Bike CaféL’édition de 2014 était riche : cette nouvelle édition 2018 s’annonce encore plus riche et actualisée. Il est vrai que le pouvoir de la pédale progresse et la bicyclette. Il gagne petit à petit du terrain dans nos villes, mais il reste cependant pas mal de chemin à parcourir. Olivier Razemon dresse le tableau d’honneur des grandes villes françaises le plus « cyclables »… Strasbourg fait la course en tête, talonnée par Grenoble. La tendance progresse par la base, même à Marseille où, comme le dit avec malice Cyril Pimentel du Collectif Vélo en Ville, « Malgré tous les efforts du Maire, le vélo progresse à Marseille » … Nous ne sommes pas tous égaux en fonction de l’endroit où on habite. Il suffit de voir l’état des routes et le comportement des automobilistes pour constater notre retard, en matière d’infrastructure et de mentalité, sur l’Allemagne par exemple.

La transition cyclable est d’actualité et la perspective des nombreuses grèves des transports va peut-être rallier à la cause de nouveaux cyclistes urbains. La lecture de cet ouvrage achèvera de les convaincre … J’en connais qui s’y sont mis à l’occasion d’une grève et qui depuis ont continué, découvrant qu’avec ce moyen de transport ils n’étaient plus jamais en retard.

Informations

Pitch de l’éditeur

Le vélo est un moyen de transport rapide, fiable, bon marché, sain, peu consommateur d’espace, économe en énergie et non polluant. Pour les distances comprises entre 500 mètres et 10 kilomètres, il constitue souvent le mode de déplacement le plus efficace, le plus bénéfique pour la société et aussi le plus agréable. De nombreux usagers, ainsi que certains décideurs, semblent avoir pris conscience de ces atouts innombrables.
Mais lorsqu’on présente la bicyclette comme un moyen de transport amené à se développer, on assiste à une levée de boucliers : le vélo devient soudain « véhicule du pauvre », « instrument difficile à manier » ou « talisman écologique pour bourgeois rêveur ».

Avec cet essai « poil à gratter », Olivier Razemon bat en brèche les idées reçues qui empêchent encore l’essor du vélo et livre un vibrant plaidoyer pour une transition cyclable.

Cette nouvelle édition de poche a été mise à jour par l’auteur, avec deux nouveaux textes : en introduction, un état des lieux de la pratique cyclable en France en 2018 ; en fin d’ouvrage, un panorama des villes françaises qui peuvent être considérées comme les capitales du vélo… et les autres.

À propos de l’auteur

Journaliste indépendant, Olivier Razemon travaille notamment pour Le Monde. Voyageur, reporter et observateur du monde d’aujourd’hui, il a écrit de nombreux articles sur les transports, l’urbanisme et les modes de vie.
Aux éditions Rue de l’échiquier, il a déjà publié Comment la France a tué ses villes  (2016), Le pouvoir de la pédale (2014), La tentation du bitume (2012) et Les transports, la planète et le citoyen(2010).
Son blog, « L’interconnexion n’est plus assurée », est désormais une référence sur le sujet de la mobilité.

LEAVE A REPLY