Annonce

AccueilMATOSRapha Winter, infinies combinaisons de collections et de couleurs

Rapha Winter, infinies combinaisons de collections et de couleurs

Chacune des collections Rapha correspond à un usage précis et est dédiée à une pratique spécifique : Classic, Brevet, Pro-team, Core, Explore, City… J’ai eu par le passé la chance de tester plusieurs vêtements de plusieurs gammes et à chaque fois, j’ai été frappée par l’extrême facilité de combiner des pièces issues de gammes différentes, pour adapter encore plus précisément les vêtements à son usage personnel.

Rapha website online store screen
Le site Rapha, une invitation à un shopping « métissé » – montage captures d’écrans site Rapha

Pour cette saison hivernale, prise au jeu des associations de textiles, j’ai composé ce qui pourrait être mon vestiaire idéal en piochant dans des collections différentes. J’ai pu ainsi vérifier si les tenues étaient bien conformes aux collections auxquelles elles étaient sensées appartenir, mais aussi m’assurer de leur complémentarité d’un point de vue technique et esthétique.

Rapha winter apparel cycling clothes
J’ai testé les vêtements d’hiver Rapha par tous les temps – photo Dan de Rosilles

Le professionnalisme de Rapha est tel, que rien n’est laissé au hasard dans la conception d’un vêtement. Le moindre détail compte, particulièrement en hiver, car le corps est intégralement recouvert, et le bout des doigts n’a pas les mêmes besoins et n’est pas soumis aux mêmes contraintes que les cuisses ou le dos… Ce test hivernal a été effectué sur des parcours courts et longs, avec des météos capricieuses, par temps froid sec, humide ou pluvieux.

Annonce

Dans la collection Brevet, je demande le cuissard

La collection Brevet a été conçue pour les pratiques de longues distances et le bike packing. Elle me correspond bien, moi qui suis assez mordue pour préparer la très prochaine Festive 500, un challenge de 500 km à rouler entre Noël et Jour de l’an, quelle que soit la météo. C’est donc en prévision de longs rides et de températures froides que j’ai commandé le cuissard long « Women’s Cargo Winter Tights With Pad » qui est une nouveauté.

Par un froid glacial, ce cuissard est très agréable – photo Dan de Rosilles

Les fameuses bandes réfléchissantes, extrêmement visibles et sécurisantes en cas de faible lumière, donc indispensables l’hiver quand les jours sont courts et lors des rides nocturnes, sont la signature de cette collection. Sur le cuissard, c’est aux mollets que les bandes roses et blanches viennent attraper la lumière des phares de voitures. L’animation permanente des jambes due au pédalage accentue davantage la visibilité. À ces bandes basses s’ajoute, au niveau des reins, une autre bande réfléchissante. Moi qui suis plutôt timide et n’apprécie guère d’être exposée comme un sapin de Noël, avec ces éléments réfléchissants, je me sens visible et en sécurité.

Women’s Cargo Winter Tights With Pad cycling apparel
Les bandes du cuissard Brevet sont très visibles – photo Dan de Rosilles

Le terme « Cargo » signifie que le cuissard est équipé de poches. Il y en a une sur chaque cuisse et deux en bas du dos. À gauche, une fermeture éclair verticale étanche protège une petite poche discrète permettant de glisser un porte monnaie, des clés, des petites choses dont seules les filles connaissent l’importance… À droite, en filet extensible et plus grande, la poche peut accueillir un portable, une trousse, une banane, ou que sais-je, un objet fétiche de 6 centimètres de large, visible entre les mailles. Mais petite ou grande poche, sur les deux côtés, des logos Rapha réfléchissants sont autant d’éléments haute visibilité supplémentaires. Soyez-en sûres, avec ce cuissard Cargo, vous serez visibles et personne ne pourra ignorer que vous portez du Rapha …

Women’s Cargo Winter Tights With Pad cycling apparel clothes
La poche Cargo sur la jambe droite, en filet extensible, est parfaite si vous devez accéder rapidement à un objet – photo Dan de Rosilles

Lorsque j’ai enfilé pour la première fois ce cuissard, le contact du tissu polaire intérieur intégral m’a réconforté immédiatement. L’effet doux et chaud annule par anticipation toute appréhension des températures extérieures. Rapha a fait le choix de bretelles non détachables, avec une coupe de type « justaucorps ». Pour les filles, ça peut compliquer la phase « arrêt pipi », mais en contrepartie, ça protège mieux le ventre et le bas du dos du froid. Ce cuissard est douillet, c’est une sorte de deuxième peau. Mes essais sous une pluie fine et régulière ont d’ailleurs confirmé qu’il protège en toute situation grâce à sa surface déperlante. Rien ne pénètre, les gouttes glissent et s’évacuent.

Women’s Cargo Winter Tights With Pad cycling apparel clothes
Ce cuissard est aussi confortable qu’une deuxième peau – photo Dan de Rosilles

Enfin, le point crucial pour nous les femmes : le pad. Rien de tel qu’un gran fondo pour valider ce test. Je pars en omettant volontairement de mettre de la crème de chamois, et je peux constater sur la distance l’absence d’irritations ou d’échauffements cutanés. Au contact pourtant, ce pad est assez mou et léger, très différent des pads de qualité dont j’ai l’habitude, mais à l’usage, cela confère au cuissard une assise confortable.

Women’s Cargo Winter Tights With Pad apparel cycling clothes
On voit bien ici l’aspect duveteux de l’intérieur du cuissard et du chamois – photo Dan de Rosilles
Annonce

Voilà donc un cuissard qui frôle la perfection, pour un usage pourtant assez extrême, sur de longues distances et dans des climats rigoureux. Mon seul regret au sujet de cette pièce a été la difficulté pour trouver la bonne taille. Chez Rapha, j’ai l’impression de me situer entre deux tailles, et c’est toujours un choix cornélien : S, ou XS ? Si c’est moins problématique sur les vêtements du haut du corps, sur un cuissard, l’ajustement des bretelles doit être parfait. Certes, il y a autant de femmes que de morphologies différentes et le rapport poitrine versus bassin est un sujet trop singulier pour être résolu par une ou deux lettre de l’alphabet.

Rapha winter clothes apparel cycling
Voilà donc un cuissard qui frôle la perfection – photo Dan de Rosilles

Toujours dans la collection Brevet, je prends les gants

Seuls les aguerris de la longue distance savent l’importance des gants, ces accessoires incontournables l’hiver, qui gardent les mains au chaud pour pouvoir freiner correctement, passer les vitesses sans se coincer les doigts dans les sélecteurs, et pouvoir attraper son porte-monnaie dans la poche du cuissard cargo.… J’ai testé les Explore Reflexives Gloves gris avec bandes blanches réfléchissantes hyper visibles pour signaler un changement de voie, refaire une queue de cheval en arrière, ou saluer un ami à distance la main tendue. Ils flashent !

Gants Explore Reflexive Gloves Brevet cycling apparel
Ces gants sont chauds et flashent ! – photo Dan de Rosilles

Le site de Rapha ne manque pas de qualificatifs flatteurs à leur sujet : sans coutures, ils ne génèrent pas d’inconfort dans les zones de pression. À l’intérieur, la paume est dotée d’un rembourrage en mousse à mémoire de forme. En surface, un tissu Power Shield Pro de Polartec procure une isolation respirante et déperlante… Derrière ces caractéristiques techniques un peu racoleuses se révèle une réalité tout à fait conforme : Sur des sorties de plusieurs heures dans le froid, j’ai pu valider le confort et la chaleur qu’ils garantissent, tout en permettant la dextérité nécessaire au pilotage du vélo et à la saisie des petits objets pendant les courtes pauses. Rien n’est plus terrible, lors des longues journées de vélo l’hiver, que de devoir quitter/remettre ses gants en permanence pour saisir son téléphone, ouvrir une fermeture zippée…

Gants Explore Reflexive Gloves Brevet cycling apparel
Rien n’est plus terrible, lors des longues journées de vélo l’hiver, que de devoir quitter/remettre ses gants en permanence – photo Dan de Rosilles
Annonce

Comme souvent chez Rapha et dans cette collection Brevet en particulier « faite pour durer », les finitions sont très soignées. Au poignet de ces gants, un ourlet thermocollé évite le frottement contre le cintre et une fermeture velcro réduit l’encombrement.
Comme pour le cuissard, la taille doit être bien choisie, le gant ajusté à la main doit pouvoir garder de la souplesse pour saisir cintre ou cocottes. De premier abord à l’essayage, la taille S m’est apparue un peu grande pour moi, mais en situation, j’ai fini par la trouver adaptée. Lorsqu’il fait froid, il faut éviter les points de compressions aux extrémités (pieds et mains) où le sang qui réchauffe peut avoir du mal à circuler. En taille S, mes mains ont assez de place dans ces gants, sans m’handicaper pour ouvrir la fermeture de ma veste.

Gants Explore Reflexive Gloves Brevet cycling apparel
Lorsqu’il fait froid, il faut éviter les points de compressions aux extrémités – photo Dan de Rosilles

Dans la collection Pro Team, je choisis la veste

Avec cette collection, je m’attaque aux choses sérieuses, car comme son nom l’indique, elle fait référence aux équipes cyclistes professionnelles. Cela signifie que les vêtements ultra-techniques de cette gamme proposent des coupes très près du corps pour des sorties à très haute intensité.
J’ai choisi cette veste pour mes sorties longue distance d’hiver car en ce qui concerne le haut du corps, l’évacuation de la chaleur corporelle est problématique pour moi, plus encore que la protection contre le froid. J’aurai toujours la possibilité de rajouter une couche supplémentaire en cas de baisse des températures ou de pluie…

Rapha Women's Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
La veste noire et le cuissard bleu, chez Rapha une association de couleurs qui fonctionne parfaitement – photo Dan de Rosilles

La Jacket Women’s Pro Team que j’ai reçue est noire. Un élégance redoutable, un peu guerrière, sobre, efficace et envoutante comme un découpage de Matisse, jouant de fonds noirs d’où se détachent de fulgurantes réserves blanches. Cet effet esthétique est un choix délibéré pour la sécurité, eut égard la noirceur de la veste. Ainsi sur le devant du pan gauche, six bandes courtes horizontales superposées font office de signature « Pro Team Rapha », tel un motif ethnique. Comme pour les larges bandes réfléchissantes de la collection Brevet, tout le monde connaît ce signe d’appartenance à la collection Pro Team… Les tribus Rapha sont en ordre de marche ! Au col, la signature Rapha, largement inscrite en capitale parachève l’allégeance à la marque. Au bras gauche, un brassard blanc n’est pas sans rappeler les numéros en course et contribue également à la visibilité sur la route.

Rapha Women's Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Les aplats blancs sur le noir profond de la veste Pro Team m’évoque Matisse – photo Dan de Rosilles / Henri Matisse,1950-1952, Voile de calice noir, Gouache sur papier marouflé sur toile

La texture extérieure de la veste est fine et dense à la fois. Au toucher extérieur, je ressens un aspect sensiblement proche du néoprène, imperméable et spongieux ; ici, la technicité se palpe. À l’intérieur, une doublure en doux nylon laisse penser que l’ensemble coupe vraiment du froid ; mais bizarrement, à l’usage, la veste se révèle très respirante. Cela vient aussi de la différence entre le panneau avant, plus épais et coupe-vent, et le panneau arrière qui est beaucoup plus poreux. Cette veste est très légère, elle ne semble rien peser.

Rapha Women's Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Sur le dos, trois grandes poches dans le dos offrent la possibilité de ranger des affaires de belle taille – photo dan de Rosilles

Sur le dos, trois grandes poches offrent la possibilité de ranger des affaires de belle taille, comme par exemple une veste de pluie compacte ou un gilet « insulated ». Une poche latérale sur le côté gauche est dotée d’une fermeture éclair pour y ranger des objets de valeur en toute sécurité grâce à une tirette auto-blocante. Contrairement à d’autres vestes plus polyvalentes que je peux porter par temps froid, celle-ci ne laisse pas vraiment le choix : pour avoir chaud, soit il faut accélérer la cadence, soit rajouter une ou deux couches selon la température.

Rapha Women's Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Cette veste est conçue pour pédaler à fond, même par temps froid – photo Dan de Rosilles

C’est une veste faite pour pédaler à fond, ce qui est logique au vu de son positionnement « Pro Team ». Une fois le bon assemblage trouvé, cette veste est juste parfaite. En ce qui me concerne, je la porte sur une sous-couche en mérinos pour les montées et les phases à haute intensité, même avec des températures très basses, ce qui me garantit une excellente évacuation de la chaleur corporelle, au point que je n’ai jamais ou très rarement besoin d’ouvrir la veste. Lorsque le tempo ralentit et dans les descentes, je rajoute mon gilet Rapha en Polartech. Lorsque la météo devient très humide ou qu’il pleut, j’enfile par dessus la veste Gore-Tex décrite ci-dessous. Dans mon usage plutôt longues distances, cette veste est donc destinée à faire partie d’un système de superpositions « multi couches », adapté aux changements de températures souvent conséquents l’hiver entre la nuit et le milieu de journée, pendant des sorties longues à intensité variable.

Rapha Women's Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Je destine cette veste à un système de superpositions « multi couches », adapté aux changements de températures souvent conséquents l’hiver – photo Dan de Rosilles

Dans la collection Classic, j’adopte la Winter Gore-Tex Jacket

Cette collection Classic porte bien son nom. Elle comprend des vêtements polyvalents, des « basiques-classiques » adaptés aux balades, à la ville, au cyclisme plaisir et aux sorties à intensité moyenne. C’est une gamme raffinée, « pour ceux qui refusent de choisir entre performance et élégance » nous dit le site Rapha.

Rapha Women’s Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Sous la pluie, cette veste m’a protégé à 100% – photo Dan de Rosilles

J’ai utilisé cette veste par dessus la Women’s Pro Team Winter Jacket, bien sûr pendant des jours de pluie, mais aussi lorsqu’il ne pleuvait pas mais que le temps était froid et humide. Par temps Breton (rarissime en Provence), je pressentais que cette veste orange répondrait à une météo capricieuse par son caractère polyvalent et résistant, d’où mon désir de l’essayer. Dans les codes Feng shui, le orange est une couleur qui associe énergie et action, joie et optimisme. Voila de quoi mettre de bonne humeur et décider quand même d’aller rouler malgré les frimas. Il va s’en dire que cette couleur vive permet une grande visibilité, renforcée par des apports blancs réfléchissants sur le devant, les flancs et dans le dos.

Rapha Women’s Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Grâce à sa couleur et ses bandes réfléchissantes, la Gore-Tex est très sécurisante – photo Dan de Rosilles

Résistante est la veste mais bruyante est son toucher. En effet, le tissu de technologie Gore-Tex Infinium est relativement épais. En trois couches, il est résistant à la fois au vent et à la pluie et se veut d’une solidité à toute épreuve. Idéale pour sortie courte et froide, cette veste ne peut pas se compacter suffisamment pour tenir dans la poche arrière d’un jersey et prendra beaucoup de place dans une sacoche, il faut donc la réserver à des sorties pluvieuses d’un bout à l’autre. Elle supportera par contre sans problème les contacts répétés avec des dossiers de chaise, d’être accrochée à un porte-manteau à l’heure du thé ou de la bière, ce qui est loin d’être le cas pour des vestes en Gore-Tex plus compactes mais aussi beaucoup plus fragiles.

Rapha Women’s Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Cette veste est parfaite en ville, de nuit, sous la pluie et dans tous les environnements un peu hostiles – photo Dan de Rosilles

On la réservera donc pour les sorties en boucle près de chez soi, à la campagne ou en milieu urbain. Elle se combine parfaitement avec d’autres équipements Rapha : Par dessus la veste Pro Team par exemple, elle est parfaite les jours de pluie. Les gants Brevet se glissent sans problème sous les manches pour une excellente étanchéité grâce aux poignets anti-intempéries. Elle est le point de liaison indispensable en milieu humide et hostile entre mon cuissard, mes gants et ma veste Pro Team et grâce à elle, tout ce beau linge s’entend à merveille.

Rapha Women’s Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
La coupe du bas de la veste est parfaitement ajustée – photo Dan de Rosilles

La coupe « cool et classe » de cette veste Winter Gore-Tex, comme souvent chez Rapha, fait apparaitre de précieux détails. On peut la cintrer grâce à un cordon de serrage en bas du dos. Sa coupe en biais sur le bas dessine un arrondi parfait qui descend du bassin vers les fesses pour couvrir les reins et le haut du cuissard sous la pluie. Les deux grandes poches arrières peuvent contenir des objets assez volumineux, comme des bananes ou une main entière !

Rapha Women’s Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Même sous une pluie battante, le Gore-Tex Infinium en trois couches n’est jamais pris en défaut – photo Dan de Rosilles

Le col est relevé, doublé de feutrine avec un renfort pour la fermeture éclair double-sens, si pratique pour rafraîchir l’abdomen tout en protégeant la gorge. Le brassard, les épaules et les poches sont garnies de bandes réfléchissantes, les fameuses.
Enfin, un détail esthétique me plait beaucoup ; la poche droite contournée par une bande rectangulaire réfléchissante ajoute une finition délicate qui n’en fait pas une veste de chasseur mais bel et bien un vêtement cycliste technique, élégant et solide.

Rapha Women’s Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Le détail de la poche me plaît beaucoup – photo Dan de Rosilles

Des collections qui font corps

Pourquoi assembler des vêtements si disparates, n’appartenant pas à la même collection pour des usages si différents ? Car chez Rapha tout est unité. Partant du principe qu’il y a autant de façon de faire du vélo qu’il il y a autant de façon de s’habiller, il y a autant de façon de piocher dans telle ou telle collection, surtout lorsqu’on se connait bien et qu’on a l’expérience d’une pratique qui nous est propre.
Certes, les collections ne sont pas conçues au hasard, et elles ont l’avantage d’aiguiller les choix en s’identifiant à une pratique. Mais en ce qui me concerne, je jongle entre différents types de montures : pignon fixe, vélo de route longue-distance, gravel, donc j’ai décidé d’extraire dans chacune des gammes proposées des éléments spécifiques que j’ai pu adapter à mes besoins, à ma façon de rouler.

Rapha winter clothes apparel cycling
Il y a autant de tenues Rapha que de façons de rouler – photo Dan de Rosilles

J’ai donc testé quatre pièces tirées de trois collections différentes. Je les ai assemblées à ma façon, ce qui m’a parfaitement convenu, tout en confirmant ce que Rapha a de cohérent en matière de ligne éditoriale.
La sécurité du cycliste est une priorité, les bandes réfléchissantes sont partout. Les coupes et finitions sont sobres, confortables, ergonomiques. Les tissus épousent la morphologie du cycliste (même si j’ai pu me convaincre une fois de plus que Rapha taille légèrement grand) pour qu’il puisse ressentir le plus d’aisance en mouvement. De la conception à la fabrication, Rapha considère le sportif comme un être de sang et de chair, qui sue, prend du plaisir, se surpasse, se détend, expérimente, découvre… et Rapha a su mettre un point d’honneur à créer des vêtements qui accompagnent toutes ces actions sans renoncer à la technicité et à l’esthétique.

Rapha Women’s Classic Winter Gore-Tex Jacket veste cycling apparel clothes
Rapha a su créer des vêtements qui accompagnent les cyclistes partout, sans renoncer à la technicité et à l’esthétique – photo Dan de Rosilles

Les couleurs sont lumineuses, même les plus sombres, et s’accordent toutes entre elles. À leur façon, elles contribuent à l’image de la marque et accompagnent le cycliste comme un bon outil au service de l’artisan. Rapha est une marque en mouvement, qui se renouvelle, qui ose. Cela a un prix, les pièces que j’ai testées sont relativement chères, mais les fourchettes de prix sont contenues et stables dans le temps, et le client devrait s’y retrouver parce que tous ces vêtements sont parfaitement adaptés au cyclisme, performants, confortables et durables.

Women’s Cargo Winter Tights With Pad 285€

Gants Explore Reflexive Gloves 95€

Women’s Classic Winter GORE-TEX Jacket 320€

Women’s Pro Team Winter Jacket 215€

Rapha winter clothes apparel cycling
Profiter des lumières d’hiver, une raison de plus de rouler toute l’année… en étant bien équipée, bien sûr – photo Dan de Rosilles

 

Annonce
Anne Fontanesihttps://www.strava.com/athletes/5956835
Anne a commencé le vélo lorsqu’elle a arrêté de fumer. Elle aime le fixie, la route et le gravel, mais ce qu’elle préfère c’est les pique-nique dans les Alpilles et les petits restaurants italiens. Lorsqu’elle n’est pas en tournée à Taïwan avec des danseurs contemporains, elle voyage en s’inscrivant à des challenges de moyenne et longue distance. À Arles, elle anime un club de cyclisme féminin sur Strava : « Nénettes & Cassettes » mais apprécie aussi de rouler avec les garçons, pour peu qu’ils soient élégants, spirituels et sportifs accomplis.

2 COMMENTAIRES

  1. Test long, complet, délicieusement imagé.
    Après… faut avoir un peu de thune pour acheter tout ça. Mais c’est une tout autre question.
    Merci Anne de cette profusion de détails et d’avis. Bien vu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Renseignez votre commentaire
Renseignez votre nom

Articles similaires

Du même auteur

Newsletter

Newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion et recevez tous les lundis matin l'actualité de Bike Café dans votre boîte aux lettres !

Merci pour votre inscription !