Il a baptisé son projet « Do bike up » : un coursier à vélo aide les sans-abri. Les coursiers à vélo sillonnent nos rues pour aller livrer leurs colis aux destinataires. Ils sont, plus que tous les autres, au contact avec ce qui se passe dans le ventre de la cité. Il côtoie la misère qui malheureusement est dramatique dans ces périodes hivernales pour ceux qui n’ont pas de toit. C’est sans doute pour cela que le jeune Hugo Lopes, coursier à Paris chez Coursier.fr, a entrepris de construire un vélo cargo pour aider les sans-abri en leur apportant de la nourriture qu’il récupère.

Bike Café
Hugo Lopes coursier vélo à Coursier.fr

Hugo Lopes est portugais et il vit en France depuis Septembre 2014. Il a suivi une formation en ingénierie des systèmes techniques et des télécommunications. Il a travaillé pendant 9 ans dans sa région au Portugal avec un séjour d’un an et demi en Angola. Il a senti qu’il devait faire quelque chose de différent. En 2014 le Portugal traverse une grave crise économique. Hugo a alors l’opportunité de venir à Paris pour voyager, trouver mieux et s’épanouir. Il travaille dans la restauration puis devient coursier à vélo. « Je suis devenu coursier parce que j’ai toujours eu une passion pour les vélos. Être coursier me permettait de faire un métier qui me plaisait et de concilier l’utile à l’agréable« , explique Hugo.

Do bike up

Le projet « Do bike up » est né en 2015 alors qu’il travaillait dans un restaurant à Paris. Pendant 4 mois, il était la personne qui, à la fin de la nuit, jetait des kilos de bonne nourriture invendue aux ordures. « À ce moment-là, j’ai commencé à conserver cette nourriture pour la distribuer à la fin de mon service aux sans-abri que je croisais sur mon chemin du retour à la maison. J’ai toujours été une personne qui aimait aider les autres et je pense que cela tient à l’éducation que mes parents m’ont donnée. Je viens d’une famille modeste qui s’est battue pour bien gagner sa vie« , précise Hugo.

Pour aider les sans-abri, il essaie de collecter des produits alimentaires et d’hygiène / vêtements. Puis, avec son vélo à travers Paris il s’arrête et aide au hasard de ses rencontres les sans-abri qu’il croise. « J’essaie de filtrer ceux qui ont vraiment besoin d’aide par rapport aux autres qui ne veulent pas être aidés, » explique Hugo.

dobike-up-01

Hugo ne travaille pas avec une association, son initiative est individuelle et bien sûr toute l’aide autour de son projet est la bienvenue. « Pour mon projet, je construis un vélo cargo qui me permettra de transporter les aliments et les vêtements. Il n’est pas tout à fait terminé, il reste à installer la box en métal, mais quand ce sera le cas, ça me permettra d’être plus efficace« , explique Hugo.

Bike Café

« Mon objectif global est d’aider autant de personnes que possible. Ma prochaine étape est de trouver un espace physique (garage ou petite boutique) pour pouvoir stocker les vêtements et la nourriture en vue des maraudes et de bénéficier d’un espace ouvert pour mon projet Do bike up à Paris. J’essaie également d’identifier des restaurants, des sociétés ou des sponsors qui voudraient participer au projet … », conclut Hugo.

Site web : http://dobikeup.webs.com/

PAge facebook : https://www.facebook.com/bicapote/

1 COMMENTAIRE

LEAVE A REPLY