Peu de marques peuvent aujourd’hui se targuer d’avoir contribué à la genèse de notre pratique cycliste. C’est pourtant le cas d’IBIS, créée en 1981, par Scot Nicol, dans un petit atelier de Mondocino en Californie. Sans plan de développement et sans argent, la marque a forgé son histoire et son identité en devenant, un des acteurs majeur de la naissance du « Mountain bike ». Aujourd’hui, installée à Santa cruz (CA), l’entreprise emploie 26 personnes et fait perdurer l’esprit des pionniers, tant dans son management que dans sa production.

Avec ce Gravel Häkka MX, Ibis nous propose sa vision, et son savoir faire. En créant un vélo, qui dévoile sur le papier, une nette volonté de polyvalence.

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS
Ci-dessus : l’esprit IBIS dans toute sa splendeur. La cabane est tout simplement le premier atelier de la marque. Elle pose son « hand job » unique sur le monde du vélo depuis maintenant 40 ans.

IBIS Häkka MX, l’oiseau rare

Le cadre montre des lignes classiques et une déco plutôt sobre et discrète. Il n’y a rien d’ostentatoire sur ce Häkka MX, c’est dans les entrailles de la bête qu’il faut fouiller pour découvrir son caractère bien trempé. Avec ses 1000 grammes sur la balance, le cadre, associé à la très bonne fourche ENVE G Serie, permet un montage light, gage de réactivité.

Test du vélo de gravel Häkka de Ibis
Les lignes pures et claires du Häkka MX, cachent un concentré de technologie.

Notre modèle de test prêté par Race Company qui distribue la marque en France, est équipé du groupe et des roues Shimano GRX, ainsi que de la tige de selle télescopique KS LEV CI. Cette dernière étant facilement actionnable au guidon grâce à la manette située à gauche. Le vélo est chaussé pour l’occasion de pneus GoodYear Connector tubuless en 700×40, qui ont déjà fait l’objet d’un test sur Bike Café. Le cadre accepte également des roues en 650B, si vous souhaitez monter des sections de pneus plus grosses (pneumatiques jusqu’à 2.10). L’ensemble affiche un poids contenu de 8,5kg en taille 58.

« Avec le HÄKKA MX, la frontière entre cyclocross, gravel bike et vélo de route, est vraiment mince … »

L’Ibis en vol

Testé autour de la Sainte Victoire, et dans le massif du Garlaban près de Marseille, sur des sentiers techniques, des DFCI, et des petites routes. le IBIS Häkka MX a immédiatement montré de belles aptitudes. Réactif à souhait, il encourage les relances et le coup de pédale généreux. La fourche ENVE absorbe bien les aspérités du terrain et offre une bonne rigidité latérale lors des passages en danseuse. La douille de direction n’est pas très haute, ce qui augmente encore la sensation de rigidité sur l’avant du vélo.

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS
Le vélo se montre aussi a l’aise dans les airs que sur terre.

« Le IBIS est globalement très homogène, et se montre à son avantage dès que la piste s’élève. »

Le groupe Shimano GRX a déjà fait ses preuves dans d’autres tests. Il apporte ici encore, confort et précision. Que se soit dans le freinage où le passage des vitesses, il fait des merveilles.

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS
Le groupe, Shimano GRX assure fluidité, freinage puissant et poids contenu.

Les nouvelles roues Shimano GRX viennent accompagner par leur nervosité et leur légèreté le comportement sportif de ce IBIS Häkka MX. Souvent sous estimée à mon sens sur route ou en gravel, la qualité des roues nippones est incontestable. Ces roues GRX ne dérogent pas à la règle et elles viennent renforcer le tempérament joueur du vélo. La tige de selle télescopique de chez Kind Shock fonctionne bien et le système d’activation grâce au levier gauche est très ergonomique. Je reste cependant réservé sur l’utilité de cet équipement pour un usage gravel.

Bien pratique en Enduro ou en Cross country engagé, celle-ci ne m’a pas été d’une grande aide lors de mon test. La raison est simple. Vous ne descendez pas de la même manière en Gravel et en VTT.

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS
La tige de selle télescopique de chez Kind Shock fonctionne bien et le système d’activation grâce au levier gauche est très ergonomique.

Baisser la tige de selle, pour faciliter le passage du centre de gravité vers l’arrière (les fesses au dessus de la roue) est une technique bien utile pour le passage de grosses dalles par exemple. Mais cela n’est réellement efficace que si vous avez une fourche à l’avant pour absorber la première partie du franchissement. Pour descendre des parties techniques en gravel, il est au contraire important de placer sa roue avant avec le plus de précision possible, en évitant les arrivées trop frontale sur l’obstacle. On ne peut se permettre de tirer tout droit dans la pente, comme sur un VTT avec 140 mm de débattement. La tige de selle téléscopique n’a donc à mon sens qu’un très faible intérêt pour le pilotage en gravel.

Le vélo est équipé de la selle Tioga undercover stratum qui a fait l’objet d’un test précédent.

Pour la partie motricité, les pneus Good Year connector se comportent très bien. Gonflés à 2,5 bars, ils sont efficaces pour le tout terrain, mais moins performant et polyvalent sur route que d’autres modèles.

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS
L’intemporelle typographie IBIS

Après quelques 400 kilomètres, je suis vraiment conquis par le confort et le comportement de ce Hakkä. C’est un vélo avec lequel on ne s’ennuie pas et qui permet également de longues heures de selle. Joueur et polyvalent, il confirme les promesses annoncé dans sa fiche technique.

Une géométrie pour les grandes migrations

Les lignes classiques, du IBIS Häkka MX offre de belles capacités pour charger le vélo en bikepacking. Aucun problème pour mettre une sacoche de cadre de grande taille, ainsi que des bidons. Il dispose de nombreux d’œillets pour fixer des gardes boues, qui permettent de transformer ce IBIS. Sa polyvalence lui permettra de jouer les transformistes en passant du Monstercross à un vélo d’Ultra distance sur route, en 3 coups de clés BTR. Le désormais classique choix, du vélo unique possédant deux paires de roues différentes est très cohérent, sur ce cadre.

« French Divide où Paris-Brest-Paris, tout est envisageable avec
ce IBIS Häkka MX »

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS
Le IBIS sera aussi a l’aise dans une descente technique que sur un BRM de 200 kilomètres.

Retour au Nid

Pour conclure, le principal atout de ce IBIS est sa polyvalence. Sa vivacité dans les relances, ainsi que son agilité sur les pistes défoncées, le destine à des cyclistes qui aiment jouer sur tout les terrains. Sur l’asphalte, il démontre un très bon rendement et peut tout aussi bien devenir un compagnon de route pour de l’ultra distance et du bikepacking. Il sait presque tout faire en somme. Avec son look sobre, ses lignes intemporelles, et ses nombreux petits détails, il est également, esthétiquement très réussi.

La marque de Santa Cruz nous propose avec ce Häkka, un condensé de son ADN. Faire simple, fonctionnel et performant à la fois. On est bien loin de l’époque où des hippies, un peu fous contribué à faire évoluer notre vision du vélo, en descendant sans suspension les poussiéreuses pistes californiennes.

Mais la pratique actuel du gravel est un retour aux racines de cet âge d’or. Elle nous invite à rouler plus simplement, plus longtemps et pourquoi pas, plus vite pour ceux où celles qui le souhaitent.

Et tout ça, le IBIS Häkka MX, le fait parfaitement.

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS, Ibis Handjob
Plus qu’une signature, le hand job Ibis, a marqué l’histoire du vélo tout terrain.

 

Caractéristiques :

Test du vélo de gravel Häkka de IBIS
Caractéristiques du IBIS Häkka MX
Frame Material Carbon fiber monocoque
Frame Weight 1000 g
Wheel Size 700c or 650b
Rear Axle 142 mm x 12 mm thru-axle
Front Axle 100 mm x 12 mm thru-axle
Seatpost Diameter 31.6 mm / Dropper Post Compatible
Front Brake Flat-mount front disc, 160mm rotor (some images show post mount)
Rear Brake Flat-mount rear disc, 160mm rotor
Chainstay Length 430 mm
Bottom Bracket T47 Threaded Bottom Bracket
Tapered Headtube IS 41/28.6 upper, IS 52/40 lower
Drivetrain 1X or 2X compatible, Di2 compatible, up to 48t 1X chainring, 34t minimum
Front Derailleur Spec 34.9 mm clamp, bottom pull
Colors Bone White/Teal, Coal or Fireball
Sizes 49 / 53 / 55 / 58 / 61
Frame Warranty 7 Years

 

Prix du kit cadre environ 2300 €

Infos sur le site de Race Company qui distribue IBIS en France.

LEAVE A REPLY