En couverture une expérience menée sur Bike Café en mars 2019 sur le e-Xelius de Lapierre sur 175km – photo Luc Royer

Il fallait que ça arrive un jour … Mettre en concurrence sur un long trajet des vélos équipés d’une assistance électrique face aux vélos musculaires. En 2020 ce sera fait et encore une fois c’est l’inventif Luc Royer de Chilkoot qui a eu cette idée. Luc nous a habitué depuis les débuts de l’aventure Chilkoot à des scénarios cyclistes toujours plus recherchés et travaillés dans les détails. Avec la Blue Train Historic Race les participants à cette première épreuve d’un nouveau genre vont ouvrir une nouvelle voie de l’aventure à vélo. Ils seront les pionniers d’une nouvelle pratique d’Ultra distance en vélo équipé d’une assistance électrique.

Cette épreuve risque de devenir un banc d’essai pour les marques de vélos, qui pourront se challenger sur l’efficacité de leurs solutions techniques, dans un esprit sportif et aventureux.

La Blue Train Historic Race, c’est quoi ?

Luc adore puiser dans l’histoire (la vraie) la trame des événements cyclistes que son esprit fertile invente. La Blue Train Historic Race n’échappe pas à sa démarche d’organisateur, car c’est le mercredi 12 mars 1930 que Woolf Barnato, fort de ses trois victoires consécutives aux 24 Heures du Mans au volant d’une Bentley décide de se lancer dans un pari un eu fou : battre le Train Bleu en atteignant l’Angletterre avant que le train arrive lui même à Calais.

Chilkoot Blue Train Historic Race
Le tableau de Terence Cuneo qui décrit ce duel entre la Bentley et le Train Bleu.

Woolf Barnato agacé par les récits des exploits un mois plus tôt de Dudley Noble au volant d’une Rover Light Six et de E.J.P. Eugster au volant d’une Alvis Silver Eagle, qui avaient devancé le train en ralliant Calais depuis Cannes par la route, respectivement vingt minutes et trois heures avant, voulait faire mieux. Barnato, qui était propriétaire de la marque Bentley, propose alors de renchérir à la mise du pari : il compte atteindre l’Angleterre avant que le Train Bleu n’arrive à Calais au volant de sa Bentley Speed Six Saloon carrossée par H.J. Mulliner et disposant de 140 ch sous le capot.

Barnato et son copilote Bourne ont atteint le Conservative Club à Londres, quatre minutes avant que le Train Bleu n’atteigne Calais … Pari gagné.

90 ans plus tard

Luc Royer nous annonce qu’il a imaginé que cet itinéraire entre Cannes et Londres, du Carlton à Little Ben via les ravitaillements et contrôles de passage d’Aix-en- Provence, de Lyon, d’Auxerre, de Paris (villes de ravitaillement en essence choisies en mars 1930 par Woolf Barnato pour sa Bentley noire) et des ports de Calais et de Douvres (1350 km environ) puisse (re)devenir le théâtre d’une course officieuse, dans la plus pure tradition des Blue Train Races illégales de la fin des années vingt – début des années trente, non plus en auto mais à vélo, pour marques et « Gentlemen bikepackers ».

La BLUE TRAIN HISTORIC RACE sera une course de Grand Cyclisme qui verra se challenger côte à côte, sur routes ouvertes non balisées (itinéraire à la décision, tracé et discrétion de chacun(e)), des cyclistes d’ultra distance sur des vélos musculaires et sur des vélos à assistance électrique, qui appliqueront leurs stratégies associées respectives.

Les conditions de participation

Le montant de l’inscription est fixé à 200 euros pour chacun(e) des challengers auxquels s’ajoutent le coût de la fabrication de leur maillot officiel numéroté d’un chiffre blanc (catégorie MBCL Muscle Bike Cannes London) ou d’un chiffre rouge (catégorie EBCL Electric Bike Cannes London) sur la double poche poitrine ainsi que sur la poche arrière gauche (réfléchissantes).

Chilkoot Blue Train Historic Race
Les maillots BTHR 2020 officiels seront confectionnés avec soins, à la main, pour chacun des cyclistes d’ultra-distance, dans l’atelier des Vêtements GAUTIER (13 Le Puy-Sainte-Réparade).

Une seule batterie sera autorisée pour les vélos à assistance électrique. Elle sera marquée/estampillée BTHR par l’organisation lors des vérifications techniques du vendredi 13 mars 2020 à Cannes et le débridage de la limite d’assistance des 25 km/h sera interdit.Toutes les solutions d’optimisations techniques des vélos tant musculaires qu’électriques sont envisageables, à l’image des différentes motorisations et des choix de cylindrée et de carrosserie des Rover, Alvis et autre Bentley du tout début des années 30, l’objectif de cette course étant de s’imposer comme la plateforme privilégiée de recherche & développement du cyclisme sur route et comme forum de débat relatif à l’arrivée de l’assistance électrique sur ce segment.

Les candidats challengers pré-déclarés ainsi que les cadreurs et marques constructeurs recevront par voie postale, à l’ancienne, d’ici à la fin de ce mois de novembre, une invitation à se préparer puis à s’aligner au départ (à la confrontation) de « la BTHR 2020 ».

Le départ de cette première Blue Train Historic Race (depuis la Croisette – devant l’InterContinental Carlton de Cannes) est programmé vendredi 13 mars 2020, à 18H00…

« Who will be the first among the challengers at Little Ben in London ? »

Les infos sur le site de Chilkoot

 

LEAVE A REPLY