AccueilMatosTests équipementsLunettes Cébé photochromiques, on démarre à zéro

Lunettes Cébé photochromiques, on démarre à zéro

La marque Cébé est une pionnière de la fabrication de lunettes de sports. Créée en 1892 dans le Jura, elle n’a jamais cessé d’innover. Sa technologie photochromique Vario, qui offre une variation d’indice de 0 à 3, est particulièrement intéressante dans les sports outdoor où les transitions de luminosité sont fréquentes. Sabine et Philippe ont testé deux modèles de lunettes Cébé photochromiques. Découvrez dans cet article leur test respectif (Photo de couverture Philippe Aillaud).

Le modèle Asphalt, testé par Philippe

Je suis adepte et convaincu de l’utilité des verres photochromiques sur un vélo, et cela quel que soit l’ensoleillement. La technologie de ces verres leur permet de se teinter plus ou moins en fonction de la luminosité, en général sur une plage de 3 indices. Je roule avec des verres de marques différentes, qui s’échelonnent des plages 1 à 3. Cébé vient de sortir des verres d’indice 0 – 3, l’indice 0 apporte une clarté maximale par temps peu lumineux. C’est un point de plus pour les Cébé photochromiques.

Annonce
Annonce Outdoor Cycling Series

Ce nouvel essai vient compléter par l’exemple notre dossier « Le petit guide des lunettes de vélo : afin d’y voir plus clair » que vous pouvez retrouver sur notre site. 

Je découvre 

Après avoir testé récemment les lunettes photochromiques Decathlon Roadr 920, je découvre ces lunettes de vélo de Cébé. La marque jurassienne possède une solide expérience dans le domaine des lunettes de sports et dans la protection pour les skieurs. 

Le modèle testé porte le doux nom d’« Asphalt Line vario grey blue cat 0-3 ». Elles sont livrées avec une simple pochette souple.

Annonce
Annonce Trek

Les lunettes embarquent la technologie des lunettes modernes : poids léger (30 g), large champ de vision, traitement anti-rayures… Les plaquettes de nez et les extrémités des branches droites en caoutchouc permettent un port agréable sur les longues sorties, d’autant que les plaquettes sont ajustables en largeur (et mon nez, sans concurrencer Cyrano, présente une embase plus large que la moyenne).

Les lunettes photochromiques Cébé Asphalt

Pour ne rien gâcher, la monture translucide rehaussée de gris sur les parties en caoutchouc associée au verre discrètement irisé de bleu, joue la discrétion et l’élégance.

À l’usage

Chance, j’ai pu rouler sous un ciel gris, avec une tendance certaine à l’orage. Et là, l’indice 0 est le bienvenu : pas d’obscurcissement, juste la protection des yeux avec filtration des UV et renforcement du contraste. Rassurez vous, j’ai aussi rencontré beaucoup de soleil.

Les lunettes photochromiques Cébé Asphalt

Les verres photochromiques donnant une vision à luminosité quasi constante, on ne remarque pas l’augmentation d’indice, sauf lorsque l’on enlève les lunettes.

En terme de port sur de longues sorties, tant sur route qu’en gravel et en vtt, elles se font totalement oublier.

Pour conclure 

Ces Cébé ont de nombreuses concurrentes chez les fournisseurs de lunettes photochromiques. Elles s’en démarquent par un indice de luminosité commençant à 0, ce qui leur confère une plus grande polyvalence et les transforme en lunettes toutes saisons.

Il y a juste un bémol avec l’absence d’un étui de transport rigide qui serait le bienvenu. 

Prix : 150 €

Infos sur le site de Cébé

Le modèle S’Track Vision, testé par Sabine

Comme Philippe, je suis une adepte des lunettes de soleil à verres photochromiques. En effet, je pratique le gravel et le trail, parfois sur de longues distances (ultra). Lors d’une même sortie, les conditions de luminosité changent, que ce soit en fonction des paysages (paysages dégagés, sous-bois…), de l’heure ou des conditions météo. J’apprécie n’avoir à emporter qu’une seule paire de lunettes, et les garder sur le nez, quelles que soient les conditions. Grâce aux lunettes Cébé S’Track Vision, dotées des verres photochromiques Zone Vario Grey de catégories 0 à 3, c’est possible et ce, de jour, comme de nuit !

Les S’Track Vision au déballage

Les S’Track Vision sont livrées avec un étui rigide et une pochette souple en microfibre. Cette dernière sert aussi de chiffon de nettoyage. Elles pèsent 35 g. Elles existent en 6 coloris et avec 3 écrans différents (catégorie 3, photochromique de catégorie 1 à 3 et photochromique de catégorie 0 à 3). L’écran photochromique Zone Vario Grey Cat 0-3 n’est disponible que pour 2 couleurs de monture : gris/vert et gris/turquoise, le coloris testé ici. L’écran Zone Vario Grey Cat 0-3 existe aussi en version correctrice mais pour d’autres montures.

Le modèle bénéficie de la technologie S’Tech : les branches ont 2 points de contact supplémentaires au niveau des tempes (partie souple turquoise qui se détache de la monture rigide grise) pour assurer plus de stabilité aux lunettes.

Les S’Track Vision en action

J’ai pu tester le modèle S’Track Vision, doté de l’écran Zone Vario Grey Cat 0-3, pendant 1 mois, lors de sorties gravel et trail allant jusqu’à 6h, de jour comme de nuit et sous des conditions météo variées (soleil, brouillard, pluie…), sous des températures allant de 15 à plus de 30°C. J’ai donc mis ces lunettes à rude épreuve et elles ne m’ont pas déçue.

Lunettes Cébé S'Track Vision gros plan
Les lunettes Cébé S’Track Vision à l’épreuve (photo Olivia Martinez)

En effet, j’attends de mes lunettes de soleil qu’elles soient couvrantes et protectrices tout en étant légères, stables et qu’elles ne génèrent aucune douleur (notamment quand on les porte avec un casque). La monture S’Track Vision coche toutes les cases ! Les lunettes se font complètement oublier, que ce soit en courant ou sur le vélo.

La technologie des branches S’Tech fonctionne. Les lunettes sont bien stables et ne bougent pas, même en course, ce qui m’a agréablement surprise car j’ai des difficultés à trouver des lunettes à la fois couvrantes et stables. Un petit bémol, cependant, concernant la technologie S’Tech : je me suis retrouvée une ou deux fois avec les lunettes coincées dans les cheveux après les avoir mises sur ma tête, lors de pauses pendant mes sorties trail, à cause d’une mèche de cheveux prise entre la partie souple de la branche et la partie rigide.

Lunettes Cébé S'Track Vision en trail
Les lunettes S’Track Vision, à l’aise en trail comme sur le vélo (photo Olivia Martinez)

Concernant les verres photochromiques, j’attends d’eux qu’ils réagissent rapidement. Je ne suis certes pas la plus rapide mais, si le temps d’adaptation est trop long, ça augmente mes risques de chute… et je n’ai clairement pas besoin de ça 😂. Là encore, j’ai complètement oublié que je portais des lunettes. Je ne me suis jamais retrouvée dans le noir, ni éblouie, même lors de changements brusques de luminosité, lors d’entrées ou sorties de bois, par exemple. De même, je n’ai jamais été gênée par de la buée sur les verres lorsque j’étais en mouvement, que ce soit sur le vélo ou en trail, même dans les côtes. Par contre, j’en ai eu un peu lors des pauses quand je gardais les lunettes sur le nez.

Enfin, et j’approuve l’avis de Philippe, les verres photochromiques commençant à 0 sont rares, et c’est quand même très appréciable. J’aime porter des lunettes même quand je roule ou cours de nuit. Elles me protègent alors des insectes, des branches, du vent… Grâce aux verres Zone Vario Grey Cat 0-3, plus besoin d’emporter une deuxième paire de lunettes pour la nuit ou un écran de rechange !

Pour conclure

Les lunettes Cébé S’Track Vision aux verres photochromiques Zone Vario Grey Cat 0-3 savent se faire oublier, même pendant de longues sorties trail ou gravel, à la météo changeante. Elles sont couvrantes et protectrices tout en étant légères et confortables. Grâce à la rapidité de changement de teinte des verres et leur stabilité, elles ne m’ont jamais mise en défaut.

  • Prix : 170 €
  • Disponibles sur le site de Cébé
Annonce
Philippe AILLAUD
Philippe AILLAUD
Je n'ai jamais été un cycliste de route : grimpeur, et accessoirement montagnard, pendant 30 ans, vttétiste depuis 89 - 1900 et non 1700 – je suis arrivé sur un cintre tordu pour être plus à l’aise dans les montées. Rapidement le gravel s’est imposé pour sa polyvalence et son confort. Retraité depuis 5 ans, mon crédo est vélo/photo/info. C’est donc tout naturellement que j’accompagne mon complice Patrick pour les événements Bike-Café, que je réalise les prises de vues, et participe à quelques tests et essais.

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour. Lors des tests de lunettes faudrait peut-etre noter la possibilité ou pas d’avoir des verres correcteurs (inserts, etc). Autre point, la vitesse de réaction des verres dépend fortement de la temperature. Avec la chaleur, la plus part des verres photochromiques obscurcissent moins et prennent plus de temps a changer de teinte. Serait intéressant de savoir sous quels conditions climatiques ont été réalisés les tests.
    Autrement, merci pour ces articles 🙂

    • Bonjour Enrique. Merci pour votre commentaire. Les verres vario grey cat 0-3 existent en version correctrice mais pour d’autres montures ! Concernant les S’Track Vision, je les ai testées sous des températures allant de 15 à plus de 30°. Je rajoute cette info dans l’article. Sportivement. Sabine.

  2. Super essai. Je suis preneur si vous avez les informations s’il est possible d’adapter des verres correcteurs. Les verres 0-3 sont parfaits pour mon utilisation. Merci pour l’essai

    • Bonjour Anthony. Merci pour votre commentaire. Les verres vario grey cat 0-3 existent en version correctrice mais pour d’autres montures ! Sportivement. Sabine.

  3. Très intéressant mais il manque des informations. Je fais partie des nombreux cyclistes qui ont besoin de correction de la vue. Mes yeux ne tolèrent pas les lentilles Ne souhaitant pas dépenser une somme folle pour des verres correcteurs j’ai choisi d’adopter la technique de l’insert qui est plus économique et durable. Lors dun test de lunettes merci de compléter l’avis avec celui d’un/une de vos collègues bigleux/bigleuse comme moi.

    • Bonjour Philippe. Merci pour votre commentaire. À la suite d’autres commentaires, j’ai ajouté, pour le modèle que j’ai testé, l’info sur la non existence de verres correcteurs. N’étant pas (encore ) bigleuse, je n’ai pas pensé à mentionné l’existence de clips optiques. Après recherche, il semblerait que les clips optiques Cébé existent uniquement pour les modèles WILD, CINETIK, STAMINA et STRACK 2.0. Sportivement. Sabine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur