Annonce

AccueilNOS VÉLOSGRAVEL BIKELa fourche suspendue en gravel : diabolique ou vertueuse?

La fourche suspendue en gravel : diabolique ou vertueuse ?

Article rédigé par Hugo et Patrick – Photo Philippe Aillaud : Matthieu lors du test du Salsa Warbird équipé de la fourche Rudy

Les fourches suspendues à faible débattement font une percée remarquée dans le monde du gravel et du bikepacking. La fourche, symbole diabolique, est-elle en train de créer la zizanie dans notre univers bienveillant, transformant au passage nos gravels en suppôts de Satan ? Il faut admettre que ces fourches offrent incontestablement un réel avantage dans les descentes sur des pistes caillouteuses, et en matière de confort elles font la différence. Pour les « purs et durs » du gravel, cet appendice à l’avant du vélo sera rédhibitoire. Pour ceux qui aiment engager dans les descentes sur des surfaces rugueuses : ce sera le bonheur. Ces fourches s’imposent également en montée en plaquant la roue avant au sol, apportant ainsi un meilleur grip et une grande précision. Globalement, elles apportent un confort de filtration des petits et plus gros chocs, préservant le pilote.

Gravel et fourche suspendue
Gilbert Duclos-Lassalle vainqueur de Paris-Roubais en 1992 avec une fourche suspendue RockShox – photo DR

Pour le clin d’oeil, nous avons voulu placer dans notre article cette photo de Gilbert Duclos-Lassalle, double vainqueur de Paris-Roubaix, qui a osé utiliser une fourche RockShox lors de sa victoire en 1992. Le capitaine de route de l’équipe Z de Greg Lemond, a remis ça l’année suivante, battant sur le fil l’italien Balderini. La fourche RockShox a fait ensuite des émules au sein du peloton de la reine des classiques. En 1994, c’est Andrei Tchmil qui remporte l’épreuve sur son Vitus équipé de cette même fourche. D’autres expériences suivront, notamment chez Bianchi, avec une double suspension avant et arrière. Cannondale apportera son « pavé » (du nord) à l’édifice avec une suspension intégrée au pivot – la Headshok – baptisée Silk Road.

Annonce
Annonce Assos New Mille GTC

Grâce aux progrès du nappage carbone des cadres et à l’évolution des pneumatiques, les suspensions disparaitront de Paris-Roubaix, sans doute et surtout car ces vélos n’étaient pas commercialisables. Leur esthétique douteuse ne faisait pas particulièrement envie aux cyclistes du dimanche. Le surcoût et le poids n’arrangeaient pas non plus la chose. Par contre, des vélos plus consensuels, comme le Specialized Roubaix et le Trek Domane, qui se comportent bien sur les pavés du Nord, ont trouvé de nombreux acquéreurs à la recherche du confort.

Gravel et fourche suspendue

Au début du gravel, les vélos utilisés étaient souvent des cyclocross détournés. Les premiers pratiquants sont allés à la découverte des pistes, sur des montures rudimentaires. Aux US, où le gravel a pris son essor, les terrains sont plutôt de longues pistes larges et roulantes et les modèles de vélos, alors exportés dans le reste du monde, étaient conçus pour ce type de terrain. Des épreuves de bikepacking engagé ont été créées, et la fourche du « diable » est progressivement réapparue sur les vélos de gravel des baroudeurs. Sofiane Sehili, un cycliste bikepacker qui figure dans les meilleurs mondiaux, regrette de ne pas l’avoir utilisée plus tôt. Après avoir remporté la Silk Road et l’Atlas où il espère récidiver cette année, il exprime un avis intéressant que vous pouvez écouter sur Spotzle.
Est-on en train de découvrir et réinventer le VTT ?

Une fourche oui, mais il faut en avoir l’usage…

Le gravel permet une liberté de choix presque totale, tant les gammes de ces vélos sont larges. Le progrès, des pneus de larges sections, montés en tubeless sur des roues aux largeurs adaptées, permet déjà de régler confort et accroche sur bon nombre de pistes. Des dispositifs de potences amorties existent également pour permettre de diminuer les vibrations transmises par le guidon. Mais, si vous voulez obtenir une vraie accroche terrain de votre roue avant, il faudra passer au cran supérieur et faire appel à une fourche suspendue à faible débattement. « Tout dépend de son usage, de son terrain et de sa pratique », explique Sébastien Morin (Boost Cycles) qui réalise des montages à la carte de fourches suspendues sur les vélos de ses clients.

Le choix

Annonce
annonce wishone gravel race

En gravel on parle de fourche à faible débattement. Le besoin n’est pas le même qu’en VTT. Les fourches dont on parle auront un débattement de 20 à 50 mm et seront dotées en principe d’un dispositif de blocage pour les parties roulantes et les sections routières.

Aujourd’hui, il existe du choix en matière de fourches. Vous trouvez sur les catalogues de nombreuses marques une offre de vélos déjà équipés de fourches suspendues. La plupart de ces fourches sont également vendues séparément pour venir équiper, sous certaines conditions, un vélo qui serait né sans. Il conviendra de surveiller sa compatibilité technique avec votre cadre : le pivot par rapport au jeu de direction (des adaptations peuvent se réaliser bien souvent), la longueur de fourche, le déport, le système de fixation des freins et la compatibilité avec vos roues (tailles et axes). Certains de ces éléments joueront sur la géométrie du vélo donc bien vérifier que la fourche ne fasse pas trop varier celle-ci.

Les conseils de Sébastien :

  • La hauteur des fourches suspendues pourra être plus importante que celle qui est née avec le vélo. Cette différence de hauteur aura une incidence sur la géométrie et donc le comportement. Ce paramètre est à prendre en compte avant de se lancer dans le montage.
  • Les fourches suspendues présentent plusieurs mesures de déport. Il conviendra de rester au plus près de celui de la fourche d’origine.

Chez SRAM

SRAM XPLR une avalanche de nouveautés pour le gravel
Photo SRAM

La fameuse RockShox de Duclos-Lasalle a bien évolué. Elle est de retour en version très aboutie dans la nouvelle gamme XPLR de SRAM. Conçue de A à Z pour le gravel, cette fourche – baptisée Rudy – offre un débattement suffisant (30 ou 40 mm) pour vous apporter confort et contrôle lorsque la curiosité vous emmène hors des sentiers battus.

SRAM XPLR une avalanche de nouveautés pour le gravel
La fourche RUDY XPLR – photo SRAM
Annonce
Annonce Urge Papingo Tribe group sport

La fourche Rudy XPLR est spécialement conçue pour le Gravel. Plus d’adhérence, plus de contrôle et beaucoup plus de plaisir. Que le chemin devienne irrégulier, ou que le goudron se délite devant votre roue, la fourche Rudy brille par ses capacités lorsque la route devient difficile ou que le sentier vous appelle. En limitant les vibrations ressenties par votre corps avec la fourche Rudy, vous roulerez plus vite, plus longtemps et serez moins fatigué. Elle vous permettra même de mieux contrôler votre trajectoire, s’assurant que la roue avant reste collée au sol malgré les bosses.

Caractéristiques de la Rudy Ultimate XPLR

La nouvelle fourche Rudy est adaptée à votre vélo de Gravel. Elle permet d’économiser de l’énergie dans les lignes droites et offre suffisamment de débattement pour vous apporter confort et contrôle lorsque les choses deviennent difficiles. Elles est dotée de nouveaux tubes supérieurs de 30 mm, construits autour de la cartouche d’amortissement Charger Race Day (la plus légère à ce jour) et du ressort SoloAir éprouvé. La fourche Rudy offre une direction précise, une compatibilité avec les garde-boues complets ou courts et un look qui s’accordera avec votre vélo de Gravel.

Caractéristiques

  • Conçue pour les vélos de Gravel musculaires et électriques ;
  • Les plongeurs de 30 mm sont légers et robustes ;
  • Options de débattement : 30 mm ou 40 mm ;
  • Amortisseur Charger Race Day réglé pour les besoins du Gravel avec un blocage très ferme de la compression et une très large plage de réglages de la détente ;
  • Ressort Solo Air parfaitement réglé pour un débattement plus court et une meilleure efficacité sur terrain cassant ;
  • Compatibilité avec le garde-boue court à 3 vis ;
  • Compatibilité totale avec les garde-boues à attaches furtives personnalisés ;
  • Té supérieur léger, usiné et anodisé offrant une finition de qualité et durable ;
  • Le liquide de suspension Maxima Plush réduit les frictions et les bruits parasites de la suspension ;
  • Dégagement du pneu jusqu’à 700 x 50 ;
  • Disponible dans le nouveau coloris signature Kwiqsand ou Noir brillant.

Elle accepte des pneus généreux jusque 700×50 mm. L’axe est de 12×100 mm et elle est proposée en deux déports (47 ou 51 mm). Le prix est de 917 €.

Chez Fox

La fourche gravel 32 Taper Cast joue la rigidité. Elle propose des fourreaux de 32 mm et un arceau inversé qui n’est pas sans rappeler celui que l’on trouve sur les fourches VTT du concurrent Manitou. Ce positionnement de l’arceau, outre la rigidité, apporte selon Fox un plus haut niveau d’aérodynamisme.

La fourche FOX TC 32
Photo Fox

Cette fourche, la plus légère jamais conçue et fabriquée par Fox pèse 1226 g sur la balance. Le débattement est réglable de 40 mm à 50 mm en fonction des modèles. Les réglages fin et précis, marque de fabrique chez Fox, sont présents sur cette fourche. Trois positions d’amortissements à la volée : ouvert, moyen, ferme. En mode ouvert à basse vitesse, 22 clics de compression supplémentaire disponibles et 10 clics de réglage de rebond à basse vitesse. Plusieurs niveaux de préparation (cartouches) et de finition des plongeurs (traitement Kashima) sont proposés qui déterminent les trois séries traditionnelles : Factory, Performance Elite et Performance. L’axe est du standard 12×100. Le prix varie de 1197 € à 1550 € en fonction des configurations.

Factory, cartouche FIT 4, 3 positions : 1550 € TTC

Peformance Elite, cartouche FIT 4, 3 positions : 1379 € TTC 

Performance, cartouche Grip : 1197 € TTC

Infos sur le site de Tribe Sport Group

Chez Suntour

Dotée de plongeurs de 32mm la fourche GVX de Suntour propose des réglages de débattement et d’amortissement. Elle offre avec cette polyvalence : adhérence, confort sur des terrains très différents. Elle s’adapte à une variété de tailles de pneus, de styles de pilotage et de conditions d’usage. Cette fourche a été homologuée pour les vélos électriques et elle sera appréciée en e-gravel

Fourche Suntour GVX32

Dotée de plongeurs de 32 mm et proposant des réglages de débattement et d’amortissement, la GVX32 offre une adhérence, un confort et une polyvalence.

Son poids n’est pas son point fort avec 1670 g sur la balance, mais le prix contenu à 510 € est le moins élevé des fourches présentées ici.

Infos sur le site Suntour

Chez Cannondale

La marque Cannondale a abandonné le système Headshok au profit de sa solution lefty qui existe également en version gravel baptisée Oliver Carbon avec un débattement de 30 mm.

Test du Cannondale Topstone Lefty 1
Test Bike Café du Cannondale Topstone Lefty 1 – photo Philippe Aillaud

Nous venons d’annoncer la sortie de la nouvelle gamme Topstone de Cannondale dans laquelle figure plusieurs modèles équipés de la fameuse Lefty. Il sera plus difficile d’équiper son vélo dans ces conditions avec des cages latérales.

Le nouveau Cannondale Topstone
Photo Cannondale
  • Progression du ressort réglable via Ramp Rings / Amortisseur intégral pour la stabilité du pédalage / 30 mm de débattement
  • Ressort pneumatique, rebond et verrouillage (avec soufflage), réglages / ajustements : freins à montage plat et moyeux Lefty 50
  • Pivot conique 1 1/8″-1 5″ / Taille maxi des pneus : 700c (45 mm), 650b (47 mm) / Poids : 1340g
    Prix : 1750 €

Infos sur le site Cannondale

Chez BMC

BMC a fait appel à la société italienne HiRide pour concevoir une toute nouvelle fourche à suspension MTT qui présente un débattement de 20 mm au niveau du pivot de fourche. Cette fourche est exclusive au modèle URS LT de la gamme gravel du constructeur Suisse.

BMC URS LT
BMC URS LT, ne cherchez pas sa suspension elle est cachée dans le pivot de direction – photo BMC

Avec 20 mm de suspension personnalisable intégrés à la fourche en carbone avec suspension MTT, l’URS LT réalise des performances encore plus polyvalentes. Son amortisseur hydraulique et son ressort à bobine souple appuient les styles de pilotage sportifs et efficaces.

Infos sur le site de BMC

Chez LAUF

La fourche de la société islandaise créée en 2010 fait office d’OVNI dans l’univers des fourches à suspension. Son principe diffère totalement des fourches conventionnelles à amortissement par fourreaux et plongeurs. Ce sont des lames carbone qui font office de suspensions.

Fourche Lauf
Fourche Lauf

Les avantages de cette fourche gravel dénommée Grit SL : absence de frictions donc une sensibilité optimum, pas d’entretien, un poids inégalable (850 grammes), pas de réglage, un prix de 840 € en deçà de la concurrence à suspension traditionnelle. Les inconvénients : pas de réglage justement ni en débattement ni en rebond et un look disons « spécial ». Elle est proposée en deux types d’axes 15 et 12×100 mm, pour roues de 700 (conseillées) ou 650, freins flatmount 160 mm, offset 47 mm, pivot conique.

Infos sur le site de Lauf.

Chez MRP

MRP est une PME américaine basée dans le Colorado spécialisée dans les suspensions VTT. Son modèle de fourche gravel, la Baxter, est sorti fin d’année dernière.

La fourche Baxter de MRP
La fourche Baxter de MRP

Ses particularités : de multiples options et une personnalisation poussée en terme de couleurs et stickers. En effet, la fourche est disponible en deux débattements : 40 ou 60 mm, deux déports par débattement, dégagement pour pneus de 45 mm max ou 50 mm max, axes de 12×100 ou 12×110 (boost), pivot conique, freins flatmount pour disque de 160 à 180 mm, réglage de la compression à trois positions (ouvert, moyen, ferme) et du rebond à 20 positions.
Au niveau customisation, vous pouvez choisir la couleur du Té de fourche parmi 16 couleurs, celle des fourreaux et de l’arceau parmi également 16 couleurs et les stickers parmi 6 couleurs ! Ce concept est très novateur concernant une fourche à suspension et parfait pour l’assortir au mieux à votre monture. Voici deux exemples configurés sur le site :

Le prix de base est à 990 $. Malheureusement MRP n’est pour le moment pas distribué en France mais au vu de ses nombreuses qualités et options il ne serait pas étonnant qu’un distributeur s’y intéresse prochainement.

Voir les infos sur le site

Pour conclure

Entre le vélo et le terrain sur lequel il roule, il se passe des choses : vibrations, secousses, chocs… la masse du vélo et celle du cycliste additionnées vont se confronter aux irrégularités des pistes, sentiers, routes… Les solutions pour réduire les réactions induites par les impacts sont nombreuses, reste à trouver celle qui vous conviendra le mieux. Certains sont allés aux extrémités de la taille des pneumatiques, pensant qu’en ajoutant du ballon cela pourrait tout résoudre. Le gain de confort obtenu risque pourtant de donner de la mollesse à l’ensemble, et finalement ce gain de confort deviendra un handicap sur les parties roulantes. D’autres sont partis sur des « flex-ten », des tresses de guidon façon tapis de yoga, des élastomères… ces petits conforts sont intéressants, mais ils n’interviennent pas au niveau de l’accroche et du contact roue / sol, qui est la principale source de ces inconforts.

Gravels suspendus
Quelques Gravels suspendus

Les suspensions s’imposent, comme sur nos voitures, pour jouer les « entremetteurs » entre les roues et la masse du vélo et sa charge. Comme toujours il est question de compromis. Un gravel n’est pas un VTT. C’est un vélo qui aime jongler entre les différentes surfaces et il faut lui donner toutes les chances de mettre son nez partout. Certains, dont je fais partie, résisteront à poser une fourche suspendue sur leur vélo. Question de principe, d’esthétique, de recherche de simplicité… ça peut se comprendre. D’autres adopteront ces fourches qui pourront, avec leur faible débattement et un poids acceptable, leur ouvrir un domaine d’usage plus aventureux. Ce qui est sûr c’est que ça marche et que l’alternative existe désormais. Alors à vous de voir en espérant que ce rapide panorama puisse déjà vous aider à débroussailler les solutions disponibles aujourd’hui.

Annonce
Rédaction Bike Caféhttps://bike-cafe.fr
La rédaction de Bike Café vous propose de nombreux articles issus de communiqués qui nous parviennent via les agences de presse des marques, de organisateurs, des clubs, ... et de tests réalisés par nos rédacteurs. Nous en faisons une sélection pour vous informer régulièrement de l'actualité.

4 COMMENTAIRES

  1. Passionné de gravel mais marre d’être secoué comme un prunier sur les pistes chaotiques,je suis tenté par ce type de fourche.Laquelle me conseillez-vous pour un Look 765 ?
    Cordialement
    Éric

    • Bonjour Eric … Comme nous l’avons indiqué dans l’article le mieux est de vous adresser à votre vélociste pour examiner la compatibilité de votre cadre avec le montage d’une fourche suspendue … Vous aurez déjà des critères de déport qui (c’est mieux) doivent être proches de votre fourche actuelle.

  2. Cher quand on ramène le mm de débattement à l’euro !
    Si on a besoin d’une fourche, il y a peut être erreur sur le choix du parcours ou du vélo.
    Chacun verra midi à sa porte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !