SOMMAIRE : 

Déjà publié  …

Vous lisez en ce moment …

On prépare le cadre pour la peinture …

Track & News
Après grattage … reste à passer la toile émeri pour finir le travail … on a placé les bouchons épargnes 
Track & News
Le vélo tel qu’il a été acheté … la peinture mérite d’être refaite … Démontage complet et opération grattage de l’ancienne peinture … un sacré boulot …

Une bonne préparation représente 90% du travail de mise en peinture. Cette étape est donc particulièrement importante pour obtenir un bon résultat.

Dans un premier temps on commence par supprimer tout ce qui est soudé et qui sera inutile sur le cadre : pattes de dérailleurs, guides-câbles, axes de manettes de dérailleurs et axes de freins si ceux-ci sont  à tasseaux.

Deux méthodes :

  • la torche à gaz  … En effet, les supports sont brasés sur le tube et la brasure fond vers 500 C°.
  • la scie pour ceux qui n’ont pas de torche à gaz.

Avec la torche à gaz …
Le cadre est tenu de la même manière dans l’étau. On accroche chaque pièce à enlever avec un gros fil de fer, on chauffe puis on tire pour décoller la pièce du cadre.
Lorsque le cadre est froid, on termine par un passage de bande abrasive pour faire disparaître le reste de brasure.

Avec la scie …
Sur l’établi, on pose les mordaches sur l’étau, on serre le cadre sur le boîtier de pédalier, on sort la scie à métaux, la petite lime plate et la bande émeri grain 180 et on commence à scier avec précaution.
Attention de ne pas attaquer les tubes au cours de cette opération ! …
La finition se fait à la lime  et à la bande émeri. Les marques de lime ressortiront à la peinture si le fini n’est pas impeccable avec la bande.

Option pattes piste : si vous optez pour les pattes piste, c’est maintenant, avant la peinture. A moins d’opérer comme on l’a fait pour le Peugeot dans l’exemple déjà cité. Le remplacement de pattes route en pattes piste ne présentent pas réellement de difficultés pour quelqu’un qui maîtrise l’usage du chalumeau (oxyacétylénique).
Il convient d’enlever les pattes existantes et de pointer les nouvelles pattes en bonne place avec un outillage simple à réaliser ou même à l’aide d’une roue. L’avantage de l’outillage est de pouvoir maintenir les pattes non seulement au pointage mais pour la soudure. Il est fréquent que l’ensemble haubans/pattes se déforme au moment de la soudure.
On peut acheter des pattes piste ou les réaliser soi-même. Réaliser les pattes soi-même permet d’obtenir une patte avec le même angle que l’ancienne.
On passe par un gabarit en carton qui va servir de gabarit de traçage. Les pattes sont à réaliser en acier 1/2 dur, épaisseur 5 mm. Le trou de l’axe est 10 mm.

Petite inspection : plus rien d’inutile sur ce cadre, il est dépouillé à l’extrême, prêt pour une nouvelle vie de « fixie ».

Outillage : quelques fournitures

Track & News

  • Beaucoup d’huile de coude, de la bande émeri grain 180, un couteau, un
  • pinceau, une brosse à dents et du dégraissant ;
  • Un rouleau de ruban à masquer ;
  • 4 bouchons épargnes à tailler à partir d’un morceau de tringle à rideau en bois … ; dia 30 mm environ légèrement conique pour boucher le boitier de pédalier, le tube de fourche et le tube de selle ;
  • Feuille papier émeri à l’eau grain 500 ;
  • Mastic carrossier bi composant ;
  • Couteaux mastic de carrossier en acier ou plastique.

Lorsque la peinture est d’origine et de belle qualité, on peut se poser la question de poncer jusqu’au métal alors que l’on peut repeindre dessus après un ponçage suffisant pour faire disparaître les rayures ou diminuer les traces d’éclat.

Track & News
Grattage de la peinture … ici avec un vieille lame de scie … Il faut beaucoup d’huile de coude …

La technique la plus radicale mais aussi la plus longue concerne la bande émeri, en alternant grattage avec le couteau (surtout pas le tranchant !) et le ponçage à la bande émeri.
Nous avons rayé de la liste d’autres techniques peu efficaces ou polluantes telles que la torche à gaz pour brûler la peinture ou les décapants peinture industriels ou pire faits maison.
La technique industrielle la plus courante est la projection sous air comprimé appelée de façon générale sablage. Attention suivant le type de particules projetée, ce procédé entraîne un effet sur les tubes de faible épaisseur qui peut les rendre cassants voire les déformer. La solution du microbillage (on projette des billes de verre à la place du corindon ou de la grenaille) fonctionne : il convient de s’assurer que l’on a bien affaire à ce type de projection.

Track & News
Après le grattage une bande de toile émeri permet de finir le travail

On termine le travail de ponçage par un dégraissage complet du cadre. On brosse soigneusement avec le dégraissant l’intérieur du boîtier de pédalier, du tube de direction, du tube de selle.
Dernier examen fenêtre pour vérifier qu’il n’y a toujours pas de fente et que la rouille a disparu.
Pensez à nettoyer soigneusement l’intérieur du tube de direction et du boîtier de pédalier débouchez les trous d’évacuation. Oui, il doit y en avoir.(photo)

Les mieux équipés passeront un coup de soufflette pour terminer le nettoyage.
On met en place les bouchons épargnes pour les boîtiers de pédalier et de direction et pour le tube de selle. (photo)On protège au ruban à masquer le filetage du tube de fourche.
Il est temps de se préoccuper de la décoration du cadre et trouver les transferts ou adhésifs qui vont être la touche finale de la peinture :

 

Ultime remarque : ce serait dommage que le beau cadre fraîchement peint nécessite une dernière reprise notamment à cause du boîtier de pédalier. Il est souvent préférable de faire un montage « à blanc » (et donc avant peinture), en particulier pour valider l’équipement du boîtier de pédalier et sa ligne de chaîne.
On verra tout cela plus loin.
Pas de précipitation donc sur la peinture.

La suite à paraître :

et bientôt si ça vous plaît vous aurez la suite : 

  • On peint le cadre …
  • Le tri des pièces nécessaires …
  • Recherche des manquants et retour sur les standards …
  • On remonte … et on fignole …
  • On roule … la garde-robe et les équipements …

Pierre

3 COMMENTAIRES

  1. bonjour,
    je n’arrive pas à trouver en magasin le petit bidon noir « huile de coude » 😉

    (et vivement l’article sur les standards…)

  2. Bonsoir,

    Pour ôter les petites bricoles soudées au chalumeau à gaz il faut compter de chauffer pendant combien de temps? J’ai testé avec un petit chalumeau gaz propane et butane sur des guide câblés sans succès.
    Merci pour vous articles dont je me réjouis de lire la suite.
    Salutations

    • Tout dépend de la qualité du chalumeau. Récemment mon voisin avait acheté un chalumeau chez Leroy Merlin vendu pour faire des brasures à 650 degrés. Finalement c’est moi qui lui a fait ses brasures avec mon poste car son chalumeau ne fait même pas fondre la brasure … Si le chalumeau fonctionne bien on doit voir rapidement le tube du cadre devenir rouge sombre et à cette température que la brasure doit fondre …
      Pierre

LEAVE A REPLY