Annonce
Nos produits Bike Café

AccueilMATOSTESTS ÉQUIPEMENTSLa sacoche banane Poc Lamina Hip Pack, petit format simple et bien...

La sacoche banane Poc Lamina Hip Pack, petit format simple et bien pratique

Quand on pense à la marque Poc, on a en tête les vêtements, les lunettes et les casques mais elle propose également une belle gamme de sac-à-dos dédiés au VTT et plus récemment un nouveau produit bien pratique, la sacoche en forme de banane, la Lamina Hip Pack. Calée sur les hanches, la sacoche « Hip Pack » est tendance en gravel et donne la possibilité de rouler sans sac à dos tout en ayant avec soi tous les essentiels pour une journée sur le vélo : nécessaire de réparation, en-cas, clés et papiers. Photo de couve Laurent Belando

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Photo Jeanne Lepoix

Caractéristiques

  • Tissu principal : 100% polyamide recyclé     
  • Dos : 92 % polyester, 8% élasthanne.
  • Doublure : 100% polyamide recyclé
  • Poche intérieure : 85% polyamide recyclé, 15% élasthanne.
  • Poids : 310 g
  • Prix : 80€
  • Plus d’informations sur le produit Poc Lamina Hip Pack

Design

La version testée arbore un très chouette colori camel / beige (Aragonite Brown) mais elle existe également en vert kaki (Epidote Green) et en noir. Bien que ce soit très joli, c’est plus facilement salissant. Néanmoins, le nettoyage est aisé et le passage en machine est tout à fait possible.

Le look est très simple mais fonctionne à merveille. Pas de fioritures, des petits détails réfléchissants, on n’en demande pas plus. Le logo est présent en imprimé blanc sur le devant et gravé dans la mousse protectrice à l’arrière.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Look épuré et joli colori – Photo Jeanne Lepoix

Les matériaux utilisés respirent la bonne qualité de fabrication. Poc annonce utiliser en grande partie des tissus recyclés. C’est un détail, mais pour une pratique durable comme le vélo, c’est un positionnement plutôt malin auquel je suis sensible.

Volume et compartiments

Le volume total de 2 litres est amplement suffisant. Cela permet de ne pas trop charger la sacoche et d’avoir un poids contenu à porter. Les compartiments sont nombreux, bien pensés. Ils permettent de garder ses affaires en sécurité et surtout, on ne passe pas son temps à les chercher.

Tout est fait pour que chaque chose ait sa place. Les clés ont même leur petit crochet pour éviter de transformer la sortie en galère à la fin.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Un crochet pour ne pas perdre ses clés – Photo Jeanne Lepoix

La sangle interne de compression avec fermeture que l’on peut clipser est judicieuse car elle maintient toutes les affaires bien en place dans la poche principale. De plus, elle est ajustable.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Sangle de compression pour ne pas que les affaires ne bougent à l’intérieur de la sacoche – Photo Jeanne Lepoix

Une poche séparée, équipée d’une fermeture zippée étanche, permet de conserver son smartphone en sécurité (même de très grande taille), sans risque de rayures par vos outils ou vos clés.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Poche arrière avec fermeture éclair étanchéifiée – Photo Jeanne Lepoix
Annonce
Annonce Assos

Les poches latérales sur les deux hanches sont particulièrement petites. Elles peuvent paraître superflues mais je les ai trouvées adaptées pour ranger les cartes SD de mon appareil photo ou de petits éléments comme une carte bancaire ou des patchs réparants.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Des poches partout même sur les parties latérales – Photo Jeanne Lepoix

Les possibilités de rangement sont nombreuses mais ne permettent pas le stockage d’éléments plus importants comme un sandwich ou une banane par exemple. Je regrette l’absence de filet qui aurait permis ce genre d’ajout sur le dessus de la sacoche.

À l’usage

La sangle réglable est large et confortable. Elle permet un ajustement optimal pour que la sacoche soit la plus stable possible : d’autant plus appréciable lorsque l’on se met en danseuse ou que l’on descend des portions au revêtement accidenté. Une fois portée, on l’oublie totalement. La ceinture enveloppe une circonférence jusqu’à environ 115 cm mais convient également sans problème aux petites tailles.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Une sangle bien large pour plus de confort – Photo Jeanne Lepoix

L’arrière de la sacoche (côté dos du cycliste) dispose d’une protection mousse VPD afin de protéger le corps du contenu du sac en cas de chute. Les ingénieurs ont bien pensé à la sécurité du cycliste en reprenant la technologie qu’ils utilisent sur leurs protections dorsales, entre autres. Ce rembourrage est épais mais particulièrement léger. Hautement flexible et parfaitement ventilé, aucune gêne à relever.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Mousse de protection généreuse dans le dos et sur les hanches – Photo Jeanne Lepoix

Après une heure sous la pluie, mes effets personnels étaient bien humides, sauf dans l’unique poche arrière où la fermeture est étanchéifiée. C’est bien dommage de ne pas trouver une housse de protection amovible.

Les tirettes des fermetures éclair sont longues et donc facile à utiliser en roulant ou avec des gants. Il y en a dans les deux sens sur la poche principale, ce qui également est très bien pensé.

Test de la sacoche banane Poc Lamina Hip Pack
Tirettes des fermetures à double sens et faciles à prendre en main – Photo Jeanne Lepoix

Les +

●      Pratique

●      Compact

●      Durable

●      Confortable

●      Nombreux compartiments

●      Fermetures éclair robustes

●      Joli design sobre et efficace

●      Majorité des tissus utilisés recyclés

Les –

●      Joli colori mais salissant

●      Pas totalement étanche

●      Poches légèrement étroites

Si vous êtes à la recherche d’une petite sacoche discrète et dans laquelle vous pourrez ranger tout ce dont vous avez besoin sur le chemin, la banane POC Lamina pourrait bien répondre à vos besoins. Même en pratique bikepacking avec de nombreuses sacoches sur le vélo, je l’ai souvent emportée car j’appréciais le fait de ne plus avoir besoin de rechercher et réunir tout ce qui a de valeur lorsque l’on s’éloigne du vélo, pour faire des emplettes par exemple.

Annonce
Jeanne LEPOIX
Jeanne LEPOIXhttp://jeanne-lepoix.com/
Graphiste freelance basée en Île-de-France dans la vallée de Chevreuse, passionnée d’image mais par dessous tout addict au vélo (VTT, Gravel, route) et à l'aventure (voyages et ultra-distance). En juillet 2020, une mini passagère embarque avec Jeanne et son compagnon. Ils comptent bien lui faire partager leur passion mais aussi lui faire découvrir du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez l'actualité de Bike Café chaque semaine dans votre boite mail !