L’hiver revient déjà, et à grosse dose, suffisamment pour que les stations de ski ouvrent avec un peu d’avance sur le calendrier habituel. L’hiver et le vélo ne font pas forcément bon ménage mais ça pourrait bien changer, et rapidement, la faute à un nouveau venu: le Fat Bike.

Fat Bike : crédit photo Greg Smith – fat-bike.com
Fat Bike : crédit photo Greg Smith – fat-bike.com

Né en Alaska, tout du moins en ce qui concerne le nom et la version actuelle, ce vélo est la réponse à une problématique de taille: se déplacer à deux roues sur des terrains gelés, enneigés ou encore boueux. Compte-tenu de ces paramètres le vélo de route n’est bien entendu pas le plus adapté, et pour le VTT, la boue passe encore mais une neige dure ou de la glace ne se domptent pas facilement et l’utilisation de pneus cloutés peut être nécessaire, voire obligatoire pour pédaler en sécurité. Quant à évoluer sur une bonne couche de neige fraîche, la mission devient vite impossible.

La solution, que les américains exportent depuis quelques années, est basée sur l’utilisation de pneus larges, très larges (4 pouces soit 10cm), et faiblement gonflés ce qui au final procure suffisamment d’adhérence et de portance pour rester sur le vélo aussi bien sur de la neige fraîche que sur des sols glissants. Avec le Fat Bike, vous l’aurez compris le rendement n’est pas le meilleur du monde, ce vélo est, à la base, destiné au déplacement dans un environnement particulier…

L’idée faisant son chemin, parti d’Alaska le confortable Fat “Snow” Bike, se décline alors en Fat “Beach” Bike ou Fat “Sand” Bike sur les plages des côtes Ouest et Est et fini naturellement par débarquer en Europe et chez nous.

Le développement géographique va bon train et naturellement les gros constructeurs s’y intéressent, Trek et Specialized viennent de commercialiser respectivement, le Farley et le FatBoy

Fat Bike : crédit photo Greg Smith - fat-bike.com
Fat Bike : crédit photo Greg Smith – fat-bike.com

En France, cela fait deux grosses années que le Fat Bike est apparu et il commence sérieusement à faire parler de lui. L’hiver 2013/2014 pourrait bien être celui de son apparition dans les stations. En effet, un projet initié par la drôme à vélo est en cours pour étudier la possibilité de partager certaines pistes de nordique et/ou pistes blanches du Vercors. Nul doute qu’une traversée hivernale du Vercors en Fat Bike devrait en attirer plus d’un. Je vous encourage à aller faire tour sur le site de la drôme à vélo , Grégory, initiateur du projet, attend vos soutiens et commentaires.

La demande de la part des pratiquants français de Fat Bike est bien présente, l’offre, quant à elle, est sur le point de voir le jour… Affaire à suivre.

Pour finir une petite vidéo qui montre bien l’esprit du Fat Bike…

Crédits photos et vidéo

Un grand merci à Greg Smith de fat-bike.com qui m’a fourni les photos et la vidéo.

Pour approfondir le sujet

4 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Je suis une mordue du vélo d’été. Quand j’ai été au parc national d’Oka, j’ai vu qu’il y avait ces vélos en location. Je les ai essayés et c’est surprenant de voir comment ils vont bien sur la neige.

LEAVE A REPLY