La tendance du moment est clairement au vélo aventure, au bikepacking, à l’ultra distance et ses épreuves emblématiques, dont la Transcontinentale Race (TCR) et la French Divide qui viennent juste de s’élancer. On ne peut être qu’admiratifs de ces concurrents amateurs qui se lancent dans ces défis sportifs qui allient aventure humaine, dépaysement géographique, stratégie d’orientation et engagement physique. Leurs récits nous laissent rêveurs, puis un jour certains franchissent le pas et se lancent dans l’aventure.

Alors que pour d’autres cela reste et restera du domaine du rêve quasi inaccessible… Parce que la longue distance n’est pas à la portée du plus grand nombre, notamment car elle demande du temps, beaucoup de temps : des heures de selle pour parcourir les étapes sur plusieurs jours / semaines, et surtout de très longues heures d’entraînement en amont. Mais l’équilibre parfois difficile à trouver entre vie professionnelle, vie familiale et joies ou contraintes de la vie quotidienne ne permet pas souvent un tel niveau d’engagement. Pour certains d’entre nous, même un « classico 100 » (qui exige 4 à 5 heures de temps libre) n’est pas facile à planifier. Alors un 200 ? N’y pensons même pas… Ou alors si : une fois par trimestre dans la boîte aux lettres ou chez le marchand de journaux…

Alors que faire dans ce cas-là ? Raccrocher votre biclou et l’échanger contre une paire de chaussures de course à pied ?

Pas si vite : il reste quelques solutions à explorer.

Il y a d’abord bien sûr le Vélo taf où l’on joint l’utile à l’agréable et où mine de rien on cumule rapidement quelques dizaines de kilomètres à la fin de chaque semaine. Le vendredi soir on peut éventuellement allonger légèrement le parcours du retour, histoire de décompresser et de bien commencer le Week-End.

Ultra Courte Distance à vélo
L’Ultra Courte Distance : joindre l’utile à l’agréable et en profiter pourquoi pas pour faire le plein de légumes – photo Sébastien

Mais c’est justement l’agenda du WE qui est compliqué à gérer car souvent chargé d’activités diverses et variées. Alors pourquoi ne pas se laisser tenter par l’Ultra Courte Distance aussi appelée Ultra Courte Ride (l’usage de mots anglais est devenu indispensable de nos jours) ou UCR. L’UCR est une sortie de 20 à 30 km qui prend entre 1 h et 1 h 30 seulement ! Alors oui il faut pouvoir l’assumer et affronter les moqueries gentilles de vos amis qui sont de vrais cyclistes et pour qui 20 km c’est à peine le temps de s’échauffer ou de régler le GPS… Moi aussi au début je n’y croyais pas ! Et pourtant le vélo est une aventure qui commence souvent derrière chez soi. Ce n’est donc pas forcément la peine d’aller très loin pour la trouver.

Ultra Courte Distance à vélo
Rien de tel qu’une sortie UCR pour garder le rythme et d’entretenir une certaine condition physique – Photo Dan de Rosilles

La sortie UCR possède plein de vertus : mine de rien, si répétée régulièrement, elle permet de garder le rythme et d’entretenir une certaine condition physique ; suffisamment pour, le temps venu, allonger la distance jusqu’à 60, 80 voire même 100 km (au-delà, il ne faut pas trop rêver le manque de kilomètre se fera cruellement sentir…). On peut évidemment la caser très facilement au milieu de toutes les activités du WE : à 6 h (pour les lève-tôt) avant le petit déj, le dimanche matin juste à temps pour être rentré pour le gigot de 13h ou en toute fin d’après-midi lorsque le soleil se fait rasant et plus doux. Puis on n’a pas le temps de s’y ennuyer et on profite de chaque coup de pédale, chaque bout de paysage traversé de façon intense.

Ultra Courte Distance à vélo
Tous les types de vélos sont autorisés, toutes les tenues également – photo Dan de Rosilles

Autre bonne nouvelle : aucune règle explicite ni implicite n’encadre l’UCR – tous les types de vélos sont autorisés, toutes les tenues également. L’assistance externe est possible (la maison n’est tout au plus qu’à 15 km), le drafting et les ravitaillements aussi (pour 20 km on peut d’ailleurs se passer de gourde).

Cependant pour qu’une sortie d’UCR soit réussie, on a recensé quelques conseils à prendre en compte :

  • Si possible n’emprunter que des petites routes tranquilles ou des chemins fermés à la circulation.
Ultra Courte Distance à vélo
Inclure un petit col ou une côte un peu costaude – photo Dan de Rosilles
  • Inclure un petit col ou une côte un peu costaude, voire une section Gravel pour transpirer un peu. Alternativement, si on habite dans une région moins vallonée, on pourra choir une section plate qu’on parcourra à plus vive allure.
Ultra Courte Distance à vélo
Sébastien sur le plateau de l’Arbois : des sections Gravel juste derrière chez soi – photo Bike Café
  • Passer par un point de vue ou par un endroit qu’on apprécie particulièrement pour permettre à l’esprit de s’évader, même si ce n’est que quelques minutes.
  • En profiter pourquoi pas pour reconnaître des bouts de route ou des sections Gravel juste derrière chez soi.
Ultra Courte Distance à vélo
L’UCR est adaptée à toutes les saisons, et notamment l’hiver (même pas le temps d’avoir froid) – Photo Sébastien

Cette « quickie du vélo » procure donc de vrais plaisirs, si furtifs qu’on les appréciera d’autant plus.

Ultra Courte Distance à vélo
Rouler 30 minutes, voir la mer et rentrer : c’est aussi cela l’UCR

C’est un peu comme une petite régate en mer à quelques encablures du port. Au passage on regardera vers l’horizon et avec admiration ceux qui partent au grand large pour de plus longues aventures… Et puis peut-être qu’un jour, notre tour viendra… ou pas…

 

3 COMMENTAIRES

  1. Commentaire un peu technique, mais :
    attention, ne tombez pas dans le piège « si je fais court, je dois faire intense », car faire du long implique d’entrainer le métabolisme d’effort (c’est à dire le carburant que votre corps utilise à l’effort) à solliciter les lipides comme carburant. Le problème avec les sorties courtes et intenses réside dans la sollicitation de la filière des glucides qui ne servent pas à grand chose dans une pratique de type Ultra.
    Donc, même si faire de l’intensite est toujours bienvenu, respectez cette adaptation qui elle seule garantira votre succès sur du très long.
    Et (en prenant des précautions avec du secours dans la poche arrière) faire ces sorties courtes en mode « à jeun » vous sera encore plus profitable !

  2. Avec ce genre de sortie comment gérer l’échauffement ? On etend souvent qu’il faut s’échauffer une vingtaine de minutes mais quel est l’intérêt avec des sorties de 30 km ou un parcours vélotaf de 40 minutes ?

LEAVE A REPLY