    Pourrais-tu également me transmettre les informations relatives à ton support GPS/lampe ?
    Grand merci.
    Benoît

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur