Le Caminade full titane, que Serge Barnel vient de réceptionner est un modèle unique en son genre. C’est un vélo sur-mesure pour un personnage qui aime la démesure, surtout quand elle contrarie les critères convenus du marketing industriel. Serge, alias « Sergio », n’est pas un cycliste banal, c’est une « figure » notamment dans le monde du vélo découverte. Il balade ses belles bacchantes et les personnes qu’il accompagne à vélo aux quatre coins de notre belle planète et dans les endroits les plus beaux de notre pays. N’essayez pas de suivre ses déplacements sur facebook, il vous donnera le tournis : tantôt sur un sentier des Alpes, le lendemain en Crête, … Il a la bougeotte Sergio.

Vélos Caminade full titane
Serge voulait un vélo avec lequel il pouvait faire du portage … pari tenu il l’a trouvé.

Pour lui le vélo c’est de l’histoire ancienne et son premier biclou il a dû le mériter à 7 ans avec pour condition, l’obligation de décrocher une place de 1er de la classe. La motivation était déjà présente. À 14 ans, il est déjà épris d’aventures et de voyages. « Le vélo est un instrument de découvertes, il a toujours été présent dans ma vie où maintenant j’ai plus de choses derrière que je n’en ai devant …», précise Serge. En 1981 il découvre dans le Colorado le MTB qu’il allait faire connaître en France en organisant les premières randos sur les sentiers à l’aide de ces nouveaux vélos.

On pose trop souvent faussement les problèmes en terme de solutions
et non pas en terme de questions …

C’est la lecture de Bike Café qui lui a donné l’idée d’aller chercher de nouvelles sensations dans le gravel bike. Il a choisi le Sequoia de Specialized après avoir découvert mon article en mars 2017. Il le customise, avec des roues plus performantes et adapte la transmission à ses besoins. Il a adoré ce vélo, qui l’a conduit sur d’innombrables sentiers, mais déjà quelques idées germent dans sa tête. En 2017, lors du Roc d’Azur on se retrouve tous ensemble à discuter vélo. Serge commence à échanger avec Caminade sur son projet de vélo de gravel. « C’est les conséquences de ce monde industriel, dans lequel nous vivons, qui nous amènent à poser trop souvent les problèmes en terme de solutions et non pas de questions. Quand j’ai imaginé mon vélo, la première question a été : qu’est-ce que je vais faire avec ? Et au regard de mon expérience et de mes possibilités physique, comment j’imagine mon vélo ? … », explique Serge. 

Le projet avec Caminade

C’est un projet qui s’est étalé dans le temps. Serge a toujours eu des cadres titane depuis que le célèbre Joe Murray, avec qui il roulait du côté d’Aspen au Colorado, l’avait convaincu de l’intérêt de ce matériau. Au Roc d’Azur 2017, les Caminade’s boys présentaient leur nouveau gravel full titane. Ils avaient franchi le pas, et maitrisaient dorénavant cette technologie qui intéressait Serge.

« J’ai proposé à Brice de faire un raid avec moi dans les Alpes. On a roulé ensemble 3 jours : on est parti de Gap, on est passé par Embrun et on a fait le Parpaillon pour finir à Cunéo en Italie. Un bon baroud. Il m’a regardé rouler et on a échangé … C’est un p … de service haut de gamme de pouvoir, sur 3 jours, échanger avec le mec qui va dessiner ton vélo », explique Serge. Ne croyez pas non plus que Brice puisse faire ça à chaque fois, c’était  un concours de circonstance et Caminade ne le fait pas avec tous ses clients. Serge voulait un service « de haut niveau » : il a eu le meilleur, car Brice possède l’expérience du pratiquant et de l’ingénieur / artisan connecté à la recherche industrielle. Il y a donc eu un débat « Pas un débat d’opinion entre deux personnes opiniâtres … », dit Serge, mais un échange qui a été argumenté de part et d’autre qui a permis d’aboutir à la conception du vélo.

« C’est le vélo qu’il me fallait … »  déclare Serge. « Avec ce tube arrondi qui rend le cadre très ouvert sur le dessus, ça me va parfaitement pour les portages. D’ailleurs je n’ai pas mis de porte-bidons non plus pour faciliter le transport sur le dos. Et puis cette courbure a pour intérêt de filtrer les chocs à l’avant, car quand on roule avec du braquet sur du pavés ça absorbe, et ça ne fait pas décrocher l’arrière ». Serge cherchait du confort « Car quand tu passes comme moi parfois 10 h sur un vélo il faut qu’il soit confortable. Je voulais également qu’il soit agile pour passer dans des endroits compliqués et qu’il soit stable car à mon âge je ne descends plus comme avant

Pour la transmission Serge voulait un double plateau pour disposer d’une gamme de braquets plus progressive. Le 28 – 38 combiné au 11 – 40, lui offre ce qu’il faut dans toutes les circonstances. Les solides roues de 700 Mavic font plus « tapis volant » sur le sol irrégulier, ça passe mieux. Mais Serge a demandé à Brice de le rendre compatible avec du 650 pour s’équiper d’une autre paire de roues pour un usage plus spécifique. À l’avant il a opté pour un disque de 180 pour avoir un freinage plus progressif.

« On me dit : il est moche ton vélo ! … Je donne souvent des surnoms à mes équipements sportifs : skis, parapentes, vélos … Avec ce vélo j’hésite pour son nom de baptême entre Casimodo et Gainsbar, car quand on le regarde de profil, avec ses formes un peu tordues ça peut évoquer ces personnages de caractère », explique Serge qui est amusé par les critiques, qu’il entend depuis qu’il a pris possession du « Caminade for Sergio ».

Le vélo

Vélos Caminade full titane
Le plan du « Sergio » by Caminade

Brice Epailly nous décode la géométrie particulière de ce vélo « Elle diverge sur 3 points par rapport à nos projets plus classiques. Tout d’abord la longueur des bases a été déterminée pour accepter un double plateau, qui était une exigence de Serge. Ensuite l’angle de fourche un peu typé enduro a été adapté à la potence très courte en 50 mm. Un drop (différence de hauteur entre le boîtier de pédalier et l’axe des roues) plus élevé permet de recevoir des roues 700 x 45/50mm… Et effectivement, on trouve un poste de pilotage haut pour s’adapter à la souplesse d’un gars de 66 ans, un peu cassé par sa pratique intensive du vélo sur de nombreuses années … »

Vélos Caminade full titane
Les petits détails du Sergio – photo Caminade

1- Une potence titane faite par Caminade pour offrir les qualités de pilotage souhaitées par Serge.
2- Une tige de selle intégrée pour bénéficier encore plus du confort du titane.
3- Une fourche titane sur-mesure dessinée et fabriquée par Caminade pour fournir l’angulation souhaitée et la souplesse.
4- Un tirage transversal de câble de dérailleur avant monté sur collier.
5- Des bases permettant d’accepter un double plateau.
6- Un double plateau, rare chez Caminade sur ses projets gravel.

Mon avis

Dans de tels projets on comprend tout l’intérêt du sur-mesure. Je ne suis pas toujours convaincu par ce concept lorsqu’il est un argument commercial jouant sur le « snobisme ». Il aboutit, dans certains cas, à produire des vélos chers qui se ressemblent tous à quelques millimètres prêts. La plupart du temps, pour un cycliste à peu près normal physiquement, un bon cadre ayant une géométrie adaptée à l’usage pourra convenir. Très souvent ce sont les réglages posturaux et le choix du guidon, de la potence, de la selle, … qu’il conviendra de soigner.

Vélos Caminade full titane
Le travail du titane maîtrisé dans l’atelier de Caminade à l’Ille-sur-Têt – Le cadre soudé par Micka et la fabrication de la fourche sur-mesure en titane – photos Caminade

Le vrai sur mesure est un art qui s’alimente d’un dialogue et qui ne porte pas que sur des critères morphologiques. C’est ce que dit Serge lorsqu’il dit qu’il faut donner la priorité aux questions. Dans ce projet ce dialogue a été réalisé comme cela devrait se faire à chaque fois, baroud de 3 jours mis à part, en cherchant la réponse à la question : qu’est-ce que je veux en faire ? Encore faut-il que l’artiste/artisan puisse disposer de toutes les réponses industrielles pour obtenir le résultat recherché. Caminade a l’avantage de la légèreté et de la souplesse d’une petite structure artisanale. Cet adaptabilité s’est ouverte à une connexion avec le monde de la recherche industrielle. Cela permet à cette petite structure d’échanger des idées pour les intégrer dans ses projets. Les fameux cadres avec manchons, conçus par Caminade, sont les parfaits exemples de cette dualité positive.

Vélos Caminade full titane
Serge et son Caminade for Sergio full titane – photo Bike Café

J’ai roulé avec Serge et j’ai pu m’assurer, notamment dans une descente bien pierreuse, que les qualités de pilotage du couple « bonhomme / vélo » étaient parfaites. Les 95 kg de Serge m’ont paru bien légers dans les montées et le pilote était bien posé sur sa machine. Le cockpit est parfait pour lui et les esprits chagrins qui accordent plus d’importance aux critères subjectifs de l’élégance pourront s’accrocher derrière le « Caminade for Sergio » dans les descentes scabreuses. Serge est inscrit à la Gravel Tro Breizh 2019 dont Bike Café est partenaire … La suite des aventures de Serge et de son vélo sera à lire dans « Sergio chez les Bretons ».

Caractéristiques

  • Leviers Sram RIVAL 2×11
  • Cassette  11- 40 Shimano
  • Chaîne 11 vitesse SRAM
  • Dérailleur AR SRAM GX 2 x 11 X-Actuation chape longue
  • Dérailleur avant à collier 35 mm double FD-M8020 tirage transversal / collier bas
  • Roues 29” CrossMax Élite 6 trous avec roue libre Shimano
  • Disque 6 trous 180 mm AV et 160 mm Arrière
  • Pneus WTB Riddler 45 c
  • Serrage arrière DT avec levier amovible compatible axe avant
  • Guidon Ritchey Venture max Comp 46cm
  • Brooks C15 145 mm Carved
  • Tige intégrée Ritchey
  • Pédales Ritchey SPD
  • Pédalier Rotor rex 2.2 38/28 + boîtier press-fit

Contact Caminade

1 COMMENTAIRE

  1. bonsoir patrick
    d’abord felicitations pour votre rubique et bike cafe
    je voudrais rebondir sur la question de l;optimisation du custom des gravel,vous citiez sergio et son sequoia,disposant du meme modele et me posant les memes questions pourriez m’apporter quelques reponses dans ses choix de roues et ses choix de transmission ,merci pour vos lumieres pour un savoyard
    au plaisir de vous lire
    bonne route

LEAVE A REPLY