Annonce
Annonce Nature Is Bike 2024

AccueilMatosTests équipementsJ'ai l'Alibi pour rouler par tous les temps

J’ai l’Alibi pour rouler par tous les temps

Vous connaissez la marque Koo Eyewear, dont nous avons déjà testé plusieurs modèles de lunettes. Les Koo Cosmo testés avec le Kask Mojito 3, les Koo Supernova testées par Hugo et les solaires Koo Demos n’ont plus de secret pour vous, si vous lisez nos articles. Cette fois, je vous présente le nouveau modèle Alibi, que nous avons découvert lors d’une présentation de la marque sur le Roc d’Azur. J’ai pu les tester sur plusieurs sorties effectuées dans des contextes de luminosité différents, afin de bien apprécier les qualités « 4 saisons » de ces nouvelles optiques.

Test des nouvelles lunettes Koo Alibi
Dans notre belle région de Provence, les passages de l’ombre à la lumière intense m’aveuglent – self-photo Patrick VDB

Le choix des lunettes est pour moi encore plus stratégique que pour ceux qui possèdent une bonne vue. La destruction partielle de mes nerfs optiques complique ma vision, avec un champ visuel réduit, une forte sensibilité à la lumière vive et une réactivité très lente aux changements de luminosité… bref, je ne suis pas gâté à vélo. Dans notre belle région de Provence, les passages de l’ombre à la lumière intense m’aveuglent plus longtemps que d’autres et l’inverse est également vrai, lorsque j’entre dans un tunnel ou dans une zone très sombre. Pour moi, aujourd’hui, je ne conçois pas rouler à vélos sans verres photochromiques, qui s’adaptent bien à ces changements.

Koo Alibi : une nouvelle gamme

De toutes les couleurs

Annonce
Annonce Selle San Marco Regal

Heureusement que nous avons pu bénéficier de l’aide d’Ursula Pina, qui s’occupe du marketing de Koo Eyewear, pour décoder les différentes versions du nouveau modèle de la marque italienne : ALIBI. En effet, il existe pas moins de huit variantes de couleurs, chacune étant associée à un verre spécifique. Dans la collection route, on trouve cinq propositions de montures mates, dans les couleurs Black, Grey, Sand, White et Harbour Blue. Pour la collection MTB/Gravel, on aura trois variantes de montures, également mates, dans les couleurs Dark Blue, Orange et Persian Green. 

En direct du Roc d'Azur
Ursula Pina, responsable marketing de la marque KOO nous présente la gamme Alibi – photo Patrick VDB

Nouvelles lentilles

Les nouveautés sur ce modèle ALIBI ne se limitent pas à la monture, car elles concernent également les verres en polycarbonate Zeiss qui présentent une géométrie cylindrique. Le résultat est un verre enveloppant qui garantit un large champ de vision et offre également ventilation et protection.

Miroir, mon beau miroir…

Deux nouvelles couleurs de verres miroirs sont disponibles : « Gold », qui est montée sur les modèles Black Matt et Sand Matt, est adaptée aux fortes luminosités, avec une base « fumée ». La seconde lentille « Copper » ciblera plutôt les luminosités moyennes en augmentant le contraste. Elle est montée sur le modèle Harbour Blue Matt. 

En direct du Roc d'Azur
Testé sous le soleil intense du Roc d’Azur par Matthieu, le modèle Bleu Foncé Mat Rouge photochromique lentille MR – photo Patrick VDB
Annonce
Annonce Assos

Le nouveau verre Photochromic MR Fuchsia est monté sur le modèle White Matt et le Photochromic MR Rouge sur le modèle Dark Blue Matt, le même que Matthieu a pu faire varier au soleil du Roc. Cette version démarre au niveau de filtration 0 et offre une visibilité et une clarté totales, même dans les situations particulièrement ombragées. On connaît bien maintenant les vertus des verres photochromiques qui présentent une teinte presque transparente, dans des conditions de faible luminosité et qui passent à des teintes plus foncées au fur et à mesure que la luminosité augmente. Sur ces verres MR, un effet miroir apparait, lorsque la luminosité passe de faible à moyenne-élevée, assurant ainsi la protection de l’œil et une bonne qualité de vision. Ces verres sont également dotés de traitements hydrophobes, qui facilitent le glissement des gouttes d’eau.

Pour les trois versions spécifiques au tout-terrain, Koo propose une lentille orange sur le modèle Persian Green Matt. Elle sera appréciée dans les contextes off-road, tels que le VTT ou les chemins de terre. Cette teinte permet d’accentuer les couleurs et révéler les contrastes dans des environnements nature, afin de mieux voir dans les zones d’ombre et de lumière alternées. La lentille miroir verte fumée du modèle Orange Matt permet d’améliorer la visibilité dans un environnement mixte, tel qu’un chemin de gravier.

Test des nouvelles lunettes Koo Alibi
Voilà le modèle qui m’a séduit – photo Patrick VDB

ALIBI, dans ses huit versions, est disponible au public sur kooworld.cc au prix de 180,00 euros pour les versions à miroir et 210,00 euros pour les versions à miroir photochromiques.

  • NOIR MAT OR LENTILLE MR (CAT.3 – VLT 17%)
  • GRIS MAT TURQUOISE LENTILLE MR (CAT.3 – VLT 11%)
  • SABLE MAT OR MR LENTILLE (CAT.3 – VLT 17%)
  • BLANC MAT FUCHSIA LENTILLE MR PHOTOCHROMIQUE (CAT. 1-3 – VLT 75-12%)
  • BLEU PORT MAT CUIVRE LENTILLE MR (CAT.2 – VLT 22%)
  • BLEU FONCÉ MAT ROUGE PHOTOCHROMIQUE LENTILLE MR (CAT. 0-3 – VLT 87-15%)
  • ORANGE MAT VERT LENTILLE MR (CAT.2 – VLT 23%)
  • VERT PERSAN MAT ORANGE LENTILLE MR (CAT.2 – VLT 35%)

Le taux de transmission de la lumière visible (VLT en anglais) est le pourcentage de lumière que va laisser passer la lentille. 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre petit guide pour bien choisir vos lunettes de vélo.

Autres détails

Pour ce modèle on trouvera :

  • Des plaques de nez de rechange et un modèle spécifique pour les nez asiatiques plus fins ;
  • Des lentilles de rechange ;
  • Le système « Optical clip » qui permet d’intégrer un binoculaire pour des verres correcteurs.

Mon choix : Koo Alibi photochromiques cat. 1-3

Test des nouvelles lunettes Koo Alibi
Mon choix s’est arrêté sur les lunettes Koo Alibi BLANC MAT FUCHSIA LENTILLE MR PHOTOCHROMIQUE (CAT. 1-3 – VLT 75-12%) – photo Patrick VDB

Pour moi, les verres photochromiques s’imposent et j’ai retenu, grâce à la présentation qui nous a été faite sur le stand, le modèle Blanc Mat Fuchsia. L’essayage s’est fait sur place : les lunettes épousent bien mon visage et reposent sans glisser sur mon nez. Je quitte Fréjus avec une élégante boîte blanche et bleue dans mon sac et dès le lendemain, je pars rouler vers la Durance sous un ciel d’un bleu éclatant avec un soleil rasant du petit matin particulièrement intense. On dirait que la nature s’était préparée à me faire subir ce qu’il y a de pire pour ma vue.

Les gains de filtration (75 à 12%) ne sont pas meilleurs qu’avec mes habituelles Julbo (75 à 17%), par contre je perçois un gain intéressant dans les transitions entre lumière intense et ombre qui me gênent énormément dans ma pratique. Une partie gravel le long de la Durance me confirmera cet avantage. Le modèle Alibi bleu foncé qui affiche un VLT de 87 – 15 % aurait trop assombri le verre, dans les passages en sous-bois obscurs.

Test des nouvelles lunettes Koo Alibi

Le week-end suivant, la météo a changé. Direction les Alpilles pour une sorte longue de 120 km sous un ciel « bâché », avec même quelques gouttes de pluie en arrivant sur Eygalières. Les verres restent filtrants, mais ils laissent passer plus de lumière pour éclairer cette ambiance de grisaille. Par ailleurs, cette distance et ces 5 heures de vélo me confirment le confort de ces lunettes « poids plume » qui s’adaptent parfaitement à mon casque. Petite anecdote, je les avais oubliées sur le bord du lavabo des toilettes d’un café où je m’étais arrêté lors de cette longue sortie. C’est le drame : heureusement le serveur est venu me les rapporter… ouf ! Elles m’auraient terriblement manqué.

Essayées et adoptées, je vais pouvoir aborder l’hiver sereinement avec ces lunettes qui varient en fonction du temps. Voilà l’Alibi pour rouler par tous les temps.

Toutes les infos sur le site de Koo Eyewear

Annonce
Patrick
Patrick
Aix-en-Provence - Après la création de Running Café, la co-fondation de Track & News Patrick remonte sur le vélo en créant Bike Café. Il adore rouler sur route et sur les chemins du côté de la Sainte-Victoire. Il collabore en freelance à la revue Cyclist France. Affectionne les vieux vélos et la tendance "vintage". Depuis sa découverte du gravel bike en 2015, il s'adonne régulièrement à des sorties "off road" dans sa belle région de Provence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur