AccueilDécouvertesL'écho des marquesOrigine Graxx 3, prise en main et présentation du nouveau gravel

Origine Graxx 3, prise en main et présentation du nouveau gravel

Il y a 2 ans nous vous présentions le Graxx II, que Matthieu avait testé en avant-première sur Bike Café. Cette évolution tranchait singulièrement avec son prédécesseur, premier du nom, sur lequel Patrick avait roulé (retrouvez le test du tout premier Origine Graxx) en 2019. Quatre ans après la naissance de ce gravel d’Origine Cycles, voici l’héritier de la saga : un fils de bonne famille qui saura faire ses preuves sur le terrain dans les pires conditions, dans la rocaille ou chargé comme un mulet lors de vos explorations.

Le Graxx II s’était imposé comme une référence dans le paysage gravel français et européen. Pour célébrer ses 2 ans d’existence, Origine Cycles lui a offert plus qu’un lifting : une cure de jouvence. (Photos : Clément Siegfried – Origine Cycles.)

Deux versions sur l’Origine Graxx 3 : classique GTO et performance GTR !

Annonce
Annonce Trek

En effet, il faudra désormais accoler derrière ce nom GRAXX les sigles GTO pour la version classique et GTR pour la version performance.

Chez Origine, ce n’est pas nouveau, le leitmotiv est la recherche constante de l’excellence. « Je suis très fier de ce vélo. Franchement c’est fou, car à chaque fois on se dit qu’on a fait le max et qu’on n’arrivera pas à faire mieux. Et finalement on y arrive toujours…« , nous dit Rémi Lefevre, un des boss d’Origine Cycles. « Nous ne nous sommes pas contentés d’évolutions esthétiques, le Graxx évolue également dans sa recette de carbone, pour encore optimiser le ratio performance / confort / facilité / solidité« .

Le nouveau Graxx 3 de Origine Cycles
Le nouveau Graxx 3 en action.

En complément de la version classique du Graxx, baptisée GTO, nous avons décidé de créer une version ultime en terme de performances. Une série taillée pour aller vite, sans renier l’essence de nos vélos en conservant ces notions de facilité / confort / fiabilité, grâce au Dynamic Response.

Deux profils de vélos se distinguent, sans classement de gamme, pour une palette de pratiques encore plus large.

Le Graxx GTO, qui est l’équivalent du Graxx que vous connaissez, conserve ses qualités avec la capacité de rouler au long court, de filtrer parfaitement les imperfections du terrain : l’extrême facilité et le confort en toutes circonstances. Le Graxx GTO bénéficie des évolutions de moulage carbone développées sur l’Axxome III, avec notamment l’optimisation du moulage EPS de la série GTO.

La fibre de carbone est compactée de façon encore plus linéaire, sur une surface plus large. Le résultat est encore plus de solidité, en conservant exactement les mêmes qualités dynamiques, qui ont fait la renommée du Graxx II. En agissant sur ce compactage la conséquence directe est l’amélioration du confort.

Le Graxx GTR, quant à lui, est taillé pour les relances explosives, les parcours rythmés et les courses où la moyenne prime. Toujours avec la facilité et le confort qui caractérisent les vélos Origine. Le GTR adopte la technologie de moulage Unique Matrix Layup développée sur les séries GTR route. « Nous avons adapté la fibre et sa densité par, rapport aux contraintes d’une pratique gravel, dont l’engagement technique peut titiller le VTT« , nous précise-t-on chez Origine.

Cette série GTR représente le savoir-faire en matière d’innovation, de maîtrise et modelage de la fibre et de performance. C’est directement la compétition qui a inspiré ce vélo. Origine a appris des retours de son team sur les formats courts, longs, roulants, défoncés, montagneux ou plats, pour mettre au point cette machine à faire tomber les chronos.

Les deux séries reçoivent également le triangle arrière CCT+, dans l’optique d’une réponse nerveuse : le Dynamic Response, toujours aussi prononcé, associé à une filtration optimale.

La partie visible sur l’Origine Graxx 3 : l’intégration

Terminée la câblerie apparente, le Graxx s’offre une intégration, qui n’est pas simplement esthétique, car elle offre des avantages notoires pour une pratique en bikepacking.

Origine est parti de son expérience sur le Fraxion qui a été déclinée sur l’Axxome III que nous avons présenté récemment. « Nous voulions une intégration parfaite et surtout parfaitement fluide, pour que les gaines et durites ne viennent en rien contraindre la rotation du poste de pilotage, ou pire en engageant le poste de pilotage sur le mauvais angle. Le développement de cette intégration nous a pris des mois sur le Fraxion, nous n’allions pas nous priver pour décliner cette recette sur le Graxx« , nous dit Origine.

Un an à rouler sur le Graxx 2 d'Origine Cycles
Le cintre sur le Graxx 2. Photo : Philippe Aillaud.

Grâce à cette intégration, la direction est encore plus fluide qu’avec des gaines et durites apparentes, qui pouvaient parfois contraindre le poste de pilotage. Ainsi, vous pourrez lâcher les mains du guidon en toute sérénité, dès qu’il s’agira d’avaler votre ravitaillement, remettre ou enlever votre veste, manipuler votre GPS ou fouiller dans vos sacoches.

Le nouveau Graxx 3 de Origine Cycles
L’intégration est perceptible lorsqu’on regarde le vélo sur sa face avant. Elle répond à une tendance actuelle et facilite l’installation de bagagerie de cintre.

Les avantages en gravel

  • Sans câble apparent, poser une sacoche de cintre devient un jeu d’enfant ;
  • Plus besoin de négocier ou réfléchir, on met, on enlève, on remet sans se poser de question. Pas de frottement des câbles sur la douille de direction ;
  • Plus de fluidité ;
  • En utilisation performance sans bagagerie, le vélo est plus aérodynamique.

Graxx 3 : pourquoi pas des pneus plus gros ?

Origine a choisi de conserver exactement les mêmes sections de pneus compatibles à savoir maximum 700 x 45 et 650b x 47 pour conserver une bonne polyvalence.

Le nouveau Graxx 3 de Origine Cycles
La monte de pneus est identique : 45 mm en roues de 700 et 47 mm en 650b.

Plus gros, c’est faire des choix techniques qui segmentent automatiquement un vélo en renonçant à la polyvalence. Le Graxx est un gravel très polyvalent, capable d’enchaîner des portions « off road » engagées en haute montagne, des kilomètres de pistes avec la sensation de piloter un tapis volant, de partir en voyage en autonomie totale, mais aussi pouvant être monté super light pour une utilisation route endurance et boucler l’Étape du Tour ou une Marmotte. Le Graxx n’est pas un couteau suisse : un couteau suisse combine une multitude d’outils moyens, alors que le Graxx excelle sur tous les terrains pour lesquels il est conçu.

Le nouveau Graxx 3 de Origine Cycles
Le Graxx 3 est un vélo polyvalent, utilisable en gravel engagé avec des pneus de 47 mm (650b) ou sur la route longue distance avec une monte de pneus tubeless de 32 mm, par exemple.

Cette polyvalence a été largement démontrée par les utilisateurs du Graxx durant ces 2 dernières années et aux mains des ambassadeurs de la marque. Auréolé et malmené sur les épreuves d’Ultra comme les Bikingman route et gravel, sur les formats courts gravel comme le Roc d’Azur, rudoyé par Axel Carion du Chili au Sri Lanka pendant 2 ans, les Graxx ont vagabondé en bikepacking sur les routes et chemins de l’Europe et ils ont aussi tenu les roues, dans les « fast-packs » du dimanche matin.

Les professionnels du secteur ne s’y sont pas trompés : l’organisateur de séjours en gravel (Gravel Up) Olivier Heissler a décidé d’équiper sa flotte avec des Graxx.

François-Xavier Plaçais présente le Graxx 3

Prise en main de l’Origine Graxx 3

Le nouveau Graxx 3 de Origine Cycles
Première session avec le Graxx 3. Photo Clément Siegfried

J’ai eu le privilège de tester cette nouvelle monture en marge de la 3ème édition de Nature is Bike à Angers. Un premier test d’une dizaine de kilomètres seulement, insuffisant pour vous remonter des informations pertinentes, mais qui m’a permis de me faire une première idée de la nouvelle machine de gravel d’Origine.

Tout d’abord, esthétiquement, le vélo me plaît beaucoup et l’intégration de la câblerie à l’avant (même si elle posera plus de problèmes en cas de démontage ou réglage de hauteur de cintre), donne au vélo un look beaucoup plus racé et orienté « course ». Impression confirmée par la présence d’une tige de selle également intégrée, et d’une peinture bi-couleurs très réussie à mes yeux.

Au roulage, toujours cette facilité de prise en main qui m’avait frappée lors de mon essai de la version précédente et ce mélange de confort et de rendement. Le vélo est nerveux et ne demande qu’à partir !

Origine Graxx 3 : nouveau cadre, nouvelle fourche

Présentation du nouveau gravel d'Origine Cycle le Graxx 3
La nouvelle fourche du GRAXX 3 – photo Clément Siegfried Origine Cycles

La recette est la même que pour l’OGV II : la fourche se veut confortable, précise et rigide. Cette OGV III reçoit de nouveaux œillets pour offrir plus de polyvalence, avec la possibilité de fixation de porte bagages (Tubus Tara) ou de porte-bidons (standard, entraxe 64 mm).

L’intégration du câble de moyeu dynamo est maintenant possible grâce à un perçage sur le sommet de la fourche, pratique pour installer proprement un éclairage avant (Dan avait écrit à ce sujet un Petit guide pratique pour rouler la nuit).

Le Graxx 3 dans le détail

Géométrie Graxx 3

Présentation du nouveau Graxx3 d'Origine Cycles

 

Spécifications

  • Poids cadre Graxx GTR 944 g
  • Boitier BSA 68 mm
  • Jeu de direction haut IS52 / 28.6
  • Jeu de direction bas IS52 / 40
  • Tige de selle Ø27.2
  • Section max. pneumatiques 700 x 45
  • Section max. pneumatiques 650 x 47
  • Disque 180 mm ou 160 mm AV/AR
  • Serrage de selle intégré
  • Routing interne

Voir les vélos en ligne sur le site d’Origine

Annonce
Matthieu
Matthieu
Matthieu rejoint l’équipe Bike Café en 2020 où il endosse le dossard de rédacteur-en-chef. Journaliste salarié puis pigiste depuis plus de 10 ans dans l’édition, il est spécialisé dans l'industrie du cycle (marques, distributeurs et magasins) et pratique le vélo de route, le gravel ainsi que le bikepacking. Il collabore aujourd'hui avec différents journaux et magazines (Cyclist, BIKEéco, Geo, Vélo Magazine, Le Figaro,...).

4 COMMENTAIRES

  1. Il a l’air excellent ce nouveau Graxx !! Enfin l’intégration des cables ! Ca améliore tellement l’esthétique du vélo et donc le plaisir à l’utiliser souvent.
    Je serais intéressé par la version flatbar (pas fan de me casser les lombaires et les cervicales sur un vélo trop « sportif/position aéro » à cintre dropbar – mais je chercher un faible poids pour les montées), mais je ne trouve nul part un test de cette version flatbar, même de simples photos ou vidéos… (sur le site d’Origine on a le droit à un simple dessin informatique, et que de profil… même si il me semble qu’ils ont aussi intégré les cables sur la version flatbar ,mais on peut pas avoir de vue de devant, donc on voit rien)

    • Bonjour,
      je ne travaille pas pour Origine et je n’ai pas de version Flatbar. Mais, je crois pouvoir dire avec certitude que le Graxx3 Flatbar a lui aussi les câbles intégrés. En effet, sur le configurateur, les potences proposées sont justement celles qui sont prévues pour pouvoir intégrer les câbles.

  2. Bonjour Hervé, après vérification auprès d’Origine, vous avez tout à fait raison. Merci pour votre commentaire, sportivement, Matthieu

  3. Juste un problème pour passer du Graxx II au Graxx III, la hauteur max du poste de pilotage est réduite de 10 mm et du fait de l’intégration, la potence n’est plus réversible. Dans mon cas précis, ça me condamne à une hauteur max de poste de pilotage abaissée de 30 mm par rapport au réglage optimisé sur mon Graxx II suite à étude posturale.

    C’est beau le marketing sur les nouvelles versions mais c’est ballot de régresser sur un point comme ça. Il est vrai qu’à 71 ans, mon positionnement sur le vélo n’est sans doute pas très sportif et je ne fais sans doute pas partie du coeur de cible…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur